Page 1


SESSÙN 6 rue Sainte, 13001 MARSEILLE 10 rue Courteissade, 13100 AIX EN PROVENCE 1 rue Jospeh Vernet, 84000 AVIGNON BY LA GARCONNE rue Auguste Pellet, 30000 NIMES PEOPLE'S RAG 12 rue de l'Argenterie, 34000 MONTPELLIER


RBC MONTPELLIER 609, av. Raymond Dugrand 34000 Montpellier +33 04 67 024 024 rbcmobilier.com


saison

2018


Formentera

DESORMEAUX

Paul

LA CHRONIQUE

CARRETTE

McCobb

+ Guide urbain

Etosõtõ

Junya

ISHIGAMI 12

20

FORMENTERA

22 - 38

Sunday Life

JACQUEMUS LE GADJO

42 - 56

- PHOTOGRAPHE -

Lucie

HUGARY

58 - 64

68

B MW SéRIE 8 COUPé

-MARC-

VEYRAT 84

94

TANC 74

LE CERCLE L E G U I D E D ES F EST I VA LS

100

112.AGENDAS + 118 GUIDE URBAIN + 130 L’HOROSCOPE

www.focus-magazine.com

Magazine bimestriel gratuit édité par la SARL FOCUS ● Directeur de la publication : Christophe MALSERT pao@focus-magazine.com ● Rédacteurs : Laurent MALSERT & Romain DACHY Agence Racine www.agence-racine.com

redaction@focus-magazine.com

Journaliste musique : Dj Lolita music@focus-magazine.com ● Responsable commerciale/publicité : Solange ROUX / 06.88.24.83.62 pub@focus-magazine.com ● Couverture : Tancrède Perrot a.k.a. « TANC »

Nous remercions particulièrement : Tanc, Lolita, Eric Canto, Rosine Bramly, Max Gaze, Nathanaël Désormeaux & Damien Carrette, Pei Chen, Lucie Hugary, Pol Souchier et l’équipe de Cercle. ● Siège social : 269, rue François Daumas 34090 Montpellier Tél. : 0952.598.600 Dépôt légal Août 2018 RCS 448 676 320

Focus Magazine off

Imprimerie PURE IMPRESSION Mauguio (34) Impression sur papier PEFC Toute reproduction du titre, des textes, photos et maquettes sans autorisation écrite est interdite. La revue décline toute responsabilité pour la perte ou la détérioration des éléments ou documents non sollicités par écrit ainsi que pour le contenu des publicités. Les documents reproduits ici l’ont été avec l’accord préalable du photographe ou de l’envoyeur. Photos non contractuelles. Tous les tarifs de la revue sont des prix indicatifs.


OPPO Smartphone Find X à écran panoramique incurvé

FUJIFILM Instax SQ6 - format photo carré

IK MULTIMEDIA UNO Synth

HP PC All-in-one avec Alexa intégrée

TECH

LAB

APPLE Nouveau Mac book Pro à processeur hexacœur

12

AMAZON Fire TV Cube - Décodeur Ultra HD 4K

PARROT Drone 4K Hdr

B&O Enceinte nomade Beoplay P6


SAINT LAURENT Teddy Classic

THOM BROWNE Sweatshirt Stripe

ZESPA Baskets zsp4 white/canari

BARBOUR Sac bandoulière mixte - Wax Leather Tarras

MEN's

LAB

TIMEX Modèle Archive avec chrono

13

AVNIER T-shirt union

JONSEN ISLAND Boardshort Jon

NIKE Sneakers I-5923 néoprène et daim


SESSÙN Blouse Artiste

M2MALLETIER Bag « La collectionneuse»

CONVERSE ALL STAR 70 Baskets montantes en toile flamingo

NAKED AND FAMOUS Pantalon large rinsed oxford camel

WO MEN's

LAB

KIINI Maillot de bain en crochet

14

JACQUEMUS Chapeau de paille «La Bomba»

GUCCI T-shirt oversize en jersey de coton imprimé

NOMADIC STATE OF MIND Sandales JC coloris beige


THE ANIMALS OBSERVATORY Sweat Arbre Bear Rose

LITTLE MARC JACOBS Short denim taille ajustable Cœur

ANGULUS Chelsea Boots Or rose

TANN’S Cartable Baies x Petit Bateau

Kids

LAB

FINGER IN THE NOSE Casquette - imprimé Nerv Sunblade Noir

15

BONTON T-shirt Pacific Avenue Bleu

BUHO Jogger Mike Ocre

VEJA Baskets 3-Lock Bordeaux


ZANOTTA Porte-manteau pliant Sciangai hêtre naturel verni

SELETTI Coussin Toiletpaper

MDF ITALIA Canapé Yale X par J.M Massaud

NORMANN COPENHAGEN Canapé SUM 2 places par Legald Simon

DES IGN

LAB

RED EDITION Table basse Lounge

16

BOLIA Suspension Orb

LA REDOUTE INTERIEURS Buffet-bar TOPIM

FRITZ HANSEN Miroir mural Ovale / Verre réfléchissant imprimé


ETHIMO Balancelle Swing par Patrick Norguet

MANUTTI Méridienne San par Lionel Doyen

GERVASONI Fauteuil Bergère en rotin kubu par Paola Navone

BLOOMINGVILLE Suspension Bamboo

OUT DOOR

LAB

AMES Fauteuil Circo jaune & sable

17

HONORÉ Fauteuil Eldorado Soleil velours écru fer doré

UMASQU Masque Modern African VIII

KETTAL Foyer/barbecue Zigzag


LA CHRONIQUE

FAR OUEST


LA CHRONIQUE

’est par un Paris-Brest que mon été débute depuis que j’ai rencontré et vis avec une bretonne. Une « vraie » du Finistère nord. C’est à dire en langage bigouden sans la moindre trace d’un quelconque tourisme de masse. Seul le touriste breton est vraiment accepté dans ces contrées retirées. Tu as le droit de faire voyager ta misanthropie dans le département d’à coté, uniquement si tu es armoricain….. Du Cap de la Chèvre en passant par le Petit Minou (c’est le nom d’un spot de surf à coté de Brest, ça ne s’invente pas) jusqu’à Roscoff il faut avouer que le littoral est sublime offrant des paysages visuellement très riches et variés. J’essaie de me rattraper, car en relisant le début de ma chronique je me dis que mon passeport pour la Bretonnie vient d’expirer. Voire que je risque de passer

C

dix ans enfermé au fond d’une cale dans la rade de Brest. Parce qu’ici, comme ailleurs, les gens ne sont pas chauvins du moment où tu ne dis rien et que tu ne fais que passer. C’est un peu la Corse du nord avec moins de plastique et de cagoules, mais plus de bonnets rouges. Du coup voici un petit communiqué de l’office du tourisme parce qu’il y en a un au cas où : « Les offices de tourisme sont répartis sur tout le département du Finistère. Ils connaissent leur territoire sur le bout des doigts et sauront répondre à toutes vos questions, avant et pendant votre séjour. Ils proposent également en saison des pots d’accueil gratuits où vous pouvez goûter de bons produits locaux, glaner des conseils utiles pour vos vacances. » Mais si vous venez nous voir, c’est l’un après l’autre avec quelques jours d’intervalle, c’est mieux. On n’aime pas l’effet de foule ici.

Et c’est ce qui est beau et a permis de préserver cette fin de terre qui tend son bras sauvage vers l’Amérique : le FAR OUEST (jeu de mot breton). La première fois que je suis arrivé sur les plages de Brignogan (petite station balnéaire) j’ai pensé m’être perdu aux Seychelles, rochers ronds noirs posés sur un sable blanc immaculé, seule la température de ses eaux cristallines m’a rappelé ma latitude. J’ai dû mettre une semaine pour parvenir à réchauffer mon pied droit. Et on ne parle pas de la pluie, car en Bretagne il ne pleut pas, il y a seulement du grain. Mais entre pêche à la crevette en pleine nuit, matchs de foot au Café du port (champion du monde) on déconnecte de toute société de consommation. Loin de tout, près de soi, et ça fait du bien. Ps : Je vous laisse, kenavo ! WWW.GAZE.IM


exposition

ANGELO MANGIAROTTI - RBC PARIS Du 4 septembre au 23 novembre, le Lab du showroom RBC Paris fait se refléter une sélection des plus belles pièces de l’architecte, sculpteur et designer italien Angelo Mangiarotti, en partenariat avec l’éditeur italien Agapecasa. Intitulée « Skilful Reflections », l’exposition présente ses créations iconiques et emblématiques en marbre et bois précieux mais aussi ses travaux de recherches, photos et esquisses, de ses trois domaines de prédilection : l’architecture, la sculpture et le mobilier. L’exposition s’illustre à travers le double sens du mot « Reflection » : à la fois l’acte de réflexion au sens propre : l’incidence de la lumière sur la matière, et la pensée du designer, sa réflexion, sa démarche, son processus de création.

à voir

NORMAL STUDIO – CITE RADIEUSE Après Jasper Morrison, Ronan et Erwan Bouroullec, Konstantin Grcic, Pierre Charpin et Alessandro Mendini, c’est au tour d’Éloi Chafaï et de Jean-François Dingjian, alias Normal Studio, de prendre leurs quartiers au sein de l’appartement n°50 de l’immeuble iconique de Le Corbusier. Le duo présente une trentaine d’œuvres au sein de cet appartement qui reste un lieu de vie pour ses propriétaires le temps de l’exposition. Produits de grande série, prototypes, pièces jamais montrées en France et recherches expérimentales répondent en écho au travail de l’architecte moderniste avec brio. Une belle occasion d’aller à Marseille ! collab

POWER DOCK – BENTLEY X PHILIPPE STARCK Le prestigieux constructeur automobile Bentley vient de présenter une collaboration avec Philippe Starck pour un objet assez insolite sur la planète design : Power Dock. Une borne murale de chargement pour le SUV Bentayga Hybrid. Le designer a proposé une ligne épurée et réellement minimaliste pour cette station de charge qui en devient presque sensuelle. Entièrement tactile, le Power Dock a été pensé avec des matériaux responsables : pourtour en toile de lin pressée à la main, résine thermoformée, toutes deux d’origine biologique, et aluminium brossé en écho à la carrosserie du Bentayga. Le design au service de l’automobile haut de gamme.


en bref...

evènement

LILLE – CAPITALE MONDIALE DU DESIGN 2020

Après avoir été capitale de la culture en 2004, Lille sera la capitale mondiale du design en 2020. Un rendez-vous qui devrait attirer plus de 5 millions de visiteurs tout au long de l’année sur ce territoire qui a su se réinventer : l’ancienne piscine de Roubaix est devenue l’un des plus beaux musées de France, l’immense bâtiment lillois de la filature Le Blan-Lafont s’est métamorphosé en temple des nouvelles technologies (EuraTechnologies) et la friche de la brasserie tourquennoise Terken a laissé place au Centre européen des textiles innovants (CETI), emblème du renouveau du textile dans le nord de la France. La métropole compte aussi des entreprises innovantes et des designers prometteurs, comme le duo Gary Berche et Natacha Kopec qui ont créé leur marque de luminaires KNGB, réalisés avec des artisans de la région.

concept

FLYING NEST ORA-ÏTO

Le designer marseillais Ora Ito a collaboré avec le groupe Accor Hôtels pour imaginer un nouveau type d’hôtel mobile et flexible. Dorénavant, ce n’est plus le client qui va à l’hôtel mais l’hôtel qui va au client ! Nomade et éphémère, le concept Flying Nest s’inscrit dans une démarche d’innovation en s’installant en marge d’évènements. Conçues dans des containers, les chambres sont modulables à loisir et installables rapidement. Ora-ïto a donc planché pour créer des modules fonctionnels et agréables, faits de matériaux bruts, naturels et durables, qui hébergent 6 chambres avec salles de bain et terrasses privatives et des espaces de vie climatisés et connectés.

• À Marseille, la Friche de l’Escalette accueille l’expo « Jean Prouvé Nord-Sud » : des Cabanons de l’architecte ingénieur dans lesquels on pourra admirer du mobilier de Charlotte Perriand, de Le Corbusier ou de Pierre Jeanneret… • Mathieu Lehanneur vient d’inaugurer « Le Balcon », le salon Business d’Air France au sein de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. • Le designer star Marcel Wanders a récemment dévoilé la collection « Globe Trotter » en collaboration avec Roche Bobois. • Le Compasso d’Oro, fondé par Gio Ponti en 1954, a été remis cette année à Ernesto Gismondi, le fondateur d’Artemide pour son luminaire Discovery. • L’agence Zaha Hadid Architects vient de terminer le projet Morpheus Hotel à Macao en Chine et on vous conseille d’y jeter un œil, c’est époustouflant ! • Rudy Ricciotti, lauréat du grand prix national d’architecture et architecte du MUCEM à Marseille, a dessiné un immeuble de bureaux avec une façade vitrée et sérigraphiée de 141m de long. Le projet sortira de terre fin 2019 à Nîmes. • La Redoute interieurs vient d’ouvrir un nouveau show room à Montpellier au 812 Avenue de la Mer-Raymond Dugrand.


RETRO

Paul

McCobb © portrait : D.R.

Son nom ne vous dit peut-être rien mais Paul Mc Cobb est l’un des plus grands designers américains de l’après seconde guerre mondiale. Aujourd’hui rééditées par la marque danoise Republic of Fritz Hansen, ses créations reviennent sur le marché international pour le plus grand plaisir des amateurs d’intérieurs aux accents fifties.

24


focus

La table PLANNER Rééditée par Fritz Hansen en trois formats, une carrée, une rectangulaire et une ronde, la table Planner avec son plateau en marbre de 20mm d’épaisseur et ses pieds en acier effilés à leur base, signature du designer, est fine et légère. Elle est proposée en 2 teintes, une grise anthracite avec un veinage clair, et une beige crème plus homogène et délicate. Véritable icône du design du XXème siècle, dont la production s’était arrêtée dans les années 60, cette table n’a pas perdu de son élégance avec le temps.


RETRO

Originaire du Massachusetts, Paul Mac Cobb est, dès son plus jeune âge, attiré par les Arts en général. Il étudie d’abord la peinture à Boston au sein de l’école George Vesper mais cet apprentissage sera écourté par la guerre en 1942. Réformé un an plus tard, il reprend le chemin de la création et dès 1946, il réalise ses premières pièces de mobilier en autodidacte avec notamment une série de lampes pour la Maison Raymor. Deux ans plus tard, l’entreprise de meubles ModernAge de Feinman lui donne sa chance pour créer durant toutes les années 50. C’est d’ailleurs pendant cette période faste du design d’Outre-Atlantique que Mc Cobb connaitra son succès et se forgera une belle réputation. Pour preuve, le prix « Good Design » du Moma lui sera remis cinq fois entre 1950 et 1955, le Musée des Arts

SYMMETRIC GROUP LOUNGE CHAIR

de Philadelphie lui décernera le prix « Best Design » en 1959, il fut même prénommé l’« América’s decorator » par ses pairs ! En plus de ses activités avec des marques comme BG Mersburg, la Winchendon Furniture Company, O’Hearn Furniture, Calvin ou encore H.Sacks and sons, il est durant toute sa carrière consultant design pour de grandes marques américaines : Singer, Goodyear ou encore Columbia Records… Pour créer ses meubles et objets, le designer ne s’interdit aucun matériau, passant du bois à l’aluminium, du fer forgé au cuir, de la céramique au papier peint… C’est alors que prennent vie des commodes, des tables, des bibliothèques, des luminaires, qui sont toujours le reflet de l’espace qu’ils doivent investir.

PLANNER GROUP SIDE TABLES

26

Pour définir le style Paul McCobb, on peut aisément utiliser les qualificatifs suivants : modularité, adaptabilité, minimalisme et fonctionnalité. Ses lignes sont résolument esthétiques et épurées, et correspondent encore aujourd’hui aux goûts actuels. Cette sensibilité intemporelle a immédiatement séduit l’éditeur Fritz Hansen dont le directeur Design de la marque définit la touche Mc Cobb de la manière suivante : « Ses créations sont à la fois sophistiquées, simples et aériennes. Par nature, elles sont intemporelles, mais profondément contemporaines, dans la mesure où elles font appel à des principes esthétiques constants ». Sa première ligne de mobilier, très abordable, appelée Planner Group, connut un grand succès dès sa sortie et est aujourd’hui rééditée par la firme danoise...

PLANNER GROUP STORAGE


DÉSORMEAUX

CARRETTE

Évoluant en binôme depuis leur rencontre, Nathanaël Désormeaux et Damien Carrette, fondateurs de leur studio en 2014, tentent de redéfinir la technicité du mobilier et des objets qu’ils conçoivent avec poésie et sensibilité. Mobilier d’édition, design industriel et architecture d’intérieur, les terrains de jeux de ces deux jeunes figures de la création hexagonale sont multiples.


© JULIEN PHILIPPY


LAMPE DITA - SUSPENSION CANARY - CHAISE PADDOCK- BUREAU LENNART


Travailler à deux permet d’avancer plus rapidement sur les projets, de les mener à maturité de manière plus efficace, c’est ça la grande force de notre association.

Bonjour Nathanaël et Damien, pouvezvous nous retracer votre parcours et votre histoire commune ? On s’est connus lors de nos études de design qui ont démarré à Lyon dans un premier temps. L’orthographe de nos noms de famille est à l’origine de cette rencontre puisque nous étions assis par ordre alphabétique le premier jour. Naturellement, on s’est mis à travailler ensemble sur les projets de l’école en binôme et également sur des concours de design extra scolaires avant d’intégrer ensemble l’école de design STRATE à Paris. Puis en 2012, on est partis à Londres pour nos premiers jobs, on habitait en colocation…. On ne s’est jamais quittés en fait ! De plus en plus de jeunes designers s’associent pour fonder leur studio ce qui était moins le cas auparavant…. Qu’en est-il de votre côté ? Pourquoi être deux ? Après notre séjour de deux ans à Londres, on avait envie de rentrer à Paris. La question de s’associer ne s’est pas vraiment posée, c’était assez évident de continuer ensemble ce que l’on avait commencé. Et du coup, on a créé le studio au début de l’année 2014. On a aujourd’hui trois casquettes : le design de mobilier et d’édition, le design industriel que nous exerçons par exemple avec des fabricants d’électroménager et l’architecture d’intérieur pour des boutiques et des espaces de travail. Ces trois univers se complètent parfaitement et permettent des échanges d’idées à tous les niveaux, que ce soit sur les procédés de fabrication, la transformation des matières…

Comment fonctionnez-vous à deux ? Les rôles sont-ils précisément établis ? J’ai lu que vos expériences se complétaient avec d’un côté un savoir-faire industriel et une approche plus artistique de l’autre… Effectivement, les rôles ne sont pas prédéfinis. On a suivi le même parcours tous les deux donc on a les mêmes compétences. Travailler à deux permet d’avancer plus rapidement sur les projets, de les mener à maturité de manière plus efficace, c’est ça la grande force de notre association. On peut s’échanger les rôles selon l’avancement, l’un est parfois penché sur la partie plus conceptuelle et l’autre sur un côté plus rationnel… donc on inverse quand cela est nécessaire pour faire avancer le développement. Ce que l’on peut voir de votre travail aujourd’hui ne représente qu’une petite partie… Oui tout à fait, les projets que nous publions sur notre site par exemple concernent le mobilier, les luminaires, les objets… c’est la partie édition. D’un autre côté, nous collaborons avec les grandes groupes et fabricants avec lesquels nous intervenons de manière différente. Il s’agit plus de prestations intellectuelles à partir d’un brief donné. Pour ce type de projets, les designers travaillent dans l’ombre et ne signent pas leur création. Votre lampe « Dita » lancée en 2014 a beaucoup fait parler… La lampe Dita est notre premier projet d’édition mis au point avec Metylos, une jeune structure fondée par Claire et Fabrice Roch, anciens dirigeants d’une entreprise 31

spécialisée dans la découpe de textiles techniques. Ils ont su transposer leur savoirfaire à la création d’objets, d’accessoires et de petit mobilier en collaborant avec de jeunes designers. Avec eux, on a imaginé cette lampe à poser composée d’un socle en hêtre brut sur lequel vient se zipper une enveloppe en feutre de laine. Elle illustre très bien notre approche du design narratif. Puis dans la foulée, nous avons développé notre projet de chaise Knot via un concours organisé par le VIA qui nous a accompagné durant un an. Vous avez effectué un important travail sur le piètement de votre projet Cast réalisé avec la Manufacture du Design… parlez-nous un peu plus en détails de cette création… Cela s’est construit dans le cadre de recherches sur les nouveaux espaces de travail ? La Manufacture du Design est spécialisée dans l’agencement de bureaux et imagine de manière globale des zones de travail dans lesquelles viennent s’intégrer leur collection de mobilier. C’est dans ce cadre que nous avons travaillé sur le projet CAST à la demande de Robert Acouri. L’idée était de répondre aux nouveaux usages et besoins des espaces de travail et du nomadisme avec un mobilier fonctionnel et évolutif disposant de différentes typologies d’assise. Nous avons créé des versions une et deux places avec la possibilité d’intégrer des tablettes et des parois isolantes par exemple avec le piètement pour pivot technique. Fabriqué en fonte d’aluminium, il devient une véritable signature graphique qui sublime l’ensemble.


