Page 79

49

LA QUESTION DES RACES

de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Réunion, on leur a donné le nom de « régiments créoles », sans tenir aucun compte de la coloration variée de ceux qui les composaient. Le « créole » doit donc être considéré comme un Français né dans une de nos vieilles colonies; on dit en effet : c'est un créole de la Réunion, on ne dit jamais : c'est un créole de la Cochinchine. Cette définition, je le sais, ne concorde pas avec celle qui figure dans certain dictionnaire académique, c'est pourtant la seule logique, et qui, de ce fait, a été adoptée par tous ceux que n'aveuglent pas les questions de race. Ceci posé, on peut dire que la population actuelle de la Martinique est composée de trois éléments principaux : les Blancs, ceux que dans le patois populaire on désigne sous le nom de Békés; les uns sont appelés Békés France, même s'ils sont Belges ou Luxembourgeois; ce sont les Européens de passage ou installés à poste fixe dans la colonie; les autres Békés créoles; ce sont ceux qui sont nés dans la colonie et dont les parents venus de France sont installés aux Antilles depuis plusieurs générations. Est-ce l'influence du climat, ou simple coïncidence? La plupart des blancs créoles ont les cheveux et les yeux noirs; les blonds sont excessivement rares. Quant aux femmes, elles ont la peau mate et les yeux veloutés qui ont fait leur réputation de beauté; leur taille élancée et souple leur donne une grâce naturelle, et l'on comprend facilement que le général Bonaparte se soit follement épris de l'une d'elles. A côté des Békés, voici les noirs. Ce ne sont plus les Congolais de jadis avec leur lourde charpente et leur face aplatie, ceux que l'on appelait jadis les nègres de la côte. Un de ceux qui connaissent le mieux la question des races antillaises, le docteur Rufz de Lavison, en a donné une excellente description : « Le nègre créole, dit-il, a des formes gracieuses et il est bien proportionné, ses jambes sont minces, son cou est long, ses traits sont plus délicats, ses lèvres noires, moins épaisses et son nez moins camus que ceux de l'Africain; il a les grands MADININA

4

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement