Page 114

N

ils Frahm est aujourd’hui considéré comme un véritable pianiste surdoué. Basé à Berlin, capitale européenne de la techno, il mélange la musique classique et la musique électronique à travers une approche originale de l’utilisation de ses instruments : grand piano, piano d’étude, synthétiseurs, Moog, piano électrique… Cet héritage de musicien touche à tout lui vient de son éducation : ses parents hippies écoutaient beaucoup de musiques bizarres, du free jazz et de la musique contemporaine, et son frère de la techno. Sa formation au piano classique ajoutée à toutes ses influences et le jeune Nils Frahm sent rapidement vers quel genre se tourner : « Je voulais jouer ma musique plus librement, créer mon propre son comme Thelonious Monk, qui jouait ce qu’il ressentait sur le moment.» Libre de faire ce qu’il veut, il commence donc à créer son propre univers musical, il ouvre son studio berlinois, le baptise Durton et y invite de nombreux artistes venus composer des production accessibles inspirées des musiques sérielles, du bruitisme contemporain, du jazz, de la techno… Un point de départ qui prend ses racines dans la mouvance Dada et qui lui permet de créer des albums singuliers : The Bells fut pensé dans une église à partir de phrases lancées par un ami, le musicien Peter Broderick, Felt de nuit a été composé sur un piano étouffé afin de ménager

son voisinage, et Screws composé avec un pouce en moins, suite à une blessure. En 2014, il va jusqu’à inventer un nouveau piano personnel qu’il nomme «una corda» et qui a la particularité de n’avoir qu’une corde au lieu de trois pour chaque note. Influencé par les travaux de Steve Reich ou de John Cage ou de Keith Jarrett, sont talent est aujourd’hui mondialement reconnu et parcoure les scènes les plus prestigieuses : Villette Sonique, Opéra de Sydney, Sonar à Barcelone, Pyramide du Louvre, Barbican de Londres, Mutek à Montréal et bien d’autres… Une renommée qui est très certainement due à ses qualités de musicien live, il prend un malin plaisir créer des boucles et des sons uniques en jouant avec ses pédales d’effets, ses synthés et ses pianos et en s’amusant des silences, des imprévus et des bruits qui l’entourent, proposant des shows toujours différents et très improvisés. Il découle de cette virtuosité une techno analogique feutrée que vous pourrez redécouvrir en live dès 2018. L’artiste vient tout juste de l’annoncer sur les réseaux sociaux : « Après deux ans à travailler dans mon nouveau studio à Berlin, j’aimerais vous annoncer une tournée mondiale qui débutera en janvier 2018 ». Ce nouveau projet baptisé « All Melody » passera évidemment par la France du 2 au 7 février, avec des haltes à Lille, Paris, Nantes, Bordeaux, Lyon et Strasbourg, en espérant qu’un nouvel album suivra ou encore mieux, précèdera ce tour du monde !

112

FOCUS MAGAZINE 86  

SOMMAIRE Couverture : Clément Dezelus Archi & Design : Carlo de Carli / Tristan Auer / NK Design Studio Evasion : Biarritz + guide urbain /...

FOCUS MAGAZINE 86  

SOMMAIRE Couverture : Clément Dezelus Archi & Design : Carlo de Carli / Tristan Auer / NK Design Studio Evasion : Biarritz + guide urbain /...

Advertisement