TROTTINETTE CITADINE - LA GALOCHE

Vous avez travaillé sur un projet novateur de trottinette baptisée La Galoche. Comment appréhendez-vous la création de ce type d’objet ? Est-ce complètement différent d’un meuble ou d’un luminaire ? Pour la petite histoire, c’est un entrepreneur qui est venu nous voir avec l’idée d’imaginer une trottinette qui sort un peu de l’ordinaire. On s’est demandés comme on pouvait réussir ce challenge avec notre savoir-faire et proposer un objet adapté à la mobilité urbaine, dynamique, fun… C’était un gros challenge avec un cahier des charges conséquent que l’on a réussi à concrétiser avec l’aide d’un ingénieur. Il a fallu répondre à de nombreuses questions quant au poids, à l’encombrement… tout en créant quelque chose de différent et novateur. Prototypes, phases de tests… le process a été assez long pour aboutir à cette trottinette en aluminium aéronautique qui présente un guidon et un châssis concaves,

FAUTEUIL & CANAPÉ CAST POUR LA MANUFACTURE DU DESIGN

une lampe intégrée, un système de pliage rapide… Un super projet ! Peut-on parler de design français et qu’est-ce que cela vous inspire ? Pour nous il est évident qu’il existe une french touch dans le design. L’histoire du design nous montre que les styles sont géographiquement différents. L’Europe du Nord, avec les scandinaves, les AngloSaxons et les Allemands, est à la pointe du design industriel alors que les pays latins sont davantage tournés vers un design plus décoratif. La France est à la croisée de ces deux parties de l’Europe avec une vraie influence des arts décoratifs. Selon vous, comment cet univers doit-il évoluer dans les prochaines années ? Les challenges sont nombreux et intéressants dans le monde du design, notamment au niveau de l’utilisation de l’intelligence artificielle par exemple 32

et sa représentation. C’est un domaine particulier mais on pense qu’il faut poursuivre sur la voie de l’innovation, de la création de nouveaux concepts, sur la simplification de la fabrication, l’économie de matières… Que pouvez-vous nous dire sur les prochains objets et projets du studio ? Au rayon des nouveautés en tout cas, nous avons présenté récemment notre dernière collaboration avec l’éditeur français Hartô pour qui nous avons réalisé un buffet en bois baptisé César. Et puis il y a pas mal de projets qui sont en cours de développement mais on ne peut pas en dire plus. Actuellement, nous sommes également en train de réfléchir à la manière dont non peut faire naître de nouvelles collaborations dans d’autres pays où les cultures du design et de l’objet sont différentes.


MIROIR DE TABLE UNION POUR ROCHE BOBOIS


- ARCHI -

Junya

ISHIGAMI

Issu de la nouvelle génération d’architectes japonais émergents, Junya Ishigami s’inspire de la nature environnante des projets qu’il conçoit : bâtiments vaporeux évoquant les nuages, constructions flottantes, façades qui s’effacent au profit de la végétation… Son travail est actuellement célébré au sein de la Fondation Cartier à Paris qui lui ouvre l’ensemble de son espace. Présentation de ce créatif de génie.

Né en 1974 à Kanagawa, Junya Ishigami étudie à l’Université des beaux-arts et de musique de Tokyo, d’où il sort diplômé en 2000. Il est tout d’abord engagé par l’agence d’architecture SANAA), puis il ouvre son propre Studio en 2004 : Junya.ishigami+associates. Il appartient à la jeune génération d’architectes japonais qui a émergé dans les années 2000 dans le sillage de Toyo Ito et Kazuyo Seijima, et à laquelle le MoMA a récemment consacré une grande exposition. Travaillant aussi bien l’architecture que le design, l’urbanisme et le paysage, il allie intelligemment ingénierie, technologie, formes et espaces en respectant l’un des principes de l’architecture nippone : créer des liens forts entre le 37

bâti et son environnement. En 2010, à 36 ans seulement, son travail est récompensé à la Biennale de l’architecture de Venise avec l’obtention du Lion d’Or. Parmi ses plus beaux projets, on peut aisément citer la construction de l’Institut de technologie de Kanagawa en 2008, un bâtiment exceptionnel par sa légèreté et la continuité qu’il offre entre l’intérieur et l’extérieur. On peut aussi évoquer la restauration et la transformation en musée-jardin du musée polytechnique de Moscou depuis 2011 et la conception de la House of Peace pour la ville de Copenhague en 2014, un immense bâtiment en forme de nuage reposant sur l’eau conçu comme un symbole de paix.


- ARCHI -

déterminé par son environnement, sa fonction, ses occupants et son commanditaire. Et pour pousser ses connaissances et ses idées dans leurs retranchements, il n’hésite pas à remettre en question l’ensemble de sa pratique tant d’un point de vue esthétique que technique. Ses bâtiments affichent alors une apparente sobriété malgré une mise en œuvre incroyablement complexe. Pour l’exemple, à Yamaguchi au Japon, il a imaginé une maison-restaurant en utilisant le terrain, y creusant le moule de sa structure en béton. Toujours au Japon, il a créé le Art Biofarm en faisant déplacer une forêt destinée à être abattue pour composer un paysage onirique, arboré et parsemé d’étangs. En Russie, il a réalisé le Musée Polytechnique de Moscou en sublimant les fondations du bâtiment pour créer une extension par le bas…

Cette œuvre architecturale singulière est le résultat de son idée toute personnelle du métier d’architecte : « J’aime penser l’architecture librement, avoir une vision la plus souple, la plus ouverte, la plus subtile possible, pour dépasser les idées reçues sur la discipline. » Et elle est actuellement sublimée par une grande exposition à la Fondation Cartier pour l’art contemporain baptisée « Freeing Architecture ». On y retrouve une vingtaine de ses projets architecturaux réalisés en Asie et en Europe à travers une série d’une vingtaine de maquettes de grandes dimensions, accompagnées de films et de dessins documentant leurs différentes étapes de conception et de construction. Dialoguant avec le bâtiment iconique de Jean Nouvel, cet événement est la première exposition personnelle de grande envergure que la Fondation Cartier consacre à un architecte Jardins d’enfants, église, musée, parc paysager, maison-restaurant, maison-jardin, monument, sculpture urbaine… Les constructions de Junya Ishigami témoignent de la richesse et de la complexité d’une œuvre flexible en réinvention constante. L’architecte refuse l’idée de style uniformisé et revendique l’inscription de chaque bâtiment dans un contexte esthétique qui lui est propre,

Quelle que soit la demande initiale, il s’adapte au site et à ses futurs occupants et imagine des structures poétiques et empreintes de simplicité. Véritable ingénieur, il se lance des défis techniques insensés, au service d’une réflexion sur la place de l’homme dans son environnement et au sein de l’Architecture. 38


hotellerie

hotellerie

HO36 AVIGNON La chaine d’hôtels Ho36 vient d’ouvrir sa quatrième adresse au cœur de la Cité des Papes, rue de la République. Un hôtel nouvelle génération qui propose des chambres cosy ou des lits petits budget en mode auberge de jeunesse. Installé dans un bel immeuble du 19ème, les 22 chambres : dortoirs, family rooms, et twin rooms à la décoration soignée sont idéales pour un week-end à deux pas du pont d’Avignon. Le Ho 36 abrite aussi un café bar pour profiter d’instants uniques, pour improviser une réunion, ou refaire le monde entre amis à l’apéritif au sein du patio… Le confort d’un 4 étoiles douillet, avec des tarifs plus qu’abordables… Un melting spot à tester ! http://www.ho36hostels.com

LES GRANDS CEPAGES – SORGUES Nichées dans le Vaucluse, à Sorgues, à quelques pas d’Avignon et au coeur du vignoble de Châteauneuf-du-Pape, le domaine Coucoo Grands Cépages vous propose une aventure insolite. Sur les rives de l’étang de la Lionne, 10 cabanes sur pilotis, flottantes ou troglodytes forment un site éco responsable unique. Résolument design et contemporaines, faîtes principalement de bois et lovées au cœur d’une végétation verdoyante, elles invitent à la détente et aux retrouvailles en couple, en famille ou entre amis. Une superbe piscine à débordement complète le tableau, en plus d’activités œnologiques ou gourmandes pour découvrir les produits du terroir local. www.cabanesdesgrandscepages.com

hotellerie

PETITE MIRAMAR Après l’hôtel Amour et le Grand Amour à Paris, André Saraiva se lance dans une toute autre aventure hôtelière, au Portugal, à 35 minutes de Lisbonne. C’est à Fonte da Telha, à côté d’un petit village de pêcheurs, que se niche le petite Miramar, imaginé comme une maison familiale et amicale dans laquelle dîner, dormir et profiter des plaisirs les plus simples de la vie. Installé sur la plage, l’hôtel abrite trois chambres doubles seulement, pensées par Charlie Hedin, fondateur de la marque de textile danoise Tekla Fabrics. Le restaurant se fournit à proximité de produits bios et évidemment des poissons les plus frais, en direct des bateaux des pêcheurs locaux. Dépechez-vous pour réserver, l’établissement ouvre seulement de juillet à septembre ! http://petitemiramar.com


classement

transport

HELLO KITTY TRAIN – JAPON La compagnie West Railway Co., opérateur ferroviaire japonais a annoncé le lancement d’un train à grande vitesse sur le thème de Hello Kitty pour l’été 2018. Le train reliera les villes d’Osaka et Fukuoka, sur la côte nord de l’île japonaise de Kyushu. Le TGV japonais, le Shinkansen, est composé de huit voitures mais seules les deux premières sont rhabillées aux couleurs du petit chat. La première voiture ne dispose pas de sièges passagers mais propose aux voyageurs de goûter et d’acheter des spécialités locales et des goodies Hello Kitty. La deuxième voiture, quant à elle, sera entièrement décorée sur le thème du petit chat, du sol au plafond. Et une mascotte circule à bord pour immortaliser son voyage ! hotellerie

LA MAISON D’ULYSSE Située au carrefour de la Provence, du Languedoc et des Cévennes, à proximité de Nîmes, d’Avignon, d’Anduze, et du Pont du Gard, la Maison d’Ulysse est un subtil mélange entre hôtel de charme et maison d’hôte de luxe et de prestige. Pour un séjour en région, l’endroit est idéal pour se relaxer : piscine chauffée, spahammam vouté, table gastronomique dont les produits proviennent du verger et du potager, le tout dans un espace décontracté et chaleureux, minéral et ombragé. 3 chambres et 6 suites à la décoration épurée accueillent les visiteurs en quête d’une parenthèse de sérénité. Le luxe de la simplicité dans un cadre enchanteur. http://www.lamaisondulysse.com

SINGAPORE AIRLINES MEILLEURE COMPAGNIE EN 2018 Skytrax a dévoilé le 17 juillet dernier à Londres son palmarès de l’année, qui voit Singapore Airlines remplacer Qatar Airways comme meilleure compagnie de l’année. Ell avait déjà remporté ce titre trois fois et cette année, il s’accompagne de ceux de meilleure Première classe au monde, meilleur siège de Première et meilleure compagnie en Asie. ANA conserve sa troisième place et Emirates Airlines sa quatrième. Lufthansa reste 7eme et Air France 25ème... Le top 10 des compagnes aériennes, selon Skytrax : 1. Singapore Airlines 2. Qatar Airways 3. ANA All Nippon Airways 4. Emirates 5. EVA Air 6. Cathay Pacific 7. Lufthansa 8. Hainan Airlines 9. Garuda Indonesia 10.Thai Airways


Formentera © photos : D.R

L’été est bel et bien arrivé et les envies de dépaysement se font sentir alors on a décidé de vous emmener sur l’une des îles les plus paisibles et sauvages de la Méditerranée, Formentera. Une 92ème escapade bimestrielle placée sous le signe du farniente et de l’art de vivre, loin de la foule et du béton. Réputée pour sa tranquillité et son art de vivre, Formentera, malgré sa proximité avec sa célèbre et bouillonnante grande sœur Ibiza, a su conserver tout son charme et son authenticité depuis les années 60-70 et l’arrivée des hippies. Plus petite île de l’archipel des Baléares peuplée d’environ 12.000 habitants à l’année, elle accueille près de 120.000 visiteurs durant la saison estivale. Peu bétonnée contrairement aux autres côtes espagnoles, ce havre de paix qui a laissé la nature dicter sa loi est devenu le refuge de personnalités, artistes et autres créateurs en quête de discrétion et de bien-être en Méditerranée. Plages de sable blanc non bondées de touristes, eaux cristallines, adresses de qualité pour bien manger et admirer le coucher du soleil, marchés traditionnels et artisanat d’art… Formentera invite au dépaysement total à quelques heures de vol et de bateau.


Formentera & ses petits villages Avec ses 83 km2, Formentera est la plus petite île de l’archipel des Baléares et compte moins d’une dizaine de petits villages. Tous aussi charmants les uns que les autres, ils restent évidemment très fréquentés l’été par les touristes qui débarquent à Formentera par La Savina, le port principal et point de départ pour visiter les environs. On y retrouve des commerces en tous genres et on y loue tous types de véhicules. Sans doute le plus connu et le plus branché, Sant Francesc, situé à quelques kilomètres de la Savina sur la route de Cap Barbaria, accueille la plupart des meilleures adresses dont l’hôtel Es Marès et son spa, plusieurs concept-stores très prisés des créateurs ainsi que des restaurants et des bars incontournables. Plus à l’est, on s’arrête à Sant Ferran, un autre village plus authentique et cool où les habitués se retrouvent chez Fonda Pepe, le bar incontournable du village. Pour les gastronomes, réservez-vous une table chez Can Dani ou Pinatar, deux restaurants recommandés par le Michelin. Quant à ceux qui veulent animer leurs débuts de soirées et leurs nuits, il faut se rendre à Es Pujols, plus au nord, où sont concentrés plusieurs restaurants de plages et clubs comme Chezz Gerdi ou le Tipic, deux spots de référence. Direction ensuite Es Calo, petit village de pêcheurs réputé pour sa tranquillité qui mène à la Route romaine, un chemin qui longe les falaises d’où l’on profite d’un exceptionnel panorama. Non loin de là, se trouve la Mola, plus à l’écart, où s’installe le célèbre marché hippie de Formentera. Il faut poursuivre la route qui traverse le village pour accéder au Phare de La Mola, point culminant de l’île.


Parc naturel de Ses Salines Le parc naturel Ses Salines fait partie des plus impressionnantes beautés naturelles de l’île. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999 pour la richesse de sa biodiversité et sa culture, cette réserve protégée qui s’étend entre le sud d’Ibiza et le nord de Formentera se compose d’une partie terrestre et d’une partie marine occupant une superficie totale de 15.400 hectares. Dunes, plages, marécages, mosaïque de lacs roses, falaises, zones rocheuses…de multiples écosystèmes forment ce petit paradis où se regroupent plus de 200 espèces d’oiseaux menacés d’extinction et près de 180 espèces de plantes dont les posidonies marines qui favorisent notamment la protection des poissons et la propreté de l’eau. Avant l’arrivée du tourisme, il était le principal poumon économique de Formentera et d’Ibiza grâce à l’exploitation des salines au cœur de cet espace incontournable des Baléares. Pour les amateurs de paysages hors normes, n’hésitez pas à vous aventurer dans ce paradis naturel notamment du côté des lagunes côtières de s’Estany, d’es Peix, d’Estany Pudent et de la Bassa de s’Espalmador, l’îlot situé au nord de Formentera bordé de plages de sable blanc et célèbre pour ses bains de boue très prisés des touristes venus purifier leur peau.


Notre guide des meilleures adresses à Formentera... Bon viatge !!!

Formentera AVOIR/À FAIRE

Sant Francesc Es Caló Phare du Cap de Barbaria Pahre de La Mola Marché de La Mola Ses Salines Es Palmador

HÔTELS

Etosoto : Lugar Venda De Ses Roques Gecko : Ca Mari - Playa Migjorn Es Marès Spa : Carrer Santa Maria, 15 – Sant Francesc Cala Saona Hôtel & Spa : Carrer Cala Saona Blanco Hotel : Carrer des Fonoll Marí, 50 - Es Pujols Paraíso De Los Pinos : Es Mal Pas - Paradise Pines

RESTAURANTS

Es Calo : Vicari Joan Marí 14 - Es Caló de Sant Agustí

Pinatar : av. Miramar 25 - Sant Ferran de ses Roques Caz Na Joana : Berenguer Renart 2 - Sant Francesc de Formentera Can Dani : carret. de la Mola - Sant Ferrán de ses Roques Can Carlos : Sant Francesc de Formentera Flipper & Chiller : Ctra La Mola, Km 11 – Migjorn Playa Es Arenals Chezz Gerdi : Camí de sa Beuradeta, 40-45 - Es Pujols Beso Beach : Playa de Cavall d’en Borras - Parque Natural de Ses Salines 10 Punto 7 : km 10.7 - Playa Migjorn El Mirador : La Mola – Km 14.3 Fonda Pepe : Calle Mayor, 0 - Sant Ferran

Kiosko 62 : Camino de Can Simonet El Gioviale Carrer de Santa Maria San Francisco Javie Ca na Pepa Plaça de la Constitució, San Francesc Bufambo Calle Ramon Llull 10, San Francesc

BOUTIQUES : Balafia : Sant Francesc Big Store : Carrer d’Isidor Macabich, 4 - Sant Francesc Blink Formentera : Carrer de Ramon Llull, 11 - Sant Francesc Catalina House : Avenida. Joan Castelló Guash, 1 Sant Fernando Full Moon : San Francesc Majoral : La Mola 48

Obi Av. 8 De Agost 55, san Francesc Majoral Avinguda de la Mola, 89

PLAGES

Ses Illetes Es Pujols Llevant Migjorn Cala Saona

BARS

Tipic : Avenida Miramar, 164 - Es Pujols Pineta Club : Plaza Europa 2 - Es Pujols Ses Roques : Km 6.6 - San Ferran Blue Bar : San Fernando, km 8, Playa Mitjorn


Etosõtõ FORMENTERA © photos : Etosoto

PUISQU’ON A ACCOSTE A FORMENTERA, ON VOUS EMMENE DÉCOUVRIR UN HAVRE DE PAIX AU NATUREL : ETOSOTO. UN HÔTEL D’UN NOUVEAU GENRE, QUI INVITE À UN ART DE VOYAGER RENOUVELÉ, EN FAMILLE ET AU CALME, ET QUI ENGAGE LES VISITEURS DANS UNE DÉCONSOMMATION RÉFLÉCHIE. ANTRE DE LA « SLOW LIFE », LE LIEU PROPOSE DE SE RECONNECTER À LA VRAIE VIE, DE S’OUVRIR AUX AUTRES, AUX EXPÉRIENCES ET AUX ARTS… TOUT UN PROGRAMME !

51


C’est dans cet écrin de nature, en retrait de la plage, que les fondateurs Julie et Grégory Labrousse, aidés par Arthur Tutin ont réhabilité cette finca durant deux ans, avec l’architecte Elsa Kikoine, en conservant son âme d’antan. Le nom est déjà tout un programme : Etosoto est la fusion des mots « Eto » qui signifie « Hors du temps » et « Soto », une pensée bouddhiste japonaise ou la pratique et l’éveil ne font qu’un, c’est aussi un mot nippon qui veut dire « dehors ». La particularité du lieu, outre sa décoration soignée faisant référence aux traditions locales, est la place faite aux jeunes générations en leur proposant des ateliers pour éveiller leur créativité et leur curiosité. Mais nous reviendrons sur les activités proposées un peu plus loin… L’hôtel, ouvert à l’année, propose 10 chambres indépendantes à l’aménagement hétéroclite et résolument bohème. Le choix des matériaux est simple : des murs blanchis à la chaux et beaucoup d’éléments naturels : bois, bambou et rotin, céramiques traditionnelles… De grandes ouvertures permettent de jouir pleinement de la verdure environnante et de sublimes panoramas sur la Méditerranée. Tout aussi séduisants, les tarifs vont de 90€ la nuit hors saison et jamais plus de 300€ la nuit pour la plus grande des chambres. Véritable laboratoire d’idées, le projet intègre un grand potager, encore en cours de développement, et qui a donné ses premières récoltes biologiques au printemps dernier. Il permet aux propriétaires d’affiner un autre projet encore plus ambitieux au Portugal : L’Etosoto Cabo Espichel. La cuisine est simple et saine, le petit déjeuner a, par exemple, été imaginé 52

avec la naturopathe Céleste Candido avec du lait végétal et un granola maison. La plupart des fruits et légumes seront produits sur place afin de limiter l’empreinte sur l’environnement… Du côté des activités, pour les petits comme pour les grands, l’hôtel défend une croissance vertueuse, s’attache à renouer avec des savoirs oubliés et invite le voyageur dans un processus de développement personnel, relationnel et intellectuel, dans un environnement favorisant son mieux-être. Ateliers Cinéma et Musique pour les petits et les grands, initiations à la naturopathie, ateliers d’agriculture maraîchère, semaines de jeûne et de randonnée, cours de cuisines Slow Food et stages de Yoga pour le corps et l’esprit. Le Pop Club, une initiation à la musique développée par la chanteuse Constance Verluca, propose des cours de piano, de batterie, de guitare ou de chant aux jeunes touristes de 5 à 12 ans, le Super 8 Club les initie à la création de courts métrages sous la direction du jeune réalisateur Gari Kikoine : écriture de scenario, réalisation, distribution des rôles, repérage… Les adultes peuvent alors profiter pleinement des plages, des cours de plongée, ou tout simplement des apéritifs dans les kioskos de l’île. Un endroit hors du temps, pour s’enrichir personnellement et en famille, pour se réapproprier son quotidien et repartir un peu plus instruit qu’en arrivant… Quand farniente et conscience responsable ne font qu’un, on appelle ça la slow life, et c’est à Etosoto que ça se passe…


CHÂTEAU

StPIERRE de SERJAC UNE PARENTHÈSE HORS DU TEMPS

HÔTEL " RESTAURANT " SPA " CAVEAU " ÉVÈNEMENTS D30 ENTRE POUZOLLES & MAGALAS | 34480 PUISSALICON 04 67 80 76 00 | SERJAC.COM | RESA@SERJAC.COM


sneakers

FOOTPATROL PARIS C’est une nouvelle qui n’est pas passée inaperçue auprès des passionnés de sneakers. En mai dernier, Footpatrol a ouvert ses portes au 45, rue du Temple dans le quatrième arrondissement parisien. Déclinaison du concept londonien aménagé par les designers de Counterfeit Studio, l’adresse du Marais, située à quelques pas du NikeLab P75 et de Supreme, a conservé une architecture brute associant les matériaux. On y retrouve évidemment une sélection pointue de shoes des plus grandes marques avec plusieurs collaborations ainsi que quelques accessoires et vêtements. Déjà une référence !

anniversaire

LE PERFECTO® SCHOTT FÊTE SES 90 ANS

Il est le blouson incontournable d’une garde-robe digne de ce nom. Le Perfecto® fête ses 90 ans, d’insoumission, de rébellion, de style. A l’origine conçu pour protéger les motards dans leurs périples, cette veste en cuir ultra-mode n’a cessé de se réinventer et de traverser les générations. Tantôt punk, tantôt pop, il reste un classique jamais ennuyeux. Pour son 90ème anniversaire, la marque originale du Perfecto® Schott s’associe avec la créatrice française de « jackets » Alice Balas, et fait rentrer ce monument du vestiaire rock dans une nouvelle ère, singulière. Deux modèles sont créés en série limitée, l’un noir et rouge, l’autre champagne et noir. Le tout sans dénaturer l’essence du mythe. Le Perfecto® est prêt à vivre 90 ans encore. 54


boutique

WESTON AU 55 AV. DES CHAMPS-ÉLYSEES Référence française de la chaussure de luxe, J.M Weston a définitivement emménagé début juillet dans sa nouvelle boutique du 55 avenue des Champs Elysées. Installée provisoirement de l’autre côté de l’artère parisienne, la marque profite désormais d’un espace de 600m2 en lieu et place d’une ancienne agence Crédit Lyonnais. Imaginé par l’architecte-designer Joseph Dirand, cet écrin s’inspire de la période Art Déco des années 30 pour présenter la gamme et le savoir-faire de la maison fondée à Limoges en 1891. Symbole d’un renouveau pour Weston, le magasin décline l’ensemble des collections de chaussures et les accessoires de maroquinerie. collection

BONPOINT FEMME

recompense

GRAND PRIX DE L’ANDAM 2018 Le 29 juin dernier, le prestigieux jury de l’ANDAM, l’association nationale pour le développement des arts et de la mode, a annoncé les lauréats du concours 2018. Cette 29ème édition a célébré Antonin Tron pour Atlein qui s’est vu décerner le Grand Prix, Ludovic de Saint-Sernin reçoit le Prix du Label Créatif pour sa marque éponyme, Stéphanie d’Heygere est quant à elle récompensée par le Prix Accessoires de Mode tandis que le nouveau Prix de l’Innovation est attribué à Jim Ajioka, David Nugent et Orr Yarkoni pour Colorifix. Le 5 septembre prochain, les lauréats seront officiellement présentés à l’occasion de la semaine de la mode parisienne.

