Page 62

MADININA, REINE DES ANTILLES

36

18 août. — Nouveau cyclone qui, heureusement moins violent que celui de 1891, n'occasionne que des dégâts matériels. 1913. — Le service militaire est rendu obligatoire à la Martinique.

Départ au chant de la Marseillaise des conscrits du premier contingent qui débarquent à Saint-Nazaire le 19 octobre de la même année et sont affectés aux régiments coloniaux en garnison à Bordeaux et à Rochefort. Août

1914.

— La guerre est déclarée à la France par l'Alle-

magne. A la Martinique de nombreux volontaires s'engagent dans les troupes coloniales et sont dirigés sur la Métropole. Avril 1916. — Mobilisation de toutes les classes comprises entre 1889 et 1916. De nombreux détachements de militaires sont dirigés sur la Métropole. 1919. — La grande guerre étant terminée et la paix ayant été signée à Versailles, les contingents martiniquais, dont une partie avait été affectée à l'armée d'Orient, sont démobilisés et renvoyés dans leurs foyers. Sur 14.904 hommes mobilisés à la Martinique, 8.788 avaient été envoyés en Europe. Sur ce nombre il y eut 1.750 tués et plus de 2.000 blessés. 31 décembre

IÇ22. —

Loi fixant le contingentement des rhums

coloniaux. 25 avril IÇ26. — Décret modifiant les règles de ce contingentement. 10 juin 1927. — Le Conseil général vote l'application à la Martinique de la loi relative à l'impôt sur le revenu.

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement