Page 212

200

AUX ANTILLES

mentaires.Sur une bannière en velours noir, ornée de glands d'argent je lis : « Honneur aux réachistes », puis, sur un écriteau blanc cloué sur la hampe :« Rendue aux socialistes.» C'est un ancien groupe du candidat adverse. Il fit dernièrement défection, et ne crut mieux honorer le nouveau parti qu'en lui rendant son drapeau, en lui amenant son pavillon. Que penser de cette délicatesse? Elle étonnerait les électeurs de la métropole. Combien peu y eussent songé ! A la mairie,cohue effroyable.Tous se pressent, veulent entendre la bonne parole, applaudir les morceaux pathétiques de la harangue. Restons calmes, évadons-nous de cette foule. Discours électoraux : discours souvent les mêmes. Votez pour moi, dit l'un. Elisez-moi, proclame l'autre. Je ferai votre bonheur, dit celui-là. Il causera votre infortune, crie celui-ci. Fuyons ces apologies et ces malédictions ; et tandis que retentissent les éclats de voix du candidat, les hurras, les vivats, les applaudissements de la foule, regardons ces nuages qui s'élèvent et découvrent l'un après l'autre le sommet des montagnes environnantes. De toutes parts les rayons d'un soleil radieux pénètrent les nuées. Rientôt ils en triomphent ; les alizés les disloquent, les séparent, les chas-

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Aux Antilles : hommes et choses  

Auteur : Robert Huchard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antille...

Advertisement