La maison parisienne Bonpoint lance sa première collection de prêt-à-porter pour femme pour l’automne-hiver prochain. Jusqu’à présent dédiée aux enfants et jeunes filles, la marque a imaginé une ligne sobre et élégante composée d’essentiels comme les cardigans, blouses en coton ou dentelle ou encore les robes en soie imprimée. Inspirée des créations des peintres Elizabeth Peyton et Jean-Michel Basquiat, elle présente également un costume prince de galles, un manteau masculin en laine écossaise, un short en cuir et d’autres accessoires. Disponible depuis mi-juillet dans les boutiques Bonpoint.

en bref... • Pour les adeptes de la mode éthique, l’application australienne Good On You vous permet de savoir si une marque respecte l’environnement, les animaux et les conditions de travail. • Levi’s a dévoilé pour la cinquième année consécutive sa collection Pride qui symbolise son engagement pour la cause LGBTQ. • Ines de la Fressange et la marque Aigle présentent leur collection capsule pour rester élégante par temps de pluie. Parka, bottes, chaussettes…disponibles dès le 17 septembre prochain. • La créatrice Vivienne Westwood et Burberry signent une collaboration célébrant l’héritage 100% british de la maison dont les bénéfices seront reversés à l’association Cool Earth qui lutte pour la protection des forêts.


JACQUEMUS © photos : Jacquemus

Nouvelle étoile montante de la mode hexagonale, Simon Porte Jacquemus, créateur de la marque éponyme, s’est lancé en autodidacte il y a 9 ans déjà pour distiller des créations inventives, joyeuses et libres, inspirées du sud de la France. Décontractées et colorées, elles sont le reflet des racines du fondateur et de ses ambitions… Justement, il vient de dévoiler à Marseille sa première collection masculine intitulée « Le Gadjo », une bonne occasion pour vous présenter son parcours… Il a seulement 27 ans, mais il est le jeune styliste français qui monte, traçant sa route sans l’aide des grands groupes du secteur. Vêtements simples dans l’esprit des années 1980, coupes minimalistes, hommage à la Provence et au sud de la France en général, sans oublier un réel sens de l’humour lui ont permis de s’imposer et de se faire un nom. Ses collections féminines de haute volée, intitulées « Les Santons de 59

Provence », « La Bomba », « Le Souk », « Les parasols de Marseille », « L’Enfant du soleil » pour n’en citer que quelques-unes nous invitent dans un sud méditerranéen enchanteur, graphique, parfois géométrique avec des matières plissées, des jabots, des corps mis en valeur, des transparences et des voiles tout en légèreté, un vrai spectacle pour chaque saisonnalité…


Dès 2015, il reçoit le prix LVMH des jeunes créateurs de mode, preuve que ses pairs ont rapidement vu en lui une étoile montante, un créatif hors normes qui aime nous balader de la promenade des anglais aux calanques de Cassis, des souks marocains au Lubéron, avec un vestiaire qui s’adapte aussi bien aux plages privées de la Riviera qu’aux places de marchés provençaux : chapeaux de paille surdimensionnés, jupes rayées inspirées des parasols italiens, couleurs simples et fortes. La silhouette Jacquemus est un hommage à la Femme, le créateur a d’ailleurs lancé la marque en reprenant le nom de jeune fille de sa mère, disparue alors que ce dernier venait de rejoindre la capitale pour y débuter des études de styliste. Études qu’il abandonna aussitôt pour fonder son label en autodidacte, travaillant simplement avec l’aide d’amies couturières et influenceuses, avec un budget « pas plus élevé que le prix d’une mobylette » selon ses propres mots ! Le réalisateur spécialiste de la mode Loïc Prigent, définit d’ailleurs assez bien le fonctionnement de Jacquemus : « Il a inventé une nouvelle manière de communiquer, de raconter sa mode, sans f iltre et sans intermédiaire. Il fait tout lui-même. Il a une façon d’avancer très cash et très sincère, un peu comme Isabel Marant à ses débuts. Il a amené le sourire dans la mode ! » 60

Pour la saison printemps-été 2019, il vient de présenter sur la plage de Sormiou sa première collection Homme « Le Gadjo » , sobre et discrète : des matières simples et naturelles, des teintes claires et ensoleillées comme le jaune, le beige et le kaki, des rouges ocres que l’on retrouve sur des pantalons généreusement retroussés, des polos aux coupes résolument rétro, des blasers, des mailles, des pochettes portées nonchalamment autour du cou… Petite particularité de cette collection, une utilisation de laine The Woolmark Company qui se porte même en été ! Touche à tout, il a été l’invité d’honneur du festival OpenMyMed en 2017 dans la cité phocéenne : son univers solaire et ses créations insolentes ont investi le Mucem à travers l’exposition « Images » qui présentait dans une vitrine d’écrans disposés en mosaïque, des centaines de vidéos, de formes, de couleurs, de créations et d’inspirations, issues de son téléphone personnel. Une fois encore, il dévoilait un peu de son intimité. Ce projet lui a également permis de sortir le livre « Marseille Je t’aime », un ouvrage de photos, de natures mortes, de portraits et de collages conçus comme un poème sur la ville qu’il aime tant. Un vent de fraicheur souffle sur la mode française, et il vient de la Méditerranée !


Sunday Life © photos : Cheng Huanfa - Sunday Life

Lorsqu’on s’offre un vêtement, on veut pouvoir le mettre à tous les instants de la vie et être élégante à tout moment de la journée ! Sunday Life est la marque de mode féminine qui répond à ce besoin en proposant un vestiaire chic et décontracté, confortable et épuré…

63


Sunday Life, c’est une histoire qui débute avec Pei Chen, sa fondatrice. D’abord journaliste mode en Chine, elle décide de venir s’installer à Paris, capitale mondiale de la mode. Après des études de styliste, elle sort diplômée de la Chambre Syndicale de la Haute Couture et collabore avec de grandes maisons historiques comme Emmanuel Ungaro ou Ted Lapidus. Rapidement, elle devient responsable de collection pour une maison de lingerie avant que l’envie de création ne la pousse à lancer sa propre marque : Sunday Life est née. Exigeante par nature et forte d’un parcours dans la haute couture parisienne, elle prend un soin tout particulier pour sélectionner ses matières en France et en Italie, pour imaginer des coupes nettes et précises et pour insérer sur ses pièces des détails délicats qu’elle veut uniques et originaux. Trouvant son inspiration dans le monde qui l’entoure et sa vie de tous les jours, Pei Chen veut créer une mode dans laquelle la femme se sente bien à chaque instant, au travail, dans la rue ou à la maison… les couleurs sont douces et poudrées, les imprimés fleuris et joyeux, les tissus agréables : lin, soie coton… Sunday Life sublime la Femme et créé des silhouettes élégantes et élancées,

très parisiennes, toujours chics et affichant une décontraction naturelle… Pour la collection été 2018, la créatrice s’est inspirée de la douceur de vivre dominicale, lorsque le rythme effréné de la semaine laisse place au farniente, à l’esprit libéré et à la créativité. Puisant leur force dans la nature sauvage, les pièces invitent aux voyages dans des contrées à la végétation luxuriante qui offre une ombre bienfaitrice… Et le symbole de cette évasion est cette année le cactus dont l’imprimé a été créé par le studio japonais Easel. On le retrouve sur une large série de tops, de robes et de bombers, icones d’une vitalité débordante incarnant pleinement l’ADN de Sunday Life. Dynamique et pétillante, la femme Sunday Life est une city girl hyperactive, qui partage son temps entre travail, famille, amis et sorties et qui souhaite se concocter un dressing stylé, sobre, libre et confortable, passant du pantalon chic ultra-large à la petite jupe trapèze imprimée effet sixties… Des indispensables intemporels à porter au quotidien et à shopper sans réfléchir ! 64


festival

VISA POUR L’IMAGE Du 1er au 16 septembre prochains, le festival international du photojournalisme Visa Pour l’Image revient comme chaque année à Perpignan. Situation des Rohingyas, ville de Raqqa libérée, folie du secteur agroalimentaire, prisons, pays en guerre, autant de sujets qui illustrent la situation du monde dans lequel nous vivons à travers l’œil acéré des photojournalistes revenus des quatre coins de la planète. Cette année, le festival fête ses 30 ans et nous prépare une rétrospective anniversaire composée de photos ayant marqué l’histoire de Visa Pour l’Image. À noter sur les agendas pour la rentrée. www.visapourlimage.com

en bref... En parallèle des Rencontres de la Photographie à Arles, une superbe rétrospective du travail de Gilbert et George est en cours à la Fondation Luma.

• La fondation Lambert en Avignon présente

cet été une exposition consacrée à l’artiste américain Ellsworth Kelly. • La Pavillon Populaire, haut lieu de la

photographie montpelliéraine, continue son cycle « histoire et photo » avec l’accrochage de 200 images de la propagande hitlérienne « Un dictateur en images ».

playground

LA COLLINE - NANTES Le Voyage de Nantes prend régulièrement le thème du playground pour faire découvrir l’art d’une manière ludique. Cette année, les équipes ont confié à l’atelier Appelle moi Papa la réalisation d’une aire de jeux qui prolonge le travail d’identité et de scénographie réalisé pour la Cantine du Voyage, guinguette installée dans une structure inspirée des serres maraîchères propres à la région. Le résultat est étonnant, coloré, graphique et organique, le module invite le passant à sauter, courir, glisser, tomber, le tout dans une esthétique contemporaine. Il laisse un espace de liberté et d’expression où chacun doit apprivoiser les dénivelés pour s’inventer ses propres histoires. Un projet hybride entre playground et installation artistique.


expérience

FONDATION CARMIGNAC Une nouvelle fondation vient de lancer son espace d’exposition le 2 juin dernier, et celui-là ne se trouve pas n’importe où… C’est sur un domaine de 15 hectares sur l’île de Porquerolles que ce nouvel espace de plus de 2000m2 vous attend sur rendez-vous pour y découvrir plus de 300 œuvres des plus grandes figures de l’art contemporain, de l’expressionisme abstrait de Willem de Kooning au pop art d’Andy Warhol, de Basquiat à Lichtenstein, de Botticelli à Baldessari. Vous pourrez aussi y découvrir le travail d’artistes actuels comme Zhang Huan ou Korakrit Arunanondchai. L’originalité du projet vient de son architecture, l’aspect extérieur du bâtiment original n’a pas été modifié pour créer le centre d’art, mais un sous-sol a été imaginé par l’atelier Barani et l’agence GMAA. www.fondationcarmignac.com

in situ

LEGENDES URBAINES BORDEAUX L’exposition « Légendes urbaines » s’est installée depuis le 21 juin et jusqu’au 16 septembre au sein de la Base sous-marine Bordelaise dans le cadre de la 3e saison street art de Bordeaux. Tout un été pour avoir un bel aperçu de la création française et internationale allant des années 50 à nos jours, sur plus de 480 mètres carrés investis par des œuvres et des installations in situ d’artistes connus ou à découvrir comme Invader, Shepard Fairey, JR, Keith Haring, Ernest Pignon Ernest, Miss Tic, Speedy Graphito pour les stars ou comme Romain Froquet, Madame, ARDPG, Andrea Ravo Mantoni et les Bordelais Aerosept, Rouge, Monkeybird pour les émergents… Cap à l’ouest !

focus

ART ATTACK ROYAL MONCEAU PARIS Lorsque le Street-Art investit un 5 étoiles, cela donne Art Attack, et c’est au célèbre Royal Monceau que ça se passe. De La Librairie des Arts à la galerie Art Expo Photo en passant par le lobby et les boutiques éphémères, une véritable exposition d’oeuvres in situ est proposée jusqu’au 20 août 2018. On y retrouve par exemple les créations de L’Atlas, Koons, Banksy, Invader, Jef Aerosol entre autres, qui ajoutent une vraie touche de couleur et de modernité au Palace du 8ème arrondissement parisien. Et toutes les œuvres sont disponibles à l’achat immédiatement si votre soif d’Art Contemporain est compulsive !


Lucie

HUGARY Lucie Hugary compose autant avec les paysages et l’architecture que les modèles pour créer des visuels à la lumière solaire et aux lignes graphiques marquées. Voyageant entre la France et les États-Unis où elle collabore notamment avec The Standard Hotels, elle apporte un regard neuf et ultra coloré sur la photographie de mode.

68


Aujourd’hui, tu vis entre la Floride et Paris… La culture/pratique photographique est-elle différente aux États-Unis ? Il y a dix ans, peut être que la différence était plus notable. Quand je suis arrivée aux États-Unis, on me disait souvent que j’avais un « œil européen », mais je trouvais que ça ne voulait rien dire. Aujourd’hui la prévalence d’internet et des réseaux sociaux ont complètement effacé ces frontières, tout est devenu beaucoup plus global.

Bonjour Lucie, pour démarrer, peux-tu nous retracer ton parcours et tes débuts en tant que photographe professionnelle ? Bonjour, merci pour cette interview ! J’ai commencé la photographie quand j’étais au Lycée Bellevue à Albi, il y avait un atelier photo le mercredi après midi et on se photographiait entre élèves, puis on tirait les images dans le labo, c’était ma première introduction. Après le lycée j’ai fait trois années à l’école ETPA à Toulouse, et ensuite j’ai suivi des stages dans plusieurs studios à Paris, ce qui m’a amené à assister différents photographes en direct.

Décris-nous un peu ton univers, cette esthétique cool et moderne qui saute aux yeux immédiatement quand on regarde tes photos. Merci ! De manière générale j’adore la couleur, et les associations de couleurs, les lumières solaires et les lignes graphiques, ainsi que les fonds plutôt minimaux, pas trop chargés. J’attache beaucoup d’importance aux lieux dans lesquels je shoote, je suis constamment en repérage dès lors que je me déplace, je garde un œil partout, à l’affut d’un endroit intéressant.

Le choix de te spécialiser dans la mode était-il évident après ces premières expériences ? Au tout début je pensais plutôt me spécialiser dans les portraits et plus spécifiquement dans le milieu de la musique ; j’étais déjà sensible à l’imagerie de mode, mais cela me semblait inaccessible. Puis au fils du temps, et ayant assisté une multitude de photographes de mode, cette spécialité s’est démystifiée et le choix s’est présenté naturellement. 71


Ton agent «Le Crime» écrit que tu composes autant avec le modèle que les lignes du paysage. En effet, les paysages ou les architectures avec lesquels je compose sont des éléments quasiment aussi importants que mes modèles, les lieux sont des personnages à part entière dans mes images.

phase avec l’actualité et les différents courants culturels. Ils me font une confiance totale et c’est toujours un plaisir de shooter pour eux. Quel regard portes-tu sur les réseaux sociaux d’images comme Instagram et comment les utilises-tu ? De mon côté j’utilise Instagram plutôt comme un outil de travail, je publie mes actualités, mes nouvelles images, ainsi que des choses plus personnelles / fun et du quotidien dans les stories. En tant que « consommatrice », je m’intéresse beaucoup plus à des comptes d’artistes musicaux ou de chats (ha !) ; je ne suis abonnée à quasiment aucun compte de mode en dehors des gens avec qui je travaille ou qui sont des amis. Je suis plutôt abonnée à des comptes d’artistes visuels graphiques, des photographes de paysages ou des comptes qui publient de l’architecture par exemple.

Tu collabores régulièrement avec différents titres de presse, ce sont des supports que tu apprécies particulièrement ? Lorsque je travaille pour la presse, ce sont le plus souvent des collaborations (contrairement aux clients plus commerciaux où il s’agit de commandes), et en général je dispose d’une liberté artistique confortable, et c’est vrai que ce sont dans ces moments la que l’on fait les images qu’on aime le plus, et que l’on s’exprime vraiment.

Quels sont tes projets estivaux et pour la rentrée prochaine ? De manière générale, je n’aime pas trop me projeter, je préfère vivre au jour le jour ; je ne sais toujours pas ce que je vais faire en août, et les boulots se confirment souvent un peu à la dernière minute, alors on va voir, surprise !

J’ai vu que tu avais également travaillé avec The Standard Hotels. Oui cela fait maintenant 3 ans que je travaille avec les hôtels The Standard, c’est un client que j’aime beaucoup, ils ont une identité forte et très reconnaissable, et ils sont vraiment en 72


74


TANC Personnage discret de la scène contemporaine actuelle, Tanc n’en demeure pas moins l’une de ses figures majeures. Aimanté par le graffiti à la fin des années 80 puis devenu adepte de la peinture en atelier, il a fait évoluer sa pratique vers des créations plus instinctives exposées aujourd’hui aux quatre coins de la planète. Évolution du street art et son entrée en galerie, écriture stylistique, projets futurs dont un solo show à la Galerie At Down de Montpellier… il se livre sur son mode de vie avec un regard amusé. 75


Hello Tanc, tu as fait tes premiers pas d’artiste avec le graffiti dans la rue… ? Je dessine et pratique la peinture depuis mon enfance. Mon père, architecte, avait peint plus jeune et réalisé plusieurs expos. J’ai eu la chance de grandir dans un environnement favorable à la création. J’avais du matériel autour de moi ainsi que des tableaux contemporains accrochés aux murs, notamment des Velicovich. Je découvre le graffiti et le rap avec mon frère ainé en 89. A 10 ans, je commence à réaliser des esquisses sur papier et regarder attentivement les fresques que je croise. À côté de cela, je continue à dessiner et peindre des formats de plus en plus grands, je participe à un atelier peinture de la ville de Paris… En 1993 l’ambassade d’Irak, qui se trouvait dans ma rue, fut démolie et laissa place à un terrain vague encore existant aujourd’hui. En 1996, je réalise ma première peinture à l’intérieur. C’est une peinture abstraite, je découvre les différents traits et effets possibles avec une bombe de peinture. Je suis grisé par la liberté gestuelle que procure cet outil. Il est clair qu’il y aura un avant et un après ce jour-là dans mon parcours d’artiste. Mais les années précédentes auront eu au final le pouvoir de rendre, au fur et mesure, ma peinture singulière. Et puis tu as décidé assez tôt de te tourner vers un travail d’atelier… Pourquoi ce choix ? Je me sentais l’âme d’un artiste ! (Rires) Sérieusement, j’étais encore graphiste quand je rencontre Jean Faucheur qui m’invite à peindre des formats papier de 3x4 mètres dans son atelier. Ce fut la première fois que je mélangeais l’ambiance d’atelier avec une peinture à la bombe de grand format. J’avais la voix de Jonone dans la tête : notre peinture c’est le futur ! Il faut la conserver ! J’avais toujours rêvé d’être artiste et sans m’en rendre compte, c’était en train de devenir réalité. Quelques mois plus tard, j’avais un premier atelier dans un squat et j’arrêtais tout autre activité. 76

Tu considères qu’être un artiste est un véritable mode de vie… Oui, cela vient d’une phrase que j’avais dite lors d’un rdv avec le musée d’art contemporain de Shanghai. J’étais en voyage avec L’Atlas, Sun7 et Clyde Knowland. Nous sortions, comme à notre habitude, tous les soirs. Les lendemains étaient parfois difficiles. Et ce jour-là, malgré le port de mes lunettes de soleil, je dormais sur ma chaise. Lorsque je repris connaissance, amusé de la situation, je m’exclamai : « Life is a performance ». Je pense qu’on ne peut pas tricher avec l’art. On doit être pur. Entier ! C’est dans ce sens que je conçois l’art comme un mode vie. Bien sûr, ma vie a évolué. Elle est beaucoup moins Rock’n’Roll qu’il y a dix ans. On en ferait plus un film… Mais ça a du bon aussi. Je produis plus et réponds aux interviews dans les temps. Quel regard portes-tu sur le street art aujourd’hui, les galeries et les changements intervenus depuis plusieurs années ? Je suis très positif et confiant dans l’évolution du street art et du graffiti. Le monde de l’art en avait vraiment besoin. La peinture avait complètement disparu des galeries et des musées. L’art conceptuel, qui en est la cause, a rendu les peintres ringards pendant 30 ans. Mais en réalité le graffiti et ce qui se produisit avec le début du street art était l’évolution de la peinture contemporaine. Aujourd’hui, ce sont des milliers d’artistes, des centaines de galeries et des dizaines de musées qui ont éclos sur ce thème. Je trouve ça génial. On a réconcilié le grand public avec l’art par la peinture. Nous sommes de nouveau les stars ! (rires) Après, ça ne veut pas dire que j’aime tout ce que je vois non plus. Mais dans une vision large, je trouve que ça avance bien. Quand j’ai commencé à peindre des graffitis, il était impensable de gagner de l’argent avec. Les meilleurs travaillaient dans le graphisme, le design... Aujourd’hui, j’expose dans des galeries et des musées aux quatre coins du monde. Cela illustre assez bien l’évolution.


