Page 82

70

AUX ANTILLES

du globe! Chaque année des milliers d'Indiens meurent de faim sans pouvoir pénétrer dans les pays dont la culture les réclame, mais d'où les excluent les lois égoïstes des premiers occupants. A considérer l'humanité entière n'est-ce point là un exercice abusif de la force? Et cette violence c'est au nom de la justice, de la liberté, de la Révolution qu'on l'exerce. Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà, s'écrierait Pascal. Les hommes acclament les principes: oui certes; mais surtout lorsqu'ils sont conformes à leurs intérêts.

Dimanche, 18 mars.

Rien de plus fastidieux en voyage que ces jours de départ. L'heure exacte à laquelle doit arriver le paquebot, on l'ignore ; celle de l'appareillage également. Inoccupés, affairés à la fois, les passagers passent des quais aux bureaux de la Compagnie, des bureaux de la Compagnie à leur hôtel. Enfin le sémaphore vient de signaler le paquebot. Le voilà. Il entre en rade, il jette l'ancre. Alors en ces pays exotiques commence un autre supplice non moins insupportable : celui de l'embarquement. Il faut se défendre, défendre ses bagages sur-

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Advertisement