Page 220

208

AUX ANTILLES

avec son concurrent européen, fort négligé ma foi, qui ne connaît pas les convenances, « ma chê », et qui ne craint point de faire sa tournée en veston de toile blanche, coiffé d'un casque colonial, l'irrévérencieux ! Huées, sifflets, airs endiablés soufflés à nouveau dans les coquillages : voilà notre député dans sa victoria. Le piquet de gendarmerie s'ébranle ; cahin, caha, la voiture avance. L'infernale musique continue toujours. Aux portières trotte une double haie de solides citoyens armés de gourdins plus solides encore. Ce sont des voltigeurs volontaires. Les uns, ceux qui marchent les plus rapprochés de la victoria, protègent le député contre les autresceux-là préservent la foule des premiers. Entre ces gens s'échangent des cris, des injures. Parfois la dispute se termine par une volée de coups de bâtons. Nul n'y prend garde. Distribués à bon escient quelques coups de trique sont ici un dérivatif nécessaire aux passions de la politique. Un citoyen de tel •parti pâtit un jour ; le lendemain c'est l'adepte de tel autre. L'essentiel est que la correction ne dégénère pas en rixe générale, que tout reste dans une juste mesure. Si nul parti n'abuse du procédé, si tour à tour chacun distribue et reçoit un compte honnête de bastonnade, en un

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Advertisement