En matière de style, de techniques et de supports, quelle a été l’évolution majeure pour toi depuis tes débuts ? Il n’y pas vraiment d’évolution majeure dans ma peinture. Depuis ma première utilisation de la bombe jusqu’à aujourd’hui, je n’ai jamais cessé de rechercher des moyens de sublimer cet outil. Je veux dire par là qu’on ne le ressente pas comme tel. L’idée étant d’annuler une trop forte connotation. Je veux qu’on soit happé par la peinture et qu’on ne se soucie de la technique que dans un deuxième temps. Pour cela, je suis passé du « crachoti », à des mélanges d’encre et de bombe (eau et huile se repoussant mutuellement) à gratter dans les couches de peinture encore fraiche avec l’embout de la bombe pour créer des profondeurs, utiliser des bombes à haute pression en posant la surface à peindre sur le sol pour récupérer la poussière de peinture. Je me considère comme un jeune peintre et pense avoir encore beaucoup à découvrir. Si ce n’était pas le cas, je pense que j’aurais arrêté. Je ne supporte pas me copier, je suis incapable de déléguer à des assistants. J’ai besoin de me mettre en danger, d’avoir la sensation d’avancer. Et la recherche de style et de technique est ma source. Tu t’es davantage tourné vers des créations plus abstraites ? Je me suis, dès le début, concentré à synthétiser ce que je voulais peindre par des traits. Au début des tags et des lumières, puis, je suis allez plus loin. J’ai essayé de capturer les énergies et les ondes qui m’entouraient. Peindre le moment présent, mon état, mes émotions. Toute ma peinture s’articule autour de ce sujet. Même mes « écritures

automatiques » qui paraissent si travaillées sont faites d’une traite au bord de la transe. Cette peinture est instinctive ! Ne connaissant pas exactement le rendu que je vais obtenir, elle me permet un jugement plus léger avec moi-même. Tu composes également de la musique électronique, quels liens fais-tu avec ta pratique artistique ? C’est un tout. Que je peigne, que je compose de la musique (ou que je fasse l’amour… rires) c’est de l’art ! (Même se brosser les dents !) C’est ce que j’ai puisé dans l’art contemporain, il suffit de le dire pour que cela existe. Ces actions s’additionnent et se complètent pour créer l’artiste. Cela rejoint mon idée que l’on est artiste cent pour cent du temps. Sinon… j’ai un disque qui sort en septembre dont j’ai évidemment peint la pochette. Certains connaissent peu le rôle d’une galerie auprès d’un artiste. Tu es accompagné par la David Bloch Gallery qui devient une vraie partenaire au quotidien… ? Peu de personnes connaissent le rôle d’une galerie auprès d’un artiste car ce n’est pas vraiment défini. J’ai déjà travaillé avec beaucoup de galeries et compris que tout le monde ne t’apportait pas les mêmes choses. Certains vendent tes tableaux, d’autres te font participer à des foires ou des biennales... David, en plus d’être devenu un ami, réunit toute ces compétences. Et puis je suis la première vente de sa galerie. Ce sont ces petites choses qui créent les grandes histoires. Cela fait 8 ans déjà et j’ai l’impression que c’était hier. Une belle histoire. 79


Tu as participé à de très nombreuses expositions collectives, c’est quelque chose qui te plait particulièrement ? Non, pas vraiment. Je préfère les expositions personnelles. Pouvoir décliner une série et créer des interactions entre mes propre tableaux m’intéresse davantage. Elles sont intéressantes pour atteindre un plus large public et rencontrer d’autres artistes. Notamment dans des expositions muséales comme à Beyrouth en 2012 (Beirut Art Center) ou à Pékin en 2016 (Moca Beijin). Tu exposes à partir de septembre à la Galerie At Down à Montpellier. Peux-tu nous dire quelques mots sur ce nouvel événement, sa préparation et ce que l’on pourra y voir ? Cette exposition est un mix de mes dernières productions. Je n’avais pas d’axe précis en la préparant J’ai peint sans me mettre de pression. J’ai commencé à travailler début mai en rentrant d’un séjour en Corée. Là-bas, j’avais vu, comme à chacune de mes visites, de magnifiques toiles abstraites peintes à l’huile. J’en avais réalisé 2 l’année passée qui avaient reçu un franc succès. Je me lançai donc dans la suite. Ces toiles se composent de saturations d’écriture automatique peinte directement au tube. Comme avec la bombe, je gère le débit en pressant dessus. Enchevêtrées, elles donnent naissance à des motifs qui, lorsqu’on porte un peu d’attention, font 80

apparaitre une multitude de choses. Mes premières toiles étaient monochromes, j’ai essayé depuis de rajouter une couleur. Je choisis l’outremer pour commencer et je réalise une première passe avec ce bleu puis une deuxième avec le blanc. Les couleurs se mélangent sans s’additionner, un effet marbré psychédélique en résulte. Je suis très content du résultat et elles deviendront donc le cœur de l’exposition. Maintenant, il me restait à écrire l’histoire autour. Je commençai par insérer des « écritures automatiques » réalisées à l’acrylique. Puis, après la visite des galeristes, nous décidons ensemble d’incorporer des toiles que j’avais réalisées dans le même temps. Une sorte de cascade de couleurs synectiques qui aide le spectateur à découvrir mon travail avec plus de profondeur et d’intimité. Comme s’il était plongé dans mon atelier. Quel est ton programme pour les prochaines semaines et mois ? Je commence le mois de septembre avec deux « duo show » avec mon ami L’Atlas. L’un à Paris à la galerie de l’hôtel Monceau, l’autre à Genève à la galerie IDroom. Puis J’enchaine à la galerie At Down pour mon « solo ». Des concerts viendront ensuite, pour la sortie de mon album en attendant la Fiac, où vous retrouverez mon travail à Art Elysée sur les stands de David Pluskwa et Sarah Perahia. Je terminerai l’année par deux expositions personnelles à Séoul à la Ujin Gallery et à New York à la Canfin Gallery.


récompense

CEDRIC GROLET THE WORLD’S BEST PASTRY CHEF 2018 Déjà couronné de récompenses dont celles du meilleur chef pâtissier de restaurant du monde et de Pâtissier de l’année par le Gault&Millau en 2017, Cédric Grolet a été une nouvelle fois mis à l’honneur en juin dernier par The World’s Best 50 Restaurants qui lui a décerné le titre de World’s Best Pastry Chef. Auteur de son premier livre de recettes l’année dernière, ce spécialiste des desserts en trompe l’œil exerçant au Meurice à Paris fait toujours l’unanimité auprès de ses pairs et du public qui peut désormais déguster ses créations à la boutique installée à l’arrière du palace. Son compte Instagram a d’ailleurs dépassé le million d’abonnés.

inauguration

MARXITO Chef du Mandarin Oriental à Paris et créateur notamment de l’école de cuisine gratuite destinée aux jeunes non diplômés ou en réinsertion, Thierry Marx ne manque pas de projets. En parallèle de sa boulangerie et de son restaurant de la Gare du Nord, il s’apprête à ouvrir le 28 août prochain un nouveau fast food au 1bis rue Jean-Mermoz. Associé au designer Ora-Ito qui se charge de l’architecture intérieure, il proposera une offre de restauration bio et accessible baptisée Marxito. Contraction des noms des deux créateurs, ce sandwich préparé à la minute formé par deux galettes de sarrasin et garni majoritairement de produits d’origine végétale sera la star de ce lieu contemporain de 60 places. On y retrouvera également un choix de salades et de crèmes glacées ainsi qu’un espace épicerie. évènement

BEER LOVE FEST MONTPELLIER Montpellier accueillera du 17 au 23 septembre prochains la seconde édition du Beer Love Fest, le festival de la bière artisanale. Venez découvrir la bière autrement durant cette semaine au programme bien chargé : ateliers, conférences, dégustations, brassages, concours… rythmeront cet évènement incontournable des amateurs de vraies bières qui se déroulera dans plusieurs lieux de la ville. Suivez le festival sur le web pour tout savoir. http://beerlove.fr


opening

BEAUPASSAGE Futur temple parisien de la gastronomie et du bien-être, Beaupassage ouvrira ses portes le 25 août prochain. Installé entre le boulevard Raspail et les rues de Grenelle et du Bac au cœur du VIIème arrondissement, ce hot-spot à ciel ouvert de près de 10.000m2 deviendra le terrain de jeu de grands chefs français qui installent des concepts inédits : l’Allénothèque de Yannick Alléno, le Café Pierre Hermé, la Boulangerie de Thierry Marx et Daily Pic, la cantine d’Anne-Sophie Pic. Il accueillera également différents commerces de bouche dont une boucherie-restaurant tenue par Alexandre Polmard, une fromagerie de la maison Barthélémy, un torréfacteur et bar à cafés et une adresse dédiée aux fruits de mer baptisée Mersea. Une offre sportive et immobilière complètera ce lieu de vie.

lecture

MIRAZUR MAURO COLAGRECO

palace

LE LUTETIA ROUVRE SES PORTES Les palaces parisiens font peau neuve. Après la réouverture du Crillon l’année dernière, c’est au tour du célèbre établissement Lutetia de dévoiler ses nouveaux atours. Depuis le 12 juillet dernier, l’hôtel situé Rive Gauche dans le sixième arrondissement accueille les visiteurs qui pourront désormais déguster la cuisine contemporaine d’inspiration française du chef Benjamin Brial en charge de l’offre de restauration. Du côté de la Brasserie, qui sera accessible dès le mois de septembre, c’est le chef triplement étoilé Gérald Passédat qui s’est occupé de créer la carte. Une première adresse parisienne pour cette figure de la gastronomie marseillaise.

Figure de la gastronomie française et mondiale, Mauro Colagreco, le chef doublement étoilé du restaurant Mirazur à Menton, a dévoilé courant juin son premier ouvrage paru chez Ducasse Edition. Occupant la troisième place du classement 2018 des 50 meilleurs restaurants au monde, il partage dans cet ouvrage sa vision de la cuisine, son environnement, son quotidien et met également à l’honneur les petits producteurs avec lesquels il collabore. Mirazur rassemble ainsi 65 recettes accompagnées de photographies de plats et de paysages qui l’inspirent à savoir la Méditerranée, les Jardins et la Montagne. Un incontournable pour découvrir plus en détails l’univers de ce talent atypique.

en bref... • La 19ème édition du Sirha, le rendez-vous mondial de l’hôtellerie et de la restauration, aura lieu du 26 au 30 janvier prochains à l’Eurexpo de Lyon. • Ancien candidat de l’émission Top Chef, Yoni Saada a ouvert courant mai une deuxième adresse de sa cantine méditerranéenne Bagnard, au 58 rue de Saintonge. • Le festival de gastronomie Food Temple reprend ses quartiers au Carreau du Temple à Paris pendant trois jours, du 21 au 23 septembre prochains. • A la tête de La Mare au Oiseaux et de Jardin des Plumes, le chef normand Eric Guérin a lancé son foodtruck Picorette à Giverny. • Meilleur Ouvrier de France et président des Cuisines de la République Française, Guillaume Gomez présente son livre « Cuisine-Leçons en pas à pas pour les enfants ». Éric Guérin (La Mare aux Oiseaux & au Jardin des Plumes) lance Picorette, un ood truck gourmet à Giverny


- MARC -

VEYRAT © photos : D.R

Il est sans aucun doute l’une des plus grandes toques de l’histoire de la gastronomie française. Marc Veyrat, le chef au célèbre chapeau noir, a vécu une carrière atypique qui l’a vu connaitre toutes les émotions. Aujourd’hui, il a regagné ses trois étoiles Michelin pour sa Maison des Bois nichée dans les montagnes de Haute-Savoie, à Manigod. Portrait d’un créatif hors normes.

85


Lorsque que l’on évoque Marc Veyrat, on pense tout de suite à son grand chapeau noir. Mais évidemment, cet autodidacte spécialiste des herbes sauvages ne se résume pas à son simple couvre-chef. Celui qui se définit comme le plus paysan et le plus enraciné des tous les chefs tient une place singulière dans l’univers de la haute cuisine française, autant pour son parcours que pour son étonnante créativité et son franc-parler. Cette année, après avoir obtenu une deuxième étoile en 2017, Marc Veyrat réintègre le cercle très fermé des établissements aux trois macarons Michelin. A 67 ans, il se réinvente une nouvelle fois après avoir déjà connu la consécration à l’Auberge de l’Eridan à Veyrier-du-Lac en 1995 puis à la Ferme de mon père à Megève en 1999. Savoyard pur souche originaire d’Annecy, élevé au sein d’une famille paysanne traditionnelle, Marc Veyrat n’a jamais quitté son massif des Aravis, là où ses parents tenaient des chambres d’hôtes, entre les villages de Manigod et La Clusaz. Une vie en autarcie durant laquelle il découvre la cuisine traditionnelle savoyarde et la richesse de la nature environnante. 86

Il y cultive avec appétit son goût pour les plantes et les herbes aromatiques qu’il cueille chaque matin sur le chemin de l’école. C’est sur cette terre qu’il apprend tout, aux côtés de ses proches. Après un passage éclair en école hôtelière et des petits boulots, il ouvre en 1977 avec sa sœur La Croix Fry, son premier restaurant de Manigod qu’il quittera huit ans plus tard pour se consacrer à un autre projet, L’Eridan, installé à Annecy-le-Vieux. C’est ici que le chef se forge une notoriété avant d’obtenir sa première étoile en 1986 puis la seconde l’année suivante. Une période dorée pour Marc Veyrat qui est élu en 1988 et 1989 « Meilleur cuisinier de l’année » par le Gault&Millau avec la note de 19,5/20. Malgré la reconnaissance de ses pairs et du public, il a d’autres idées en tête et déménage à Veyrier-du-Lac, sur les bords du lac d’Annecy, où il inaugure l’Auberge de l’Eridan avec la suite que l’on connait. Puis il lance un second établissement à Megève en 1999, La Ferme de mon père, où il obtient également trois macarons. Et en 2004, les sommets sont atteints avec un 20/20 attribué par le guide jaune. Il est alors le seul chef à obtenir une telle récompense.


Mais en 2006, un grave accident de ski le contraignant à se déplacer en fauteuil roulant l’obligera à fermer les portes de l’Auberge de l’Eridan en 2009 et à rendre ses étoiles. Sa longue période de rééducation n’entamera pas pour autant son envie de regagner ce qu’il avait mis si longtemps à construire. Durant trois ans, il prépare son installation à Manigod, son village natal, qui verra naître en septembre 2013 La Maison des Bois, son restaurant écologique. En 2015, le sort s’acharne sur le chef qui voit son établissement partir en fumée suite à un incendie. Touché mais pas coulé, le phénix Marc Veyrat renait de ses cendres à l’été 2016 et rouvre son adresse. Ce petit hameau perché à plus de 1600 mètres d’altitude face au majestueux MontBlanc vit aujourd’hui à 80% en autarcie grâce à ses productions biologiques et sa source d’eau naturelle. Alliant architecture savoyarde et éléments contemporains, ce lieu unique en son genre implanté en pleine nature demeure le terrain de jeu idéal du chef qui crée une cuisine résolument singulière. Un « univers fou » comme il le rappelle lui-même. 88

« Je suis né paysan, autodidacte et cuisinier paysan je resterai. A travers ce nouveau concept, une nouvelle gastronomie prend son envol. Jamais nous n’avons été aussi fier de pratiquer le plus beau métier du monde. » Sauvage par sa botanique, minérale et pastorale par sa cueillette, la gastronomie signée de l’homme à l’incontournable chapeau noir, qui défend également une alimentation santé via sa fondation, est sublimée par les jardins et animaux de la ferme, et techniquement empreinte de modernisme et d’une créativité extrême. Car ici, on trait les vaches, on ramasse les œufs des poules, on récolte les légumes du potager, on fabrique les charcuteries, on élève les poissons et on cuit le pain dans le four ancestral. Des produits du terroir, de proximité immédiate qui donnent naissance à des assiettes hors du commun à l’image de la « Selle d’agneau, foin et crépines farcie, riz pistache, noisette, serpolet et lardo di colonnata » ou sa « Langoustine royale cuite sur la pierre de fier, bonbons à la reine des près ». Une table qui vaut indiscutablement le détour, à l’instar de son génial créateur.


suv

MASERATI LEVANTE GTS L’édition 2018 du Festival of Speed de Goodwood qui s’est tenue mi-juillet fut l’occasion pour Maserati de lancer plusieurs modèles qui seront commercialisés en 2019. Parmi eux, le constructeur italien a dévoilé une version très sportive de son SUV, le Levante GTS. Motorisé par un V8 bi-turbo de 3,8L développant 550 chevaux associé à une boîte de vitesse automatique ZF à 8 rapports et équipé d’une transmission intégrale intelligente Q4, il abat le 0 à 100 km/h en seulement 4,2 secondes et atteint la vitesse maximale de 292 km/h. Un monstre de puissance qui se démarque par son bouclier avant redessiné et des jantes spécifiques et qui embarque un système Harman Kardon de 14 haut-parleurs.

luxe

BENTLEY MULSANNE W.O EDITION Pour célébrer l’entrée dans sa centième année, Bentley a voulu marquer le coup avec un modèle spécial conçu par le département de personnalisation Mulliner. La W.O Edition pour Walter Owen Bentley, fondateur de la marque, présente plusieurs particularités dont cet accoudoir arrière qui accueille un bar à cocktails et une partie du vilebrequin d’origine de la Bentley 8L. Livrée en coloris noire, elle est notamment équipée de jantes Beluga Black et de nombreux inserts de chrome tandis qu’à l’intérieur, on retrouve un habillage des sièges en cuir rouge, une plaque numérotée sur les seuils de porte ou encore un placage en noyer sur la planche de bord. 100 exemplaires sont prévus à la production.

supercar

BUGATTI DIVO

Les rumeurs allaient bon train sur le futur projet de Bugatti. C’est désormais officiel puisque le constructeur de Molsheim a confirmé qu’il travaillait actuellement sur un futur modèle baptisé Divo. Hommage au pilote français Albert Divo, cette supercar devrait davantage porter sur le dynamisme que sur la vitesse pure avec un important travail sur la maniabilité, la légèreté et l’appui aérodynamique. On sait déjà qu’elle sera produite à seulement 40 exemplaires pour un prix avoisinant les 5 millions d’euros et qu’elle sera dévoilée fin août à l’occasion de The Quail - A Motorsports Gathering, évènement automobile se déroulant en Californie.


moto

INDIAN SCOOT FTR 1200 nouveauté

ARIEL ATOM 4 La célèbre barquette Ariel Atom revient dans sa version 4, une évolution radicale et des meilleures performances. Nouvelle à tous les niveaux, elle adopte cette fois-ci un moteur de Honda Civic Type R suralimenté de dernière génération à savoir un 4 cylindres 2L i-VTEC turbo à injection directe de 324 chevaux. Plus légère avec un poids de 525 kg, plus rigide et bénéficiant de nombreuses améliorations sur le châssis et les panneaux de carrosserie notamment, l’Ariel Atom 4 est aussi plus rapide avec une vitesse de pointe de 261 Km/h. Elle atteint les 100 km/h en 2,8 sec et les 160 km/h en 6,8 secondes. Premières livraisons au printemps 2019.

classic car

ARTUCRIAL MOTORS LE MANS CLASSIC En marge de la dernière course Le Mans Classic qui se déroule tous les deux ans sur le circuit des 24 heures, Artcurial Motors organisait une vente aux enchères qui a battu des records. Parmi les véhicules les plus observés, une Mercedes 300 SL Roadster de 1963 avec seulement 1380 kilomètres au compteur a été adjugée à 3.143.400 euros alors que son estimation était de 1,5 million. Une autre Mercedes, la SL 63 AMG édition spéciale Hamilton, est partie pour 554.300 euros alors qu’une Lamborghini Miura P400 datant de 1968 a été vendue 834.400 euros. Du jamais vu lors d’une vente Le Mans Classic.

Alors que l’on attendait une version de route de la FTR 750 victorieuse en Flat Track, c’est finalement une FTR 1200 qui fera son arrivée dans la gamme Indian dès 2019. Sacrée gueule !

en bref... • Porsche se porte très bien puisque le constructeur allemand a battu un record de ventes au premier trimestre 2018 avec 130.000 voitures écoulées. • Après le développement du premier modèle Valkyrie, Aston Martin et Red Bull pourraient poursuivre leur collaboration afin de mettre au point une autre supercar. • Audi a dévoilé début juillet l’intérieur de son futur SUV 100% électrique baptisé e-tron, un bijou de technologies et d’élégance. • Après 19 mois de restauration, Lamborghini a présenté la Miura SVR construite en 1974, un modèle unique appartenant aujourd’hui à un passionné japonais. • La première place du classement des voitures les plus vendues au monde en 2018 est occupée par le Ford F-150 Raptor avec 336.599 exemplaires écoulés.


B MW SéRIE 8 COUPé © photos : BMW Press Présentée officiellement en marge des 24h du Mans courant juin, la Série 8 est le nouveau coupé sportif haut de gamme signé BMW. Commercialisé à partir de novembre prochain en deux motorisations, il sera décliné en trois autres versions à partir de l’année prochaine.

95


de 320 chevaux pour la version 840d et un V8 essence 4,4L biturbo développant 530 chevaux pour le modèle M850i, associés à la boîte de vitesse ZF à 8 rapports. Côté performances, elle avalera respectivement le 0 à 100km/h en 4,9 secondes et 3,7 secondes pour une vitesse de pointe de 250 km/h. En attendant la M8 qui devrait proposer pas moins de 650 chevaux, un cabriolet et le grand Coupé en 2019. Dans l’habitacle, la Série 8 Coupé répond également aux exigences du grand luxe avec un niveau élevé de finitions et de technologies. Le confort optimal se traduit par des matériaux nobles, des éléments de décoration raffinés, un matelassage spécifique des sièges ou encore des surpiqûres contrastées. La qualité allemande. En matière de conduite et d’instrumentations, BMW a développé son système « Live Cockpit Professional » disposant d’un ensemble de fonctions digitales utilisables via l’écran central de 12,3 pouces qui assure une utilisation intuitive par les gestes, la voix ou commande tactile. Sans oublier les nombreuses options de personnalisation de tous les affichages. La nouvelle Série 8 est déjà entrée en production à l’usine de Dingolfing au sud-est de l’Allemagne et devrait faire ses premières apparitions sur les routes en novembre prochain. Quant aux tarifs, ils sont compris entre 99.700 et 124.500 euros selon les versions. The 8 est de retour.

Attendue depuis plusieurs mois, la Série 8 est enfin de retour au sein de la gamme du constructeur allemand. Produite pendant dix ans, de 1989 à 1999, elle avait été laissée de côté par BMW qui décide aujourd’hui de réinvestir ce segment de marché avec un modèle de haute facture à tous les niveaux, spécialité de la maison bavaroise. Apparue en 1989, la première génération de Série 8 a véritablement marqué son époque, tant par son design et son niveau de luxe que par ses performances. Dix ans durant, ce modèle de niche qui fut le second chez BMW à disposer d’une motorisation V12 sera décliné en différentes versions et produit à plus de 30.000 exemplaires (seulement). Aujourd’hui, l’histoire reprend ses droits avec un modèle hors normes qui dispose lui aussi de tous les atouts pour marquer de son empreinte les dix prochaines années. Arborant un look ultra agressif avec des lignes racées, la nouvelle Série 8 étonne par son gabarit. Une longueur de 4,85m pour 1,90m de largeur et une hauteur de caisse relativement basse à 1,34m. Des dimensions généreuses même si elles restent en dessous de la Série 6 qu’elle vient remplacer. Elle se distingue notamment par ses projecteurs hexagonaux full LED ou à éclairage laser en option et son imposant capot sous lequel viennent se placer au choix deux motorisations différentes pour le lancement : un 6 cylindres diesel 96


BOILER ROOM LANCE 4:3 DJ PLAYLIST #01 DAB ROZER (KIWI RECORDS / FR)

Connue pour ses retransmissions en streaming de live et dj sets à travers le monde, l’émission Boiler Room a développé un nouveau projet baptisé 4:3. Plateforme de streaming autoproclamée « Netflix de l’Underground » par ses créateurs, elle donne accès à différents types de contenus musicaux comme des documentaires agrémentés d’archives sur plusieurs thématiques : électro, UK Garage… L’idée est de questionner les internautes sur la musique, l’art, l’identité, le contre-pouvoir et de faire participer des personnalités à la direction artistique. 4:3 a d’ailleurs lancé son premier documentaire original qui traite de la culture queer par le prisme de la dance music à Manchester, Fleshback : Queer Raving In Manchester’s Twilight Zone. A voir ! https://fourthree.boilerroom.tv

01 - Gorillaz feat. Vince Staples - Ascension (WMG) 02 - Hawk House - Chill Pill (experiment 2) (UMG) 03 - Josman - L’occasion (Choke Industry) 04 - Crayon x Gracy Hopkins - Ocean 7 pt. 2 (Roche Musique) 05 - Glass Animals feat. Joey Bada$$ - Lose Control (UMG) 06 - Moussa - Cabrioli (Moussa) 07 - Anderson.Paak - Bubblin’ (Aftermath / WMG) 08 - Népal - Kodak White (75e Session) 09 - Tyler, the Creator - OKRA (SME / Columbia) 10 - Childish Gambino - California (UMG)

DJ PLAYLIST #02 NEIL CONTI AND THE LAZY SUNDAZE

(UK)

01- Khruangbin - Mr White (Night Time Stories) 02- Khruangbin - White Gloves (Night Time Stories) 03- George Duke - The Black Messiah Pt II (BPM) 04- Rose Royce - Still In Love (Epic) 05- Odyssey - Native New Yorker 12» Disco Mix (RCA) 06- Slave - Just A Touch Of Love (Cotillion) 07- The Jones Girls - Nights Over Egypt (Philadelphia) 08- Lewis Taylor - Lucky (Island) 09- Nuyorican Soul - I Am The Black Gold Of The Sun (Talkin Loud) 10- Ian Dury - Wake Up And Make Love (Stiff Records)

98


EL EC TR OPO P

EL EC TR O

GORILLAZ – THE NOW NOW

DJ-KICKS – DJ SEINFELD

Un peu plus d’un an seulement après la sortie de Humanz, le plus grand groupe virtuel de la planète musicale signe son retour avec The Now Now, enregistré à Londres. Un sixième album plus abouti que le précédent sur lequel le leader Damon Albarn reprend la main avec brio pour nous offrir onze titres de pop électronique digne des premiers opus. Plus inspiré, il invite cette fois-ci trois artistes seulement mais de marque puisqu’il s’agit de la légende George Benson, de Snoop Dog et de Jamie Principle. Un album pour danser, rêver et s’enlacer tout l’été.

La série Dj-Kicks se poursuit pour la saison estivale avec une nouvelle session curatée par Armand Jakobsson alias Dj Seinfeld. Producteur, dj et acteur majeur du mouvement lo-fi, ce suédois d’origine prend en main ce 64ème numéro du label berlinois !K7 pour y retracer à travers 21 morceaux son histoire et ses influences musicales depuis ses débuts. Cette sélection pointue de morceaux et d’artistes à la fois profonde et dansante, naviguant entre house et techno, établit sa vision de la dance music.

SO UL

FESTIVAL 18/7001 Pour la deuxième année consécutive, un festival de techno investit un ancien bunker antiatomique construit dans les années 70 par la RDA. Situé à une cinquantaine de kilomètres de Berlin et fermé au public depuis plus de 20 ans, ce village souterrain accueillait l’année dernière l’évènement 17/5001 réunissant la fine fleur de la scène techno actuelle. Rebelote en 2018, du 17 au 19 août prochains, pour une nouvelle édition durant laquelle se produiront Fjaak, François X, Freddy K, Antigone, Monya ou encore DVS1. Du très lourd pour la programmation ! Pour en savoir plus : https://7001festival.com.

ENCEINTE VOODOO NU

-J A

ZZ

KADHJA BONET – CHILDQUEEN

KAMASI WASHINGTON – HEAVEN & EARTH

En 2016, Kadhja Bonet se faisait connaître sur la scène soul-pop avec son mini album The Visitor et une bio complètement décalée. Deux ans plus tard, la voilà de retour avec Childqueen, son premier véritable disque paru chez Fat Possum Records et enregistré aux quatre coins de l’Europe durant sa tournée. La californienne nous offre à nouveau sa douce et sensuelle voix digne des plus grandes chanteuses de soul et se joue des styles sur dix titres envoûtants et mystérieux. Avec en prime un certain talent pour la maitrise de multiples instruments.

Figure du jazz contemporain, le saxophoniste originaire de Los Angeles Kamasi Washington, qui a notamment travaillé avec Kendrick Lamar sur l’album To Pimp A Butterfly, a présenté fin juin son dernier projet : un double album baptisé Heaven & Earth suivi une semaine plus tard de l’EP The Choice, la touche finale. Une œuvre complète et incontournable réunissant plus de trois heures de musique à travers laquelle ce multi-instrumentiste de génie explore tous les territoires du jazz, flirtant parfois avec le groove et le funk des années 70.

Pour vos prochaines sorties estivales, voici un accessoire qui va vite devenir indispensable. Il s’agit de la nouvelle enceinte Voodoo, un soundsystem nomade de haute qualité conçu par Peopeo. Fabriqué en France et lancé fin juin grâce au financement participatif, cet objet combine design, ergonomie et puissance avec une capacité de 200W RMS et une autonomie de 15h d’écoute. Robuste, légère et très facile à transporter grâce à son format sac à dos, la Voodoo embarque la fonction Bluetooth et une prise mini-jack, et peut-être connectée à une autre via la technologie True Wireless Stereo. Disponible en coloris Vanille ou Chocolat pour 799 euros. www.peopeo.io/fr

LE RETOUR DE SADE Personne ne s’y attendait mais c’est officiel : Sade travaille actuellement sur un nouvel album. Huit ans après son dernier disque, la chanteuse et ses musiciens planchent sur «un paquet de chansons» inédites, sans se mettre de pression.


CERCLE © photos : Cercle

Véritable phénomène musical et vidéo, Cercle invite chaque lundi un artiste à se produire dans un lieu inédit. Au-delà du live ou du dj set, le projet va plus loin en réconciliant son jeune public avec l’art, la culture et le patrimoine français. Pol Souchier, membre de l’équipe, nous livre quelques détails sur ces évènements devenus incontournables.

100


Hello Pol, qui sont les créateurs de Cercle et peux-tu nous retracer l’histoire du concept et son évolution ? C’est Derek Barbolla qui a créé Cercle. Au départ, il filmait depuis son appartement les émissions avant de se délocaliser dans la cave d’une sandwicherie à cause de problèmes de voisinage, liés au son des émissions. Le réel tournant de Cercle fut l’émission sur la tour Eiffel (la première avec Mome) ainsi que l’intégration de Philippe Tuchmann, notre directeur artistique, puis de moi-même au projet. Le concept tel qu’il est aujourd’hui s’est défini à cette période, avec cette volonté de valoriser le patrimoine, l’art et la culture au travers de deux arts fédérateurs, la musique et la vidéo. Maintenant, nous sommes 5 à temps complet et parfois plus de 100 personnes à travailler sur certaines émissions, comme celle avec Carl Cox au Château de Chambord. Choix de lieux atypiques, booking de têtes d’affiches… comment se prépare l’organisation des évènements qui sont annoncés au dernier moment ? Pour le choix des lieux, c’est une question d’esthétisme et de style, on passe notre temps à chercher de nouveaux endroits à valoriser et à réaliser des repérages. Ensuite, on détermine sur place si c’est techniquement réalisable, avec ou sans public, le nombre de personnes que le lieu peut accueillir et enfin, on fixe une date si on sent que l’on peut réaliser une émission Cercle dans ce lieu. Certaines émissions mettent plus d’un an à être programmées, entre le début des discussions et la réalisation de l’émission. Quant aux choix des artistes, c’est notre directeur artistique Philippe Tuchmann qui s’imprègne des lieux et contacte l’artiste qui écrirait la meilleure histoire possible avec l’espace. 102

Par exemple, pour le Château du Haut Koenigsbourg, nous avons invité Dominik Eulberg car c’est un passionné de nature et d’ornithologie et le château, entouré d’une gigantesque forêt, correspondait parfaitement à l’artiste. D’ailleurs à la fin de son set, il a emmené une vingtaine de personnes en forêt avec un détecteur de chauve-souris afin de leur en apprendre un peu plus sur sa passion. Il a ensuite été invité par le château pour la nuit des chauves-souris organisée chaque année. Vous associez musique actuelle et valorisation du patrimoine… ? En effet, nous avons une dimension culturelle forte au travers de nos émissions, ce que l’on cherche à faire c’est de réconcilier notre cible assez jeune (entre 24 et 35 majoritairement) à la culture, à l’art et au patrimoine français. Les musées, monuments et autres lieux culturels sont délaissés par les jeunes qui voient ces endroits comme des lieux élitistes, alors qu’ils appartiennent à tout le monde. On tente à notre échelle de démocratiser la culture dans le sens large du terme en ayant également les prix des places les plus abordables possible pour venir assister aux émissions. Et c’est sans parler de la gratuité des directs Facebook et du replay sur YouTube. Que peux-tu nous dire sur les prochaines soirées ? Cercle sera-t-il bientôt de retour à Montpellier et dans la région ? Pour les prochaines émissions, je ne peux pas dire grand-chose malheureusement car on aime bien garder le secret. En tout cas, nous aimerions effectivement revenir dans la région, à Montpellier ou aux alentours.


Portfolio

MARILYN MANSON ARENES DE NÃŽMES


Portfolio

PHOENIX PALOMA / NÃŽMES

w w w . e r i c c a n t o . c o m

107


le guide des

FESTIVALS SUMMER

108

2018


FIEST’A SÈTE MERCREDI 01/08 : Noche de Colombia Meridian Brothers - Toto La Momposina

JEUDI 02/08 :

20ans d’Ethiopiques Gili Yalo - Mahmoud Ahmed, Etenesh Wassie, Girma Beyene & Akale Wube

VENDREDI 03/08 :

Divas du Monde Zara McFarlane - Mélanie de Biasio

SAMEDI 04/08 :

Memphis Soul & Blues Free River - Dee Dee Bridgewater

DIMANCHE 05/08

Fiesta Afro-Cubaine The Pedrito Martinez Group - Maravillas de Mali

VENDREDI 03/08

Perc - Manu Le Malin - Mayeul - Boston 168

SAMEDI 04/08

Bjarki - Shlømo - Vøltaire - Paula Temple

Lieu: Promenade des Marronniers - UZÈS Tarif: de 10,50€ à 12,50€ / soirée

FAMILY PIKNIK DIMANCHE 5/08

Stage 1 Luciano - Black Coffee - Andhim - Claude Vonstroke - Michael Mayer - Patrice Baumel CIOZ - Med in Mars Stage 2 Marco Carola - Hot Since 82 - Miss Kittin Dominik Eulbeg - Cristoph - Tim Green - Tom Pooks B2B Joy Kitikonti - Böhn

LUNDI 06/08

Lieu: Grammont - MONTPELLIER Tarif: de 30€ à 150€

MARDI 07/08

PLAGES ELECTRONIQUES

Lieu: Théâtre de la Mer - SÈTE Tarif: de 28€ à 37€ selon les soirées (25€ à 34€ pour les adhérents) / Pass 3 soirs 79€ (adh.74€) / Pass 7 soirs 170€ (adh.160€)

Agoria - Amelie Lens - Giorgia Angiuli - Hungry 5 Ft. Worakls, N’to & Joachim Pastor - Jamie Jones - Kölsch - Leo Pol - Recondite - Sven Väth - Sweely - Holy House - James Falco B2B Aïm N - JC Laurent - Parallells - Solstice Marst - Damien Lazarus - Satori - Lunar Disco

Funk, Mambo, Cha-Cha et Noix de Coco HornDogz - Kid Creole & The Coconuts Des Caraïbes à la Nouvelle-Orléans Delgres - Dirty Dozen Brass Band

LES ELECTROS D’UZÈS Du 03 au 04/08

VENDREDI 10/08

SAMEDI 11/08

Kygo - The Blaze - Boris Way - Haute - Joris Delacroix - Klingande - Molecule - Saint

Lanvain - Androma - CYP - Mozambo - Tez Cadey - Vida Local - Zitou - Henri PFR - Jax Jones - Samo Ti

DIMANCHE 12/08

The Avener - Bigflo et Oli - Synapson AntiClimax - Nicolas Monier

Lieu: Plage du Palais des Festivals - CANNES Tarif: de 30€ à 52€ par jour / Pass 2 jours de 49,98€ à 75€ / Pass 3 jours de 45€ à 113,50€

DEMI FESTIVAL 8 AOÛT DE 17H00 À 21H00

Journée gratuite avec une scène flottante sur le canal royal dans le centre ville

9 AOÛT DE 18H30 À 00H30

Théatre de la mer à Sète avec : Arsenik , Scylla , Flynt, Bastard Prod, Le Gouffre , Melan, Sam’s , Viez + invités surprises

10 AOÛT DE 18H30 À 00H30

Théatre de la mer à Sète avec : Némir, Dooz Kawa, Jossman, Swift Guad, Ichon, Billet d’humeur, Sons of Melody, Walid Shabaz + invités surprises

11 AOÛT DE 18H30 À 02H00

Théâtre de la mer à Sète: Demi Portion, Dj Djel, 3éme Oeil, Rémy, ATK, Busta Flex, La Craps, Fanny Polly, Kt Gorique, Eklips + invités surprises

Lieu: Canl royal et théatre de la mer de Sete Tarif: à partir de 28,80€ la soirée


DGTL BARCELONA VENDREDI 10/08

Adriatique - Dixon - DJ Fra - DJ Tennis Morgan Hammer - Traumer - Anika - Kunst Ben Klock - Dax J - Fjaak - Speedy J - Tijana T Abu Sou - Antal & Palms Trax - Ben UFO & Job Jobse - Eclair Fifi - Pau Roca - Tuff City Kids Apollonia - Black Coffee - ISAbella - KiNK Solomun - Sonodab

SAMEDI 11/08

DJ Koze - Fatima Yamaha - JMII - Maceo Plex - Mind Against - Perel - Amelie Lens Bambounou - Flug - Oscar Mulero - Pøli & Lorenzo - Rødhåd - Baldo - Detroit Swindle with Lorenz Rhode - Fort Romeau & Pional Motor - City Drum Ensemble - Nightmares On Wax - Peggy Gou - Carl Craig & Cassy - Hitch Honey Dijon - Hot Since 82 - Jamie Jones Maher Danie

Lieu: Parc del Fòrum - BARCELONE Tarif: Pass 1 jour 42,50€ / Pass 2 jours de 70€ à 115€

MY LIFE FESTIVAL SAMEDI 18/08

Todd Terje - Etienne de Crécy

DIMANCHE 19/08

Charlotte de Witte - Helena Hauff

Lieu: Théâtre de la Mer - SÈTE Tarif: Pass 1 jour de 20€ à 30€ / Pass 2 jours de 30€ à 50€

LES NUITS D’O Du 23/08 au 01/09

JEUDI 23/08 NUIT DEMOISELLES

Concert : Juniore (pop) Film : Les demoiselles de Rochefort de Jacques Demy Officiel DJ set : Patou ( Rinocerose official page)

VENDREDI 24/08 NUIT HIP HOP

Concert : Dab Rozer (rap) Film : Do The Right Thing de Spike Lee (1989) Dj set : Dj Rolxx

SAMEDI 25/08 NUIT KINSHASA

Concert : Tshegue (afro-rock) Film : Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg (2013) DJ set : DJ Solo

JEUDI 30/08 NUIT BALKANS

SAMEDI 01/09 NUIT PLANÈTE VERTE

Concert : Salim Jah Peter (afro beat, blues, musique traditionnelle nigérienne) Film : Demain Le Film de Cyril Dion et Mélanie Laurent (2015) DJ set : Adrib Chic Type

Lieu: Domaine d’O - MONTPELLIER Tarif: 7€

LES COURANTS ALTERNATIFS Les 25 & 26 août SAMEDI 25/08

Journée : Johan Papaconstantino — Saåad— Miel de Montagne — Caroline Lethô — René Danger — Pardonnez-Nous — Le Camion Bazar Nuit : Ivan Smagghe — John Talabot — Renart Voiron — Name

DIMANCHE 26/08

Concert : Taraf Goulamas (fanfare tzigane) Film : Chat Noir Chat Blanc de Emir Kusturica (1998) DJ set : Paul Brisco

Journée : Macadam Mambo Stage w/Sacha Mambo — Albion — Eva Geist — Guillaume des Bois

VENDREDI 31/08 NUIT SOUL

Lieu : Parc du Grand Mas – UZES Tarifs : Entrée gratuite la jounée / Samedi nuit : 10,50€

Concert : Robin McKelle (soul) Film : Jackie Brown de Quentin Tarentino (1998) DJ set : Ivan Halen-Semeria


ACONTRALUZ FESTIVAL

Ou est Chahbi

VENDREDI 07/09

Aywa - Kamel Aziz

DIMANCHE 23/09

Lieu: Domaine National De Saint Cloud Tarif: 59€ / jour - Pass 3 jours 139€ https://www.rockenseine.com

SAMEDI 08/09

Lieu: Domaine d’O - MONTPELLIER Tarif: de 3€ à 28€

WOODSTOWER

Kalash - Alonzo - Sand High Patrol - Kekra Panda Dub Maceo Plex - Charlotte de Witte - Ben Klock Laurent Garnier - Rone Lieu: Esplanade du J4 - MARSEILLE Tarif: 29€ à 34€ pass 1 jour / 49€ à 58€ pass 2 jours

CHRONICLE HARD FESTIVAL SAMEDI 15/09

N-Vitral - Caine - Narkotek - Le Bask - Regain Chaotic Hostility - Billx - Noisekick - Rooler Destructive Tendencies - Darktek - Sefa Malice GPF - Vortek’s Lieu: Parc des Expositions - BEZIERS Tarif: de 20€ à 30€

ARABESQUES JEUDI 20/09

Djazia Satour - Yuma

VENDREDI 21/09

Bachar Mar Khalife - N3rdistan - Dhafer Youssef

SAMEDI 22/09

ROCK EN SEINE

Du 30/08 au 02/09

JEUDI 30 AOÛT

VENDREDI 24 AOÛT

Supreme Ntm / Kikesa / Disiz La Peste / Cut Killer

SAMEDI 25 AOÛT

Petit Biscuit - Boris Brejcha - Bagarre Vendredi Sur Mer - Chaton - Mnnqns - Lefa La Fine Equipe (Lfe) - Popof - Nemir - Da Break Haute - Porno Disco - Dj P - Cleim Haring Elisa Elisa - Miley Serious - Denis Sulta - Lake Folks

The Liminanas - Pnl - Carpenter Brut - Die Antwoord - Parcels - Mnnqns - First Aid Kit Nick Murphy (Chet Faker) - Yellow Days Terrenoire - Mike Shinoda - Yelle - Stefflon Don - George Fitzgerald - Attaque 77 - Dirty Projectors - Collectif Gothking - Deaf Theo Lawrence And The Hearts - Cigarettes After Sex - Charlotte Gainsbourg - Liam Gallagher - Malik Djoudi - Tamino - Thirty Seconds To Mars - King Gizzard And The Lizard Wizard - Plk - Anna Calvi - Welshly Arms Blackstar (Yasiin Bey / Talib Kweli) - Sg Lewis Insecure Men - Psychotic Monks - Octavian Fat White Family - Royaume - Moussa - Ouai Stephane - Yota Youth Of The Apocalypse

DIMANCHE 26 AOÛT

Macklemore - Justice - Lord Esperanza - The Idles - Post Malone - Bonobo - Wolf Alice Jessica93 - Glass Animals - Otzeki - Mashrou’ Leila - The Black Angels - Halo Maud - Sein Ady Suleiman - Ezra Furman - Bicep - Belako Mourn - Form - The Regrettes

VENDREDI 31 AOÛT

SAMEDI 01 SEPTEMBRE

Naaman - Fakear - Melissa Laveaux - Biffty 47 Ter - Joris Delacroix - Sopico - Vladimir Cauchemar - Davodka - Dj Weedim - Kiddy Smile - Sons Of Kemet - Boys Noize - Madben Crayon - Texas Menthol - Casual Gabberz Wiggas - Azur - White Jack

DIMANCHE 02 SEPTEMBRE

Bcuc (Bantu Continua Uhuru Consciousness) Supa Dupa - Sporaddict (Cie Bicepsuelle) Landscape(S) (Cie La Migration) - Perrine Dj Harry Cover - Raistlin - Les Demi-Freres Grumaux

