Page 26

RETRO

Carlo De CARLI est né à Milan en 1910. Diplômé de Politecnico Di Milano en 1934, il devient par la suite un fidèle collaborateur de Gio Ponti avec qui il apprend les rudiments du design d’objet et de la décoration intérieure. Il prend ensuite son envol en fondant son propre studio de création, point de départ d’une longue carrière consacrée à l’aménagement intérieur et à la création de mobilier. Il fait sa place petit à petit, en présentant ses créations lors de nombreux salons du mobilier et en 1954, il remporte le Compasso d’Oro pour sa chaise 683, qui sera également primée du Good Design Award à Chicago en 1955. Il devient alors incontournable sur le marché international. En 1957, il fonde la revue Il Mobile Italiano afin de présenter au grand public les processus de création de mobilier, passant par les étapes de réflexion jusqu’aux relations qui unissent le designer à son éditeur. Avec cette revue, il met en avant la

production italienne et constitue ainsi une documentation fournie et illustrée du design des années 50. Son envie de pédagogie ne s’arrête pas là puisque Carlo de Carli fut le Doyen de la Faculté d’Architecture de Politecnico Di Milan de 1965 à 1968, où il a enseigné jusqu’en 1986. Jamais rassasié par le travail, il a également produit de nombreux écrits sur le design et ses interactions avec l’humain, ces derniers sont rassemblés dans le livre intitulé l’Architecture Spatiale Primaire publié en 1982. Ses pièces de mobilier éditées par Cassina et Tecno sont pour la plupart des manifestes d’un design qui rythme et met en continuité les relations entre espace, matières et corps humain. Le meilleur exemple de son travail est sans conteste les meubles réalisés pour la Casa Galli à Milan, un mobilier conçu pour s’adapter aux vies des habitants de la maison et très influencé par la nature, qu’il

considérait comme le plus grand concepteur de formes. Les meubles architecturaux de Carlo de Carli proposent une nouvelle approche dans le design des années 50. Une approche qui prend en compte les positions des utilisateurs, les mouvements du corps humain et qui réfute l’idée que le mobilier dicte au corps la position qu’il doit adopter. Une idée qui paraît logique mais que certains designers semblent aujourd’hui avoir oubliée. On retrouve des lignes épurées, des pieds fuselés très fins donnant une grande légèreté aux chaises, tables, guéridons principalement réalisés en bois nobles… Les tissus sont chaleureux, dégagent un véritable sentiment de confort et le façonnage minutieux fait ressortir un profond respect pour le travail artisanal… Le tout forme une œuvre d’une élégante simplicité, qui n’a finalement pas trop vieilli et qui s’inscrit parfaitement dans la tendance actuelle.

La chaise «683» La chaise « 683 » a été créée par Carlo di Carli en 1954. Elle est le résultat direct des études effectuées sur la courbure du contreplaqué. Sa structure dynamique a des sources organiques en frêne massif aux traits accentués et une petite partie en «L» créée pour soutenir le siège et les pieds arrière. Egalement crée en Acajou, ce modèle a remporté le “Compasso d’oro” à Milan en 1954 et le Good Design Award à Chicago en 1955.

24

FOCUS MAGAZINE 86  

SOMMAIRE Couverture : Clément Dezelus Archi & Design : Carlo de Carli / Tristan Auer / NK Design Studio Evasion : Biarritz + guide urbain /...

FOCUS MAGAZINE 86  

SOMMAIRE Couverture : Clément Dezelus Archi & Design : Carlo de Carli / Tristan Auer / NK Design Studio Evasion : Biarritz + guide urbain /...

Advertisement