Lieu: Parc Naturel De Miribel - Jonage (69) Tarif: à partir de 23€/soir -Pass 3 soirs 85€


AGENDA CULTUREL

Art contemporain, photo, projections, salons... MONTPELLIER DIMANCHES DU PEYROU

Tous les dimanches au Peyrou HIPPY MARKET #2

Sam 25/08 - Marché du Lez POPE.L, BOB AND ROBERTA SMITH, TALK SHOW FESTIVAL

Jusqu’au 26/08 - La Panacée

LES ESTIVALES 2018 DE MONTPELLIER

Jusqu’au 31/08 – Esp. Charles de Gaulle

VIDE DRESSING #3

Sam 29/09 – Marché du Lez

ARLES LES RENCONTRES DE LA PHOTOGRAPHIE

JEAN-JOSEPH SANFOURCHE

Jusqu’au 23/09 – Divers lieux

SETE

SOLEIL CHAUD, SOLEIL TARDIF. LES MODERNES INDOMPTÉS PAUL NASH. ÉLÉMENTS LUMINEUX

Jusqu’au 30/09 – Atelier Musée Fernand Michel

EVASIONS L’ART SANS LIBERTÉ

Jusqu’au 23/09 – MIAM

Jusqu’au 28/10 Fondation Vincent Van Gogh

MADEMOISELLE

Jusqu’au 06/01 - CRAC

MARSEILLE

WILD FOOD MARKET

SERIGNAN

RÉSIDENCE/EXPOSITION ROMÉO JULIEN

LES ESTIVALES DE SAPORTA

« LA COMPLAINTE DU PROGRÈS » & « LA BÊTE DANS LA JUNGLE »

CORDULA TREML – AVANT LA SCÈNE

CÉLINE MARIN & MAXIME PARODI LA RÈGLE DU JEU

NIMES

Du 31/08 au 02/09 – Parc Monplaisir Jusqu’au 04/09 – Mas de Saporta

A partir du 04/09 – N°5 Galerie L’ART DU GRAFFITI

Jusqu’au 13/09 - Galerie At Down DRAWING ROOM 018

Du 14 au 16/09 – La Panacée JENNIFER CAUBET COORDONNÉES EN PROJECTION III

Jusqu’au 16/09 - FRAC Occitanie TANC

du 21/09 au 04/11- Galerie AT DOWN PICASSO – DONNER À VOIR

Jusqu’au 23/09 - Musée Fabre « UN DICTATEUR EN IMAGES. PHOTOGRAPHIES DE HEINRICH HOFFMANN » ET « REGARDS SUR LES GHETTOS »

Jusqu’au 23/09 – Pavillon Populaire MICHEL ANDRAULT - ARCHI-SCULPTURES

Jusqu’au 29/09 – La Fenêtre

Jusqu’au 16/09 - MRAC

DERNIER ICEBERG

Jusqu’au 26/08 – Galerie/vitrine 4, Barbier

A partir du 01/09 - Studio Fotokino

Jusqu’au 17/08 - Espace d’Exposition GT JEAN-LUC BRISSON - DU CIEL

Jusqu’au 19/08 - La Friche Belle de Mai ANTOINE SERRA RÉTROSPECTIVE D’UN ENGAGEMENT

WOLFGANG TILLMANS

Jusqu’au 16/09 – Carré d’art

Jusqu’au 24/08 - Centre d’arts plastiques Fernand Léger

LA SYNCHRONICITÉ DES ÉLÉMENTS.

KATIA BOURDAREL – L’EPREUVE DU SILENCE

Jusqu’au 22/09 - CACN Centre d’Art Contemporain de Nîmes PROJECT ROOM – UN DÉSIR D’ARCHÉOLOGIE, PERSPECTIVES SUR LE FUTUR

Jusqu’au 04/11 – Carré d’art

GLADIATEURS – HÉROS DU COLISÉE

Jusqu’au 24/09 – Musée de la Romanité

A partir du 30/08 – Galerie Porte Avion ART-O-RAMA – SALON INTERNATIONAL D’ART CONTEMPORAIN 2018

A partir du 31/08 – Divers lieux

POLYPTYQUE, SALON EXPÉRIMENTAL DE PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE

A partir du 31/08 – Centre Photographique Marseille

PARÉIDOLIE – SALON INTERNATIONAL DU

AVIGNON JE SUIS VOUS TOUS QUI M’ÉCOUTEZ

DESSIN CONTEMPORAIN

Les 01&02/09 – Château de Servières

A partir du 03/09 – Maison Jean Vilar

CLAUDE LÉVÊQUE – BACK TO NATURE

LIGNE FORME COULEUR CLAIRE TABOURET - CHRISTIAN LUZ

AI WEIWEI - FAN-TAN

Jusqu’au 04/11 - Collection Lambert

Jusqu’au 14/10 - FRAC PACA Jusqu’au 12/11 – MUCEM


AGENDA MUSICAL Concerts, soirées, festivals, plages... MONTPELLIER ROCKSTORE SAM 08/09 : My Life Is A Week End – Tiga MER 12/09 : Rock It Ot Thre Moon – La Luz

+ Luneapache

JEU 13/09 : Emergency présente Excuse

My French - Rezinsky + Chill Bump + Mr Viktor + Dj Netik VEN 14/09 : Emergency présente Chinese Man Records Party - Taiwan Mc + Scratch Bandits Crew + Selecta Will SAM 15/09 : Emergency présente Southcoaster Tour – VSO & Maxenss JEU 20/09 : Caregivers VEN 21/09 : Suce mon beat Birthday – Paul Ritch ANTIROUILLE SAM 01/09 : Run Mtp VEN 07/09 : Levi Verspeek & Roar SAM 15/09 : Golden Era SAM 29/09 : Concert Based Mtp – Kekra MA PREMIERE CANTINE LE NUAGE LES MERCREDIS : Social Club - Salsa de

Cuba - Bachata – Zouk LES JEUDIS : Afterwork

MARCHÉ DU LEZ LES MARDIS : L’APERITIVO À L’ITALIENNE LES MERCREDIS : LIVE MUSIC LES JEUDIS : AFTERWORK LES VENDREDIS : APÉRO GUINGUETTE LES SAMEDIS : VINYL ONLY LES DIMANCHES : JAZZY SUNDAY &

VIRGINIAN BRUNCH MER 08/08 : SWING TRUCK AVEC SWINGVILLE YACHT CLUB MER 01/08 : Thème « La Symphonie de La

Vie »

MER 08/08 : Dance of Fire – Thème « L’Ukraine » MER 15/08 : Thème « Danses du Monde » DIM 26/08 : Thème « Le 7ème Art »

LA DUNE LES MERCREDIS :La Kitch, avec Zita & Blacky LES JEUDIS : Straight Outta La Dune LES VENDREDIS : Play on LES SAMEDIS : Fever JEU 02/08 : Booba, showcase LE CLOS DIM 12/08 : Pool party GREG DELON, THE

DUALZ MAX MULLER, GERMAIN ROJO DIM 26/08 : Pool party cebb, greg delon, germain rojo+ guest DIM 09/09 : closing pool party SAM 29/09 : 10 ans du clos ST PIERRE DE SERJAC TOUS LES MARDIS SOIR : Dégustation des

vins des Vignobles Bonfils TOUS LES JEUDIS SOIR : Soirée BBQ & musique live TOUS LES VENDREDIS À 18H : After beach Dj Cocktails Tapas

SAINTES MARIES DE LA MER LA SIESTA BY NC TOUS LES SOIRS : Concerts

LES PLAGES CARRE MER SAM 01/09 : Private Closing - Kenny Larkin PAILLOTE BAMBOU JEU 02/08 : Arty Show avec Bocaj SAM 04/08 : Guest Dj w/ Emile Omar SAM 18/08 : Lower Power Party w/ Nicolas

Dayness

SAM 01/09 : Closing Party MER 05/09 : Bazar Chic

Lundi : Stephane Gentile - Boogie Jam > Disco & Groove MARDI : Sirk - Interférence > Soul Disco - Funk - Pop MERCREDI : Alex Davis - Lipstick > House & Soulful Grooves

JEUDI : Ivan Halen - Shake! Shake!

Shake! > Soul - Funk - Disco - House

VENDREDI : Paul Lestat - Happy

Shiny People > Tropical - House Éclectique SAMEDI : Gringo da Parada - Désordre & Progrès > Favela Chic House DIMANCHE : Lamine - Mi casa y su casa > Salsa LA PAMPA LES LUNDIS : Pampa Cinéma LES JEUDIS : Pampa Live Music LES VENDREDIS : Pampa Night Fever LA PLAGE BY VERCHANT JEUDIS : Live Music – Cocktails et Tapas VENDREDIS : Sunset Jazz DIMANCHES : Brunch et Champagne JEU 30/08 : Soirée Cubaine SAM 15/09 : Closing party EFFET MER TOUS LES MERCREDIS : Old-school TOUS LES JEUDIS : Kitch TOUS LES VENDREDIS : Discobox TOUS LES SAMEDIS: Scandal TOUS LES DIMANCHES : La french LES PIEDS NUS SAM 04/08 : What Else en concert VEN 10/08 : Cigalou x Leslie Barbara

Butch + Numa + Mlle Caro du Rosa Bonheur MER 15/08 : Live Gipsy pour le coucher de soleil x Cocktail Flamenco SAM 25/08 : Way of House Beach Party DIM 09/09 : Beach Party dès midi avec les Hypster Brothers w/ Capi + Maou + Damien A. DIM 23/09 : Closing des Pieds Nus w/ Damien A., Greg Delon, benji & Hugo Soubeiran


LES MEILLEURS COMPTES INSTAGRAM À SUIVRE

FOODING

@ francoisperretpatisserie

VOYAGE

@ desboutsdumonde

INSPIRATION

FUNNY

@ ringards

@ djsyoucaneat

ILLUSTRATION

DECO VINTAGE

@ petitesluxures

@ mobilierthisisvintage


WEEZYO – GOUTTE D’EAU

EN BREF • L’App Store, la boutique d’applications lancée par Steve Jobs pour les utilisateurs d’Apple, fête ses dix ans cette année. • Depuis son lancement il y a deux ans, le jeu Pokemon Go aurait rapporté pas moins de 1,8 milliard de dollars. • Blue Origin, la compagnie du propriétaire d’Amazon Jeff Bezos, va bientôt envoyer en orbite les premiers touristes spatiaux pour un coût de 200 000 dollars par personne. • Le motoriste Rolls-Royce se lance sur le marché des taxis volants électriques avec un projet prévu pour 2020 capable d’emporter cinq personnes et de voler à 400 km/h. • Adobe devrait lancer au mois d’octobre prochain un version iPad du logiciel Photoshop.

Un ordinateur qui devient un objet de décoration, c’est la goutte d’eau de Weezyo ! Un PC conçu pour lutter contre l’obsolescence programmée car tous les composants sont accessibles par de petites trappes et qui donne un coup de frais dans l’univers informatique avec son design anticonformiste. Entièrement conçu et fabriqué en France par des entreprises expertes en découpe de miroir et en traitement du verre pour l’extérieur, L’ordinateur Weezyo intègre une technologie intérieure internationale qui regroupe les meilleurs composants du marché. Et tout le reste sort de différents ateliers en Bourgogne et en Rhône-Alpes alors que l’assemblage se fait dans les ateliers de la société à Montpellier.

SURFACE GO - MICROSOFT Elle va sortir au mois d’août et a été imaginée par Microsoft pour concurrencer le dernier iPad. La tablette Surface Go est la petite sœur des écrans de la gamme avec sa dalle 10 pouces et sera commercialisée avec un prix de départ de 449 euros. Elle intègre un pied rétractable dans son dos pour un confort de visionnage et un petite caméra « Windows Hello » qui permettra une connexion sécurisée par reconnaissance faciale. Avec ses 9 heures d’autonomie, elle sera équipée d’un processeur Intel Pentium Gold 7ème génération 4415Y, avec 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage pour le premier prix. Un autre modèle sera proposé en 8 Go et 128 Go de mémoire pour 599 euros. Microsoft détaille qu’en mode portrait, l’écran a été conçu pour « imiter et s’adapter à la taille d’une page d’un manuel scolaire », et en mode paysage, il pourra « afficher les pages côte à côte comme si vous teniez un livre de poche en main ».

LUNETTES SEETROËN Elles ne sont pas forcément esthétiques mais en cette période de départs en vacances elles peuvent s’avérer très utiles ! Citroën, en collaboration avec l’entreprise varoise Boarding Ring, vient de dévoiler une monture originale : les lunettes comportent 4 anneaux, remplis d’un liquide bleu. En réagissant aux mouvements du véhicule, le liquide se déplace autour des yeux sans perturber la vision centrale et créé un horizon artificiel en périphérie du champ visuel. Le mal des transports s’estompe alors en quelques minutes, que l’on soit en voiture, en avion, en train ou en bateau. Le design est réalisé par le studio 5.5 et le constructeur automobile les propose à 99 euros… Bonne route !

115


CULTURE : BOOKS

POP MUSIC 1967 - 2017

NOUVEAUX ARTISANS

LIVING IN BALI

Catalogue de l’exposition présentée au Centre du Graphisme d’Echirolles puis à la Galerie de la Cité internationale des Arts du 14 juin au 13 juillet 2018 « Pop Music 1967-2017 » présente avec plus de 500 représentations de pochettes d’albums, la relation étroite, depuis cinquante ans, entre le graphisme et les musiques populaires. Imprimé sur Cocoon offset 120g et Cocoon offset 350g d’Arjowiggins et 100% recyclés, « Pop Music 1967-2017 » a été conçu graphiquement par l’excellent Atelier Michel Bouvet et Naïs Kinet assistés d’Elodie Correia avec des illustrations de Iena Margies et Marion Maringe.

Ils sont boulanger, peintre en lettres, céramiste, mécanicien moto, brasseur ou encore plombier. Artisans par vocation, animés depuis l’enfance par une passion précoce, ils suivent leur voie, en dépit parfois des réticences de leur entourage. Jeunes diplômés, ils se dirigent vers un métier manuel au lieu de rejoindre leurs congénères dans l’open space ou quittent un «job à la con» pour créer leur activité. Cadres expérimentés, ils ont le déclic et opèrent une reconversion. Tous, ils expriment leur amour du travail bien fait, leur satisfaction du temps passé à perfectionner chaque pièce, leur épanouissement à vivre d’une activité qui a du sens, proche de la matière, de l’humain, des traditions.

Enfant chérie des voyageurs pour sa végétation tropicale luxuriante et ses habitants avenants, Bali est considérée comme l’un des plus beaux endroits au monde. Spiritualité et nature sont si intimement mêlées au quotidien des Balinais que l’on comprend aisément pourquoi l’architecture traditionnelle de l’île a une présence paisible, imitant son environnement, voire s’y fondant. Et qui dit habitat balinais, dit murs en option, omniprésence du bois, prédominance des tons ocre et toits de chaume en abondance. S’ouvrant sur de superbes paysages verdoyants, de majestueuses montagnes ou de saisissants littoraux, les maisons invitent à la détente et à la contemplation.

100 PHOTOS DE JR POUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE CATALOGUE ARLES 2018

Pour la nouvelle édition de son album, Reporters sans frontières ouvre ses pages à JR. Armé de son style frontal, de son oeil humaniste et de stocks de papier et de colle, il expose dans la plus grande galerie d’art au monde : les murs de la planète. Artiste «participatif et global», il a initié un mode d’expression unique et joyeux.

Avec une trentaine d’expositions, les Rencontres d’Arles s’affirment comme un observatoire de la création actuelle et des pratiques photographiques. Des rapprochements au sein de la programmation se déclinent comme des séquences. Ils permettent d’identifier des rubriques et favorisent, année après année, un suivi au plus près des évolutions de la photographie. 116


fooding

AUX GRANDS ENFANTS DEVIENT MA PREMIERE CANTINE Après deux adresses incontournables à Montpellier et une troisième à Marseille depuis juillet, Ma première cantine ouvre cet été son quatrième établissement dans le bâtiment du Nuage, à Port Marianne. Dans ce magnifique cadre entièrement relooké pour l’occasion, elle décline son concept historique : une cuisine saine, simple et authentique dans une ambiance chaleureuse, du petit déjeuner au dîner en passant par le brunch et le goûter, 7 jours sur 7 en service continu, sur place ou à emporter. Généreuses tartines, salades fraiches, classiques de la gastronomie française, planches conviviales et desserts de notre enfance sont concoctés sur place avec des produits frais choisis avec soin : fruits et légumes de producteurs locaux, produits artisanaux et biologiques. Bât. le Nuage, 769 Avenue Raymond Dugrand, 34000 Montpellier - 04.67.81.72.62

hotellerie

OUVERTURE HOTEL PLAGE PALACE Difficile de passer à côté de ce projet hôtelier lancé à Palavas-les-Flots dont le chantier a duré plusieurs années en raison d’un long feuilleton administratif. C’est sur l’avenue Saint-Maurice, au numéro 336, que la célèbre famille Costes a finalement ouvert fin juillet ce nouvel établissement haut de gamme 5 étoiles comprenant 70 chambres et suites, un restaurant, une piscine chauffée de 27 mètres et la plage privée ouverte à l’été 2017. Fidèles à leurs habitudes, Guy et Jean-Louis Costes, ont imaginé un lieu contemporain et élégant pour se détendre face à la mer. Une adresse référence. Lieu-dit Les Roquilles, Carnon ouest et Palavas-les-Flots – 04.67.85.96.61 concept

RBC DESIGN CENTER Le 21 juillet, le restaurant RBC Kitchen situé au pied du RBC Design Center a définitivement fermé ses portes. Il sera prochainement remplacé par un nouveau concept-store toujours signé par le distributeur de mobilier contemporain. Restez connectés pour en savoir plus dans les prochaines semaines.


shopping

LE NOUVEL ATELIER Ouvert courant mai dans l’Ecusson, le Nouvel Atelier est le dernier concept-store à la française installé à Montpellier. Cette petite boutique a sélectionné des marques de créateurs et créatrices 100% made in France qui fabriquent des beaux produits de qualité faits à la main. Prêt-à-porter, décoration, bijoux, cosmétiques, papeterie…cohabitent avec les œuvres des expositions temporaires qui investissent l’espace. Avis aux amateurs de belles choses et aux artistes qui veulent faire découvrir leur travail ! 13, rue de la Croix d’Or - 34000 Montpellier – 09.86.69.55.78 gastronomie

LA TABLE DU 2 FRANCK PUTELAT Depuis quelques semaines, Nîmes compte une nouvelle adresse gastronomique installée au 2bis rue de la République au cœur du Musée de la Romanité. Chef doublement étoilé de Carcassonne, Franck Putelat ouvre face aux Arènes un second restaurant baptisé La Table du 2 qui accueillera tous les ans un chef invité dont le premier est Kiko Moya, 2* au Michelin Espagne. Un duo de chefs donc qui travaille les produits régionaux sur une carte de type brasserie à prix accessibles. Au menu : des incontournables comme les petits farcis à la brandade de morue, des assiettes à partager, une carte de vins du coin ou encore des plats signature comme la Bouillabaisse de foie-gras de canard. A tester ! 2bis rue de la république 30000 Nîmes – 04.48.27.22.22

fooding

LIPOPETTE La rue du Faubourg du Coureau se transforme et voit arriver de nouvelles adresses. Parmi celles-ci, voici Lipopette, un bar-restaurant ouvert mi-juin qui décline une cuisine simple et gourmande, le tout dans une ambiance détendue. En salle ou en terrasse, on y déguste des soupes froides concoctées avec des bons légumes de saison, des viandes rouges et volailles, poissons frais, assiettes végétariennes et autres desserts comme le cheesecake et son coulis de fraise ou encore la crème brûlée abricot. Un restaurant comme on les aime ! 7, rue du faubourg du Courreau – 34000 Montpellier – 09.82.36.45.58


Plages LA GRANDE MOTTE LA PAILLOTE BAMBOU Le Grand Travers T. 04.67.56.73.80

www.lapaillotebambou.com

LE WHITE BEACH Le Grand Travers T. 04 67 57 40 98

www.lewhitebeach.fr

EFFET MER

Le Grand Travers T. 04 67 56 02 14 www.effetmer.com

LA VOILE BLEUE Le Grand Travers T. 04 67 56 73 83

LA PLAGE DES BIKINIS Accès 19 Esplanade Jean Beaumel T.04 67 56 10 40

PALAVAS/ MAGUELONE CARRE MER Rive droite Palavas Villeneuve-lès-Maguelone T.04.67.42.06.96 www.carre-mer.fr

THE BEACH CLUB Boulevard Sarrail T.04.67.83.93.75 www.the-beachclub.fr

PAMPA PLAGE

Av. Evéché de Maguelone T.04 67 68 01 57

52 Allée du levant 34280, La Grande-Motte T. 04 67 299 300

CARNON LA PLAGETTE Petit Travers T.06 45 15 02 52

LATZARRO

accès n°67 GrandTravers T.09 67 32 30 44

LE GRAU DU ROI LES PIEDS NUS

Route de l’Espiguette T. 06 06 77 42 64 www.plage-lespiedsnus.fr

BONAVENTURE

COCOBAIA

1269 Av de l’évêché de Maguelonne T.04 67 85 62 11

www.plagedesbikinis.fr

www.lavoilebleue.fr

Accès 66 le Grand Travers Avenue de Carnon T.06 44 66 37 50

PLAGE DES LEZARDS

ZÉNITH PLAGE av. de Maguelone T.06 09 97 63 65

LA PLAGE DES ARTISTES

Bd du Docteur Jean-Bastide T.06 10 71 07 60

SETE ACD FACE A LA MER 1401 route d’Agde T.04 67 43 56 99

LA OLA

201 Promenade du Lido T.04 67 53 07 14

LE CABANON

Plage des Baleine T.06 77 35 02 38

LE DÔME 361 promenade du Lido T.04 67 18 10 08

SAINTES MARIES DE LA MER : LA PLAYA EN CAMARGUE

Plage est T. 06 29 48 82 01 www.laplaya-en-camargue.fr

FARNIENTE PLAGE Plage ouest T. 04 28 31 65 25

www.farnienteplage.com


CHIC/BRANCHÉ CHIC IN SITU ORIGINALS : 18, rue de l’Ancien Courrier – 04 67 60 62 52 PAIA : 27, ZAC des Commandeurs – 04 67 99 00 00 (Lattes)

SAPSAK : 16, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 23 70 DE SI JOLIES CHOSES : 17, rue de la Croix d’Or - 04 67 86 40 24 CLAUDIE PIERLOT : 19, rue de l’Argenterie - 04 67 58 53 42

LACOSTE : Centre Cial Polygone – 04 67 22 01 98

KARL MARC JOHN : 21 rue de l’Argenterie - 09 72 52 01 91

PEOPLE’S RAG : 13, rue de l’Argenterie - 04 67 60 81 91

HYBRIDE : 12 Bd du jeu de paume - 09 51 05 84 58

CORK : 22, rue de l'Argenterie - 04 67 66 15 27

AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 6, rue Saint Paul - 04 67 29 67 81

COMPTOIRS DES COTONNIERS : 29, rue de la loge - 04 67 60 95 03

AVANT… APRÈS… : 29, rue Foch – 04 99 06 95 35

CASAMANCE : 11, rue Jacques Cœur - 04 67 60 69 73

OFF WHITE : 8, rue du Petit Saint-Jean - 04 67 55 57 06

CACHOU : 4, rue des Sœurs Noires - 04 67 60 70 33 LILY : 22, rue de l’Argenterie - 04 67 58 75 28 SOON : 34, rue de l’Argenterie - 04 67 55 00 82 KLUB : 7, rue Jacques Cœur - 04 67 29 56 89 DIRK BIKKEMBERGS : 7, Passage Lonjon DEWATCHER : 22, grand rue Jean Moulin – 04 67 60 75 89

GABI : 12, rue du puits du temple - 07 78 64 59 02 ADRESSE LA BOUTIQUE : 11, rue des Sœurs noires - 04 99 67 51 37

STREETCHIC STREEHIC IN SITU SPORT: 22, rue de l’Ancien Courrier – 04 67 60 62 52 L’ETAGE : 1, rue Draperie Rouge - 04 67 54 74 91

MA PREMIERE BOUTIQUE : 4, rue du Petit Saint-Jean - 04 67 60 62 89

GRANIT : 29, Blvd du Jeu de Paume- 04 67 54 64 18

34TH AVENUE : 34, bd du Jeu de Paume – 04 67 92 02 23

SWEET PANTS : 19, rue de l’ancien courrier – 04 99 65 51 42

CASTING : Place Chabaneau – 04 67 60 65 16

MAJESTIC : 37, Blvd du Jeu De Paume - 09 81 19 19 05

HEMISPHERE HOMME : 22, rue de la Loge - 04 67 60 75 16

MANIFEST : 31, bd du Jeu de Paume - 09 81 18 88 19

HEMISPHERE FEMME : 2, rue des étuves - 04 99 65 60 72

MAISONHATE : 11, rue des sœurs Noires – 04 11 75 60 53

PALMA : 32, bd du Jeu de Paume - 04 99 65 51 19 LA BISE STORE : 24, rue de la Cavalerie - 09 86 49 88 55 CASILDA : 7, place saint Côme – 04 67 84 07 25 COQUELINE : 6, rue de la Croix d’Or - 04 67 60 53 54 AGNES B : 14, rue Foch - 04 67 57 80 94 ZADIG ET VOLTAIRE : 23, rue Foch - 04 99 61 15 85 COMPTOIR DU DESERT : 22, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 22 99 COLLECTION PRIVÉE : 7, rue de l’Ancien Courrier - 09 82 22 11 44

CONCEPT STORE : 3, rue de l’Aiguillerie – 04 67 58 56 21 FAT MONKEYS : zac du fenouillet PEROLS

- 04 67 50 38 38

ADDIKT : 27, rue de l’Aiguillerie – 04 67 58 43 39 BARNABE : 11-12, rue de l’Argenterie - 04 99 63 55 95 THE GENERAL : 36, Grd rue Jean Moulin - 04 67 92 53 45 POPULAR : 37, rue de l’aiguillerie SUPERDRY : Centre Cial Odysseum - 04 67 83 64 22

VINTAGE

SANDRO : 4, rue de l’Argenterie - 04 99 61 67 49

L’HEURE BLEUE : 1, rue de la Carbonnerie - 04 67 66 41 05

SANDRO HOMME : 19, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 63 36 92

LA CHANGERIE : Hôtel Montcalm 3, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 42 97

THE KOOPLES : 29, rue de l’Argenterie - 04 67 02 66 04

D’OR ET DEJA : 5, rue Embouque d’Or

MAJE : 26, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 58 50 87 BA&SH : 13, rue de l’ancien courrier - 04 67 60 97 11 ERIC BOMPARD : 18, rue de l’Argenterie - 04 67 60 93 26

LEEBERTHY : 3, rue Fournarie – 07 81 40 26 40 BROCANTE MARCHE DU LEZ : 1348, Avenue Raymond Dugrand - 06 95 47 57 73


BIJOUTIERS / HORLOGERS HERMES : 5, rue Jacques Cœur - 04 67 60 51 61 FRAYSSINET JOAILLIER : 7, passage Lonjon - 04 67 54 75 40 MINUTE ET SECONDE : 14, rue Foch - 04 67 58 34 48 BARRIERE JOAILLIER : 6, rue de l’Argenterie - 04 67 66 10 59 21, rue Foch - 04 67 66 80 93 CARTIER : 2, passage Lonjon - 04 67 66 09 38 MAUBOUSSIN : 19, rue Foch - 04 67 56 31 91 MONT BLANC : 7, rue Jacques Cœur - 04 67 66 62 73 ON TIME : 12, rue de l’aiguillerie - 06 33 98 53 15 CARLOS ARTHEMIS : 3, rue de la Charrue MIAW : 21, grand rue Jean Moulin - 04 99 62 87 42 EHAWEE : 7, RUE DU PLAN D’AGDE – 09 86 27 79 87

CHAUSSEURS CHAUSSEURS REPETTO : 12, rue Jacques Cœur - 04 67 54 05 09 KROME : 18, grand rue Jean Moulin - 04 67 60 58 19 KROMATIK : 17, rue de l’argenterie - 04 67 86 18 94 ROBERT CLERGERIE : 6, place Chabaneau - 04 67 60 87 26 ELISABETH STUART : 25, rue de l’Argenterie - 04 67 92 23 07 FREE LANCE : 17, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 43 56 JB RAUTUREAU : 17, rue de l’Ancien Courrier - 04 67 60 43 56 DE PAS A PAS : 5, rue En Gondeau - 04 67 66 75 84 MANFIELD : 12, rue Jacques Cœur - 04 67 60 91 30 EMPREINTE : 29, rue de l’argenterie - 04 99 67 20 99 FINSBURY : 7, rue Jacques Coeur - 04 67 86 99 38 LA CHAUSSERIA : 5, rue Jacques Coeur - 04 67 60 57 97

OPTICIEN Montpellier OPTICIENS O MIL’YEUX : 1, rue En Rouan - 04 67 63 51 67 LOFT OPTIQUE : 8, place des Beaux Arts - 04 67 86 94 97 UNE HISTOIRE DE LUNETTES – 21 rue des Balances – 09 83 73 73 68 VUE D'ICI : 7 rue de l'Ancien Courrier - 04 67 56 90 77 OPTIQUE SERRE : 66, Grand rue Jean Moulin - 04 67 66 04 76 LA MAISON DE LA VISION : 2, passage Lonjon – 04 67 66 24 96 DAMIEN OPTICIENS : 9, rue Saint Guilhem - 04 67 60 78 61 CARLA’S EYEWORKS : 7, rue du Petit Saint-Jean - 04 67 54 71 97

HIGH-TECH ITRIBU : 36, rue Saint-Guilhem - 04 67 555 111 39 rue Fonck – 04 67 222 333 (Mauguio) MULTIZONE : 203, rue de l’Industrie - 04 67 65 09 76 BOSE : 201, rue de la jasse – 04 67 66 40 66 (Mauguio)

ENFANTS/KIDS YOYO KIDSTORE : 7, bd du jeu de paume - 09 52 30 02 26 POM D’API : 29, rue de l’Argenterie - 04 67 60 83 70 PETIT BATEAU : 20, rue de la Loge - 04 67 60 37 09 JACADI : Centre Cial Polygone - 04 67 99 90 41 DES PETITES CHOSES : 2, plan Pastourel - 04 67 57 73 25 LE PETIT SOUK : 20, rue de l’Ancien Courrier – 04 67 58 80 89

MOBILIER DESIGN /DECO MOBILIER RBC DESIGN CENTER : 609, avenue Raymond Dugrand - 04 67 02 40 24 RBC SELECTION : 1 av. de la Fontanisse à Gallargues - 04 66 73 30 00 LLUCK : 19, boulevard du Jeu de Paume - 04 67 60 52 04 ART & VOLUME : 5, route du Levant (Lattes) - 04 67 64 55 36 BO CONCEPT : Route de Carnon - ZAC du Fenouillet - 04 67 64 11 58 LA SUITE : Espace Humbert – Route de Carnon (Pérols) – 04 67 64 56 21 MONA MARKET : 16, rue Desmazes - 04 67 02 23 67 DOMUS VIVENDI : 4, ZAC Soriech - 04 67 65 24 96 Lattes CONTES À NINON : 15, rue des Sœurs Noires - 04 67 84 23 32 STEINER : Centre Cial Le Solis - avenue de la Mer à Lattes - 04 67 64 55 36 DE LA LUCE : 2, rue Saint-Côme - 04 67 06 90 75 FOR INTERIOR LIVING : 12, rue Eugène Lisbonne - 04 67 56 18 49 ETAT D’AME : 12, rue En Gondeau - 04 67 60 79 20 OXYGEN : 13, rue de l’Ancien Courrier – 04 67 66 27 59 CHIC & BOHEME : 31, rue Proudhon - 06 76 23 99 90 METROPOLITAN ART & DESIGN : 30, rue Foch - 04 67 67 18 70 BAZAR CHIC : 15, Rue du Cheval Vert - 06 84 60 20 89 PAUME : 19, bd du jeu de paume - 04 99 61 72 77 MAISON EMILIENNE : 17, rue du petit Saint-Jean - 09 80 37 69 84 MAISON PERNOISE DU LEZ : 1348, avenue Raymond Dugrand - 07 69 53 55 25


CANTINE CHIC

TRADITIONNEL

ANGA : 19 rue du Palais des Guilhem - 04 67 60 61 65

MA PREMIERE CANTINE : 4, place Jean Jaurès - 04 67 60 24 35

LA CUISINE DU 728 : 728, avenue de la Pompignane - 04 67 79 43 34

Centre Cial Odysseum - 04 67 83 32 26

LA BARAQUETTE : 1348, Avenue Raymond Dugrand - 06 17 06 31 18

769, avenue Raymond Dugrand – 04 67 81 72 62

LA CACHETTE : 1348, Avenue Raymond Dugrand - 06 07 74 70 68

L’ACOLYTE : 1, rue des trésoriers de France – 04 67 66 03 43

1789 : 2, impasse perier - 04 67 02 17 89 LE PETIT JARDIN : 20, rue Jean-Jacques Rousseau - 04 67 60 78 78 LE MOODY SOCIAL CLUB : 21, rue de Vallat – 04 67 60 77 23 CHEZ CUICUI : 181 rond point Ernest Granier - 04 99 54 59 56 PIMPON : 4, place des Beaux-Arts – 04 34 00 66 02 ANGUS & BACCHUS : 4, rue diderot - 04 67 55 79 57 ATIPICO : 1684 Avenue Albert Einstein - 04 67 82 08 21 LIPOPETTE : 7 Rue du Faubourg du Courreau - 09 82 36 45 58 GEORGES CAFE : 11, bis rue de la Loge - 04 67 66 01 63 LE COMPTOIR G : 121, rue Raguse Arche Jacques Cœur - 04 99 92 56 24

80, place G. Frêche - 04 99 92 51 77

MAS DE LAFEUILLADE : 281 bis, Rue Fra Angelico – 06 77 18 29 69 CHEZ TOTO : 20, rue du Palais des Guilhem - 04 67 92 53 37 LES FILS À MAMAN - 12, Rue du Petit Saint-Jean - 04 67 60 60 71 B8 : 8 bis, rue du Petit Saint Jean - 04 34 26 50 94 COLDRIP FOOD & COFFEE : 4, rue Glaize LES FRERES POULARDS: 27 rue du Faubourg du Courreau - 04 67 86 94 96 RIPAILLES : 6, rue des écoles laiques - 04 67 60 29 71 LA SCENE : 193, Avenue Jean Moulin - 04 99 61 88 73 MAUGUIO LA PLACE : 3,, place St Ravy - 04 67 66 11 26 LE DUKE : 2, impasse Charles Fourier BAILLARGUES - 07 82 13 24 08 BIG FERNAND : 6 Place Jean Jaurès - 09 67 13 10 79 ANIS ET CANISSES : 47, avenue de Toulouse - 04 67 42 54 48

ROCCO ET SA MERE : 8, rue du plan d’Agde - 04 67 57 35 03

L’ANGELUS : 3, rue de l’Ancien courrier - 04 99 63 41 65

LE EAT AND WINE : 5, rue de la petite Loge - 06 32 33 17 89

BRASSERIE DU THEATRE : 22, boulevard Victor Hugo - 04 67 58 88 80

CHEZ NOUS : 1401, Avenue du mondial 98 - 04 67 07 97 69

BURGER ET BLANQUETTE : 25, bvd Sarrail – 04 67 86 72 73

CHUPINAZO : 2, place Saint Côme – 09 53 63 05 89

L’AOC : 290, Avenue Theroigne de Mericourt - 04 67 42 80 51

CHEZ LÉON : 12, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 56 83

POPOTE : 4, Rue Jules Grevy - Beaux arts - 06 25 61 06 87

JARDINO : 9 rue du puits du temple - 04 67 54 50 51

LA KITCHENETTE - 70, Allée Alberto Giacometti - 09 83 39 39 19

LES BAINS : 6, rue Richelieu - 04 67 60 70 87

LES 2 GROS : 20, rue de l'Aiguillerie - 04 67 02 13 22

LA SUITE DES BAINS : 6,bis rue Richelieu - 04 67 66 08 94

CHEZ BORIS : 17, Boulevard Sarrail - 04 67 02 83 38

L’INSENSE : 39, boulevard Bonne Nouvelle - 04 67 58 97 78

LE COCHON AVEUGLE : 8, rue du Pila St Gely - 04 67 52 80 59

LE FOLIA : Ch.de Flaugergues - 744 av, A. Einstein - 04 99 52 66 35 VOLODIA : 29, rue Jean-Jacques Rousseau - 04 99 61 09 17 LE RÉFECTOIRE : 25, rue Hyppolyte – 04 99 66 57 66 LE BAZAR : 448, rue Roqueturière - 04 67 02 15 40 LE BISTRO URBAIN : 15 Boulevard Ledru Rollin, 09 83 22 42 61 LE COMPTOIR DE L’ARC : place de la Canourgue - 04 67 60 30 79 LA COMTESSE : 6, place Albert 1er - 04 67 45 61 09 L’ENDROIT – 6, rue du Petit St Jean – 04 34 11 55 10 LE NEKO : 14, rue des Soeurs Noires – 04 11 93 47 74

LE CAFE LEON : 12, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 56 83 DOLCE CAFE : 2, Place de Lisbonne – CC Odysseum – 04 67 17 91 80 LE TEMPS SUSPENDU : 23, bis Route de Montpellier – 09 84 48 33 69 LE BOUCHON SAINT ROCH : 14, rue du Plan d’Agde - 04 67 60 94 18 CHEZ OUAM : 5, rue Alexandre Cabanel – 04 67 60 38 97 LE BISTRO URBAIN : 15, Bd Ledru Rollin - 09 83 22 42 61 L’AUBERGINE : 581, avenue de la pompignane - 04 67 20 25 26 OLEO PAZZO (Marriott) : 105, Place Georges Freche 04 99 54 74 13 MY CUPCAKE BY LILA : 2, rue du Bayle – 04 67 63 05 01 NAPOLEON DYNAMITE : 5, place de la Canourgue - 06 88 31 72 77

L’HEURE BLEUE : 4, rue de la Carbonnerie - 04 67 66 41 05

L’IDÉE SAVEURS : 5, rue Four des Flammes - 04 67 29 88 62

VILLA 29 : 29, rue de l’école d’Agriculture - 04 67 91 07 97

LES FRANGINS : 17, rue de la Cavalerie - 04 11 75 89 46

LE PETIT COMPTOIR : 1, rue de Grand St Jean - 04 99 65 07 39

TÔT OU TARD : 7, place de la Chapelle Neuve - 04 67 66 08 09


CUISINE D’AUTEUR TERMINAL#1 : 1408, av de la Mer - Raymond Dugrand 04 99 58 38 38 LECLERE : 41, rue de la Valfère – 04 67 56 90 23 CELLIER & MOREL : 27, rue de l’Aiguillerie - 04 67 66 46 36 LA DILIGENCE : 2, place Pétrarque - 04 67 66 12 21 TAMARILLOS : 2, place du Marché aux Fleurs - 04 67 600 600 DOMAINE DE VERCHANT : 1, bd Philippe Lamour - 04 67 07 26 00 DE LAUZUN : 3, bd de l’Esplanade - 04 67 57 50 83 (Gignac) LE MAZERAND : Chemin du Mas de Causse à l’Estelle (Lattes) - 04 67 64 82 10 LA RESERVE RIMBAUD : 820, avenue Saint Maur - 04 67 72 52 53 LE DISINI : 1, rue des carrières - 04 67 41 97 86 (Castries) LE PASTIS : 3, rue Terral - 04 67 66 37 26 CONTRAT : 11, rue Jean Jacques Rousseau - 04 67 58 00 27 ABACUS : 26, rue terral - 04 34 35 32 86 L’ARTICHAUT : 15, bis rue Saint-Firmin – 04 67 67 91 86

LA BANANE : 37, boulevard Sarrail - 04 67 50 73 93 LE ST GEORGES : 4, Boulevard Maréchal Foch - 04 67 68 31 38 LE J : 8, avenue Grassion Cibrand – 04 67 50 34 99 ANISETTE & BROCHETTES : 37, avenue Grassion Cibrand - 06 12 19 17 31 A&M : Place Saint Marc - 04 34 40 10 25 L’ALBATROS : 1035, av de l’évéche de Maguelone - 04 34 11 86 25 LE GLACIER CATALAN : 5, quai Paul Cunq - 04 67 68 44 45 O CABANON : 123, av Grassion Cibrand - 06 73 13 45 06 L’AROMATE : 21 Quai Georges Clemenceau - 04 67 85 23 08 LA GRANDE MOTTE LE YACHT CLUB : La Capitainerie – 04 67 56 99 45 LE PROSE : 277, allée du Vaccares - 04 67 56 53 38 GUS : Route du Grand Travers – 04 67 84 49 28 L’ENTRE POTES : 35 Avenue Pierre Racine - 04 67 84 36 60 LA BOURRIQUE : Rés. Acapulco - Quai d’Honneur - 04 67 06 52 39

ASIATIQUE SUSHI BAR : 20, rue Bernard Délicieux - 04 99 77 06 06 LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie – 04 67 84 86 15 OBA : 191, rue Shirin Ebadi 09 84 51 05 51 SUSHI SHOP : 2, place Molière / 2, rue de l’Herberie - 0826 826 826 YUMIWI : 4, rue St Côme – 04 67 55 38 85 BAN THAI : 7, rue Bernard Délicieux – 04 67 61 94 59 L’ANTHRACITE BAR : 100, av du Pont Juvenal - 06 78 51 36 33 WAKU WAKU : 4, boulevard Louis Blanc - 04 67 60 32 45 PITAYA RESTO : 5, Place Jean Jaurès - 04 99 67 35 81

REGION MONTPELLIER CASTELNAU LE LEZ MONGELLI : 11, Place de la Liberté - 04 67 70 35 81 LA CHICHOUMEILLE : 390, chemin Cauquilloux - 04 67 71 92 86 ST JEAN DE VEDAS

L’ESTRAMBORD : 8, quai Georges Pompidou - 04 67 56 50 50 L'OMBRINE : 93, quai Charles De Gaulle - 04 67 56 57 36 LE BISTROT DES BIKINIS : Quai d’honneur – 04 67 60 38 23 LA PLAGE ART ET EMOTION : 53, allée du Levant - 04 67 29 93 00 LE MARIN’SOL : 343, avenue Robert Fages - 04 99 62 76 32 LE QUAI : Quai d’Honneur - 04 67 29 92 07 LE GRAU DU ROI THE DECK BY SPINAKER : Voie de la Pointe du Môle – 04 66 53 36 37 CAFE MIRAMAR : 25, Avenue Frédéric Mistral - 04 66 51 40 51 L’AIGO BOULIDO : 161, bd du Boucanet – 04 66 77 69 21 AIGUES-MORTES LE DIT VIN : 6, rue du 4 Septembre - 04 66 53 52 76 HÔTEL LE SAINT LOUIS : 10, Rue Amiral Courbet - 04 66 53 72 68 CAFE DE BOUZIGUES : 7, rue Pasteur - 04 66 53 93 95 PAPI MOÏSE : 10, rue Alsace Lorraine - 06 13 08 01 40 LES TEMPLIERS : 21-23, rue de la République - 04 66 53 66 56

L’UN DES SENS : 25, rue Robert Schuman - 04 67 83 09 65

LE VICTORIA : 10, place Anatole France - 04 66 51 14 20

LATTES LE MAS DE COURAN : Chemin de Soriech - 04 67 65 57 57 LE CLOS : Avenue de Pérols - 04 67 47 80 94 INVINO : 1565, Avenue des Platanes - 04 34 26 28 20 COUP DE CŒUR : 14, Avenue de la Fontvin - 04 67 85 81 15 SENSATION GASTRONOMIK : 2, rue des Consuls - 04 67 50 39 31 SENSATION BISTRONOMIK : 2, rue des Consuls - 04 67 50 39 31

MARIE-ROSE : 13, rue Pasteur - 04 66 53 79 84

PALAVAS - CARNON

MAS DE BAUMES- RESTAURANT LA COUR : 04 66 80 88 80

LE PETIT LEZARD : 63, avenue de l’Etang du Grec - 04 67 50 55 55

BOEM : 253, av du Pont de Provence - 04 34 28 42 30 REMPARTS AIGUES MORTES : 6, Place Anatole France - 04 66 53 82 77 SAINTES MARIE DE LA MER LA SIESTA BY NC : 10, Rue Van Gogh - 04 90 97 83 34 FERRIÈRES-LES VERRERIES


BARS BY COSS BAR : 5, rue Belmont - 04 67 52 90 78

LE WINE NOTE BAR : 12, rue des Trésoriers de la Bourse

PAPADOBLE : 6, rue du Petit Scel - 04 67 55 66 66

LES ENFANTS ROUGES : 11, rue rebuffy 06 62 13 14 12

LA PLACE : 3, Place St Ravy - 04 67 66 11 26

AU FUT ET À MESURE : 6, rue de la croix d’or - 04 67 12 58 21

LE BAR-BAR : 2, Rue du puits des esquilles - 04 99 67 35 49

THE EGG : 11, rue du Plan d’Agde - 04 67 63 83 01

THE BANK LONDON PUB : place du marché aux fleurs - 04 34 08 23 98

INVINO : 1565, Avenue des Platanes - 04 34 26 28 20

LA BARBOTE : 1, rue des deux ponts - 07 68 31 12 50 KRAKEN BAR : 1, rue Delpech - 04 48 78 64 82

LA GRANDE MOTTE

L’ANTHRACITE BAR : 100, av du Pont Juvenal - 06 78 51 36 33

LE GUS ROOFTOP : Route du Grand Travers - 04 67 844 928

NU-BAHIA : 4, rue Lunaret 07 62 80 79 74

LE WAT : Ancien Quai d’Honneur - 04 99 06 09 22

ANALOG BAR : 3, Rue du Puits Du Temple - 04 67 55 11 23

INDIAN CAFE : 117, quai Charles de Gaulle - 04 67 29 19 97

L’ACOLYTE : 1, rue Trésoriers de France - 04 67 66 03 43

LE PROSE : 277, allée du Vaccares - 04 67 02 02 05

LE PARFUM : 55, bis rue de la Cavalerie - 04 67 84 86 15

LE CRAZY COW : quai d’Honneur

WILLIE CARTER SHARPE : 3, rue Collot – 06 84 82 72 44 THE PEACOCK BAR : 5, rue Durand - 04 99 63 74 47 APOTHICAIRE BAR : 8, Rue du pila saint gely - 06 95 59 51 19

CLUBS

LE CHABANEAU : 7, place Chabaneau - 04 67 60 75 66

MONTPELLLIER & ALENTOURS

THE PEACOCK BAR : 5, rue Durand – 04 99 63 74 47

HEAT CLUB : Rue Mas de Grille – 06 14 01 00 39 (St Jean De Védas)

LE PALACE : 13, Rue Four des Flammes - 04 67 66 28 54

MILK : Rue Mas de Grille – 06 67 32 41 18 (St Jean De Védas)

LE CAFE JOSEPH & L’ETAGE : 3, place Jean Jaurès - 04 67 66 31 95

BREAK CLUB : Lieu Dit Marestelles rte Palavas (Lattes)

BAR LES LOGES : 22, boulevard Victor Hugo - 04 67 92 69 61

LE FIZZ : 4, rue Cauzit - 04 67 66 22 89

LOS PARIGOS : 3, rue de la Petite Loge - 06 84 77 51 42

LE NEW YORK : Rue Louis Lumière, (Lattes) - 07 60 23 66 91

LE CAFE RICHE : Place de la Comédie - 04 67 54 71 44

L’OPERA : 2, rue d’Alger - 04 67 58 37 32

LA GRANDE BRASSERIE : 17, passage Lonjon – 04 67 60 63 04

MOOM : 4, rue Coulot – 06 84 96 34 15

BOBY CHERI : 4 bis, place du Marché aux Fleurs - 04 67 29 65 22

PULP : route de Palavas - 04 67 22 14 03

TIMES CAFE : 7, rue des Teissiers - 06 12 58 16 94

LA DUNE : Le Grand Travers - 06 67 90 46 59 (La Grande Motte)

LATITUDE CAFE : Place de la Canourgue LE RHUM RUNNER : 12, Rue Jules Latreilhe - 04 99 66 45 48 GLOUGLOU : 27, rue du Pila Saint Gely - 04 34 11 71 41 LE ST ROCH : 22, rue du Petit Saint Jean - 04 67 66 09 55

RESTAURANT DE NUIT LE SPLENDID : Rue Mas de grille – 06 19 63 88 81


CHIC/BRANCHÉ CHIC SESSUN : 1, rue Joseph Vernet 04 90 86 58 53 BEAUCOUP STORE : 3 & 7, rue Rouge COPPELIA : 42, rue Joseph Vernet - 04 90 82 10 40 VOGUE : 18, rue Saint Agricol - 04 32 76 82 51 DONNA : 31, rue Joseph Vernet - 04 90 85 62 69 SANDRO : 35bis, rue Saint Agricol - 04 32 74 02 36 CONTACT : 9, rue de la Bonneterie - 04 90 82 24 75

MOBILIER DESIGN /DECO MOBILIER RBC AVIGNON : 38, boulevard Saint Roch - 04 90 82 52 56 RBC VINTAGE : 9, Avenue de la Libération - L’Isle-sur-la-Sorgue ROCHE BOBOIS : La Cristole Avignon Sud - 04 90 89 89 26 BULTHAUP INTRAMURAUS : 39, rue Joseph Vernet – 04 90 88 11 56 CULINARION : 41, rue bonneterie – 09 61 01 45 23 ARDECO : 84 bis, rue Joseph Vernet – 04 32 74 11 31

FOODING

JEANNE : 1, rue Folco De Baroncelli - 04 90 82 60 03

LE DIAPASON : 1764, chemin du Moulin de Notre Dame - 04 90 81 00 00

JOHN MOOD : 2 bis, rue République - 04 90 16 98 64

LA VIEILLE FONTAINE : 12, place Crillon - 04 90 14 76 76

LA MAISON : 4, Rue Grivolas - 04 90 82 28 82

9, rue St Agricol - 04 90 82 13 80

MAISON MOOD : 13 & 17, rue petite fusterie - 04 90 31 09 05

NINA’SPOON – 54, rue Joseph Vernet – 04 88 61 04 81

LE BOUDOIR : 20, rue Joseph Vernet – 04 90 82 76 99

BISTROT VERNET – 47, rue Joseph Vernet – 04 90 85 23 49

FAMILY : 3 & 4, rue Carnot - 06 77 86 56 93

CO2 : 3 bis, rue de la Petite Calade - 04 90 86 20 74

POP TOWN : 48, rue des Fourbisseurs – 04 90 82 96 47

83 VERNET : 83, rue Joseph Vernet - 04 90 85 99 04

ZÉRO DE CONDUITE : 20, rue des Fourbisseurs - 04 90 82 17 47

LA MIRANDE : 4, Place de l’Amirande - 04 90 14 20 20

AUTOUR DU MONDE / BENSIMON : 4, rue Joseph Vernet - 04 90 85 29 44

L’ESSENTIEL : 2, rue Petite Fusterie - 04 90 85 87 12

BA&SH : 6 Ter, rue Folco De Baroncelli - 04 90 82 23 05 ACTUEL B : 7, rue Joseph Vernet - 04 90 82 91 61 ARNACOEUR STORE : 49 Rue Carnot - 09 83 26 60 76

STREETCHIC STREET CHIC

L’UBU : 13, rue des Teinturiers - 04 90 80 01 01 CHEZ MARIE : 4, Rue Louis Pasteur - 06 14 52 57 07 LA COUR DU LOUVRE : 23, Rue Saint Agricol – 09 70 35 15 86 MA BELLE CUISINE : 3, rue Felix Gras - 04 90 82 48 73 LE VIOLETTE : 5, rue violette - 04 90 85 36 42 LE POTARD : place de la principale – 04 90 82 34 19

THE NEXT DOOR : 7, rue Folco de Baroncelli - 04 90 82 36 97

MILK SHOP : 24-26, place des corps saints - 09 82 54 16 82

BOND SHOP : place du change - 04 13 66 61 36

THEIAS : 53, rue du Vieux Sextier – 04 32 76 34 79

CQFD : 7, rue des trois faucons - 04 90 85 29 86

SUSHI SHOP : 25 bis, rue de la République - 0826 826 826

BIJOUTIERS / HORLOGERS DOUX : 87, rue Joseph Vernet - 04 90 27 16 09 31, rue St Agricol - 04 90 86 68 59

CHAUSSEURS CHAUSSEURS KONSORTIUM SNEAKER SHOP : 15, place du Change - 04 90 03 20 76 A PETITS PAS : 6, rue Folco de Baroncelli - 06 03 99 19 61

VINTAGE LES PLUMES DU PAON : 91 Rue de la Bonneterie - 06 68 32 91 56

LA PETITE PECHE : 13, rue Saint-Etienne - 04 90 86 02 46 LA COUR D’HONNEUR : 58, rue Joseph Vernet - 04 90 86 64 53 SIMPLE SIMON : 26 rue petite fusterie - 04 90 86 62 70 LE PETIT COMPTOIR : 5, rue de Tremoulet - 04 90 88 35 10 VIVOTTO CAFFEE : 34, rue des 3 faucons - 04 32 76 36 73

BARS AOC BAR A VIN : 5, place Jerusalem – 04 90 25 21 04 AVITUS : 11, Rue Vieux Sextier - 09 84 27 57 97 LE CID CAFE : 11, place de l’Horloge - 04 90 82 30 38 LE RED ZONE : 25, rue Carnot - 04 90 27 02 44 L’OPERA CAFE : 24, place de l’horloge - 04 90 86 17 43 JUST VIN M² : 21, rue de la Bonneterie - 06 45 77 85 03


CHIC/BRANCHÉ CHIC NEWPORT : 1, rue des Halles - 04 66 67 69 59

EL CALLEJON : 3, rue Corneille - 09 52 06 21 35

OXFORD STREET : 2, rue des Halles - 04 66 21 48 87

LA CAVE A HOUBLONS D’ARTHUR : 35, rue Fresques – 04 66 23 84 35

LE DRESSING DE JADE : 17 rue Général Perrier

LE CAFE OLIVE : 22, boulevard Victor Hugo - 04 66 67 89 10

AVANT-GARDE : 1, Place du marché - 09 83 60 31 02 LOTHAIRE : 1, rue Auguste - 04 66 67 60 14

GASTRONOMIQUE

TRANSITION : 11, rue Chapitre - 04 66 21 27 13

ALEXANDRE : rue Xavier Tronc - 04 66 70 08 75 (Garons)

BONJOUR : 2, rue Auguste Pellet - 09 53 40 15 89

JEROME NUTILE : 351, chemin bas du Mas de Boudan - 04 66 40 65 65

LACOSTE : 11, place Maison Carrée - 04 66 21 79 80

SKAB : 7, rue de la république - 04 66 21 94 30

BY LA GARCONNE : rue Auguste Pellet - 04 66 21 98 48

LES PALMIERS : 140, rue Vatel - 04 66 62 57 57

LE VESTIAIRE D’UZES : 15 le Portalet (Uzès) - 04 66 63 92 95

AUX PLAISIRS DES HALLES : 4, rue Littré - 04 66 36 01 02 LE JARDIN D’HADRIEN : 11, rue Enclos Rey - 06 80 02 00 01

STREETCHIC STREET CHIC LE SHOP : 3, rue Saint Castor - 04 66 23 89 27 GREEN CORNER SHOP : 33, rue de la Madeleine - 09 81 80 96 45

BIJOUTIER/ HORLOGER DOUX : 2, place de la Maison Carrée - 04 66 36 02 45

CHAUSSEURS CHAUSSEURS

VINCENT CROIZARD : 17, rue des Chassaintes - 04 66 67 04 99 LE LISITA : 2, boulevard des Arènes - 04 66 67 29 15 LE M : 903, chemin du Mas de Sorbier - 04 66 06 06 63

CANTINE CHIC LE 43 : 43, rue Emile Jamais – 06 14 11 17 41 PAUSE D’AUGUSTE : 2, rue Auguste – 09 70 92 91 79 LE NAPOLEON : 46, Boulevard Victor Hugo - 04 11 77 00 45 LA BODEGUITA : 1, place d’Assas - 04 66 58 28 27

MARIE M : 7, rue de l’Hôtel de Ville - 04 66 21 34 73

LE RESTO : 6, rue St Thomas - 04 66 21 80 12

MELLOW YELLOW : 9,rue de l’Hôtel de ville - 09 67 13 18 57

L’HARMONIE : 29, rue de la Madeleine - 04 66 67 21 91

OPTICIEN Montpellier OPTICIENS OPTIQUE BONNETAIN : 16, rue Général Perrier - 04 66 67 29 51

MOBILIER DESIGN /DECO MOBILIER RBC KARTELL : 1, place Salamandre - 04 66 67 62 22 DOMUS : 11, rue de l’Horloge - 04 66 76 13 56 CMS CUISINES : 145, avenue Maurice Trintignan - 04 66 81 16 24

FARMERS : 27, Rue de la Madeleine- 06 52 09 69 78 LA LOCANDA : 10, rue de la Maison Carrée - 04 11 83 34 67 LE CARRE D’ART : 2, rue Gaston Boissier - 04 66 67 52 40 CIEL DE NIMES : 3ème étage du Carré d’Art - 04 66 36 71 70 BASILIK : 29, rue du Grand Couvent – 04 66 29 99 81 KITCHENETTE FOOD STORE : 35, rue de la Madeleine - 04 66 05 24 91

TRADITIONNEL

ANGULUS RIDET : 3, ter rue de la violette - 04 66 36 13 57

LE VINTAGE : 7, rue Bernis - 04 66 21 04 45

CHEZ MOI : 4, rue Auguste - 04 66 40 23 62

LE BISTRONOME : 91, Avenue Jean Prouvé - 04 66 40 73 31

LE LUTIN VERT DESIGN: 4, place aux herbes - 06 86 81 05 35

AU CHAPON FIN : 3, rue Château Fadaise - 04 66 67 34 73

PRISM ART & DESIGN STORE : 9, rue du Chapitre – 04 66 64 83 30

THE O CAFE : 15, rue Régale – 04 66 21 70 20

ET APRES : 20, Rue des Marchands - 09 83 31 96 02

AVANT-GARDE : 1, Place du marché - 09 83 60 31 02

LA MAISON M : 4, rue Auguste Pellet – 04 66 06 33 95

L’ECUSSON : 5, rue Thoumayne - 04 66 06 20 49

BARS

CHEZ THIBAUD : Les Halles - 06 89 87 34 57 CHAVERDILLE : 2, place du Château - 04 66 81 43 24 (Caveirac)

LE JEAN JAURES : 30, avenue Jean Jaurès - 04 66 23 19 90

L’IMPREVU : 6, place Assas - 04 66 38 99 59

LE VICTOR HUGO : 36, boulevard Victor Hugo - 04 66 21 20 90

LA CASA BLANCA : 9, rue Fresque – 04 66 21 76 33

LE CAFE CARRE : Place de la Maison Carrée - 04 66 67 50 05

LE BISTROT DE TATIE AGNÈS 16, rue de la Maison Carrée – 04 66 21 00 81

BAR JOE : 44, boulevard Victor Hugo – 09 51 14 79 13

LE PETIT MAS : 25, rue de la Madeleine - 04 66 36 84 25


Horoscope AOÛT - SEPTEMBRE

par Rosine Bramly

ux Gémea

r

Bélie

21 mars-21 avril

Vous êtes entré dans un nouveau cycle de 7 ans qui va concerner vos finances particulièrement. Vous commencez un nouveau boulot, ou un statut différent, vous achetez un bien, vous commencez un programme d’économies… tout ce qui concerne vos sous va être transformé dans votre vie. Profitez de votre mois d’aout à fond, car septembre va démarrer sur les chapeaux de roue. Solo, une rencontre avec un partenaire plus jeune a des chances de bien se développer. Apprenez à bien vous connaitre pendant l’été.

u Taurea

22 mai-21 juin

Vous avez envie de bouger, voyager loin si vous pouvez ou bien organiser des weekends prolongés, l’important c’est de découvrir des endroits nouveaux. Votre curiosité est inlassable, vous avez régulièrement besoin de vous nourrir l’esprit. De nouveaux amis vous amusent et vous intéressent, votre été sera sociable. Saturne dans une zone de transformation intérieure vous aide à vous poser de bonnes questions pour le futur. Que voulez-vous faire professionnellement ? personnellement ? sur un plan créatif ?

22 avril-21 mai.

r

Cance

22 juin-22 juillet

Uranus dans votre signe vous apporte des bouleversements de vie, vous devez vous préparer à des évènements inattendus. Vous aimez avoir tout sous contrôle ? ça ne marche pas comme vous voulez. Vous devez apprendre la souplesse et la tolérance face à des situations auxquelles vous n’êtes pas forcément préparé. Vous allez changer intérieurement en bien. C’est un long cycle de 7 ans, donc accrochez votre ceinture et soyez prêt à de nouvelles aventures. L’été est sympa, la rentrée sera intense !

Vous vous remettez en question dans votre relation de couple : pourquoi vous vous énervez, ce que vous aimez ou pas ? soyez aussi juste et lucide que possible. Evitez la mauvaise foi. Vous voulez que la relation s’améliore, restez aussi positif que possible. Lilith vous aide à voir clair, donc vous voyez qu’il faut être deux pour s’entendre. Solo, une belle rencontre ensoleille votre été, c’est joyeux, sympa, et ça pourrait bien durer. Professionnellement attendez vous à des changements d’organisation. 130


Lion

ce

Balan

23 juillet-22 août

23 septembre- 23 octobre

Mercure est en Lion tout le mois d’août jusqu’au 10 septembre. Des idées de boulot vous mettent en ébullition, même pendant vos vacances vous pensez à ce que vous allez faire à la rentrée. Vous pensez peut-être à monter votre propre business ou à changer de société ou carrément d’orientation. Vous êtes dans une bonne période pour développer votre carrière, Uranus est dans la zone professionnelle et apporte des changements que vous aimerez. Accueillez ce tournant dans votre vie avec enthousiasme mais amusez-vous en aout.

Vénus entre en Balance le 7 aout, votre été va s’améliorer à partir de cette date, vos amours seront excellentes jusqu’au 10 septembre, soirées romantiques, attentions de votre partenaire, le bonheur est là. Profitez de chaque moment. Vous aurez une bonne période de chance entre septembre et janvier 2019. Toutes les occasions de gagner des sous seront bonnes à prendre. En famille, l’ambiance peut être lourde parfois, choisissez votre entourage, certaines personnes sont supportables à petite doses.

e

on

Vierg

Scorpi

23 aout-22 septembre

23 octobre-22 novembre

Quelques contrariétés dans vos relations familiales en août ne devraient pourtant pas gâcher vos vacances, vos relations amicales apportent une réelle compensation. Privilégiez les relations avec des personnes que vous aimez bien et qui vous mettent de bonne humeur. Solo, vous êtes difficile à séduire, votre esprit critique est trop acerbe, vous mettez la barre trop haute. Financièrement, votre été est bon, vous tenez la barre de votre budget sans vous priver non plus, vous faites les bons choix.

Jupiter est en Scorpion jusqu’en novembre, la chance est avec vous, on vous fait une proposition de boulot inattendue, on vous donne une augmentation, vous trouvez l’appartement de vos rêves, vous vendez un bien au prix que vous voulez exactement, vous êtes invité en vacances chez des amis tous frais payés. Ne vous prenez pas la tête, vivez tranquillement, sereinement, et profitez de la vie à fond. Aout est excellent mais votre rentrée sera très bonne aussi, sentimentalement et professionnellement. 131


Horoscope AOÛT - SEPTEMBRE

par Rosine Bramly

ire

au

Sagitta

Verse

23 novembre-21 décembre

21 janvier-18 février

Une bonne vie amicale en août, vous serez très gâtée dans vos relations, les invitations se succèdent, vous n’avez même pas besoin de faire un vrai planning, faites vous plaisir en voyant qui vous voulez. Septembre sera intense professionnellement donc reposez-vous pendant les vacances. Prenez le temps de faire de la gym pour votre dos, votre corps en a besoin. Mentalement, ça vous fait du bien, équilibrez votre vie intellectuelle et physique. En amour, c’est le bonheur, dialogue ouvert et tendresse.

Mars sera en Verseau entre le 1er aout et la 14 aout, puis à nouveau entre le 11 septembre et le 16 novembre. Ça vous permet d’avoir l’énergie de faire des tas de projets, lancez-vous à fond dans tout ce que vous voulez accomplir, ne vous limitez pas. Ne vous inquiétez pas si vous avez moins d’énergie entre le 14 aout et le 11 septembre puisque Mars reviendra en Verseau. De nouveaux évènements sur le plan professionnel en septembre vont vous stimuler, sortir de la routine vous motive à fond.

e pricorn

Ca

22 décembre-20 janvier

on

Poiss

20 février- 20 mars

Vous allez dépenser plus que d’habitude en août, vous avez envie de plaisir à vous ou les personnes que vous aimez. Après le 14 aout, vous serez très dynamique, Mars sera en Capricorne jusqu’au 11 septembre. Vous pourrez faire plus de choses que d’habitude sans aucune fatigue, mais faites quand même attention à vos genoux, ne forcez pas. Ne vous énervez pas pour les détails de la vie quotidienne, prenez votre temps lorsque vous conduisez surtout. Patience et tolérance surtout avec votre partenaire amoureux.

Neptune est votre allié tout l’été. Vous allez profiter d’avoir du temps pour faire des choses intéressantes et qui vous rendent plus créatif. Toute activité artistique, intellectuelle est recommandé. En septembre des choix importants vont s’imposer, ce ne sera pas simple de prendre une décision, vous risquez de douter de vos choix au final. Ne virez pas girouette, ce ne servirait à rien. En couple votre relation est forte entre le 1er aout et le 8 aout, après vous serez très occupé par la famille. 132


FOCUS MAGAZINE 92  

COVER : Tanc / ARCHI & DESIGN : Paul McCobb - Désormeaux-Carrette - Junya Ishigami / EVASION : Formentera + guide urbain - Hôtel Etosoto / M...

FOCUS MAGAZINE 92  

COVER : Tanc / ARCHI & DESIGN : Paul McCobb - Désormeaux-Carrette - Junya Ishigami / EVASION : Formentera + guide urbain - Hôtel Etosoto / M...

Advertisement