Page 56

32

MADININA,

REINE DES ANTILLES

1822. — Tentative d'insurrection. Plusieurs colons sont massacrés, mais la révolte est vite réprimée. 1831 (24 février). — Une ordonnance de Louis-Philippe donne les droits civils à tous les hommes de couleur libres. 1833 (26 avril). — Une loi attribue les droits civils et politiques à toute personne née libre ou ayant acquis légalement la liberté. C'était le retour au régime décrété le 28 mars 1792 par l'Assemblée législative et que la conquête anglaise avait aboli. 1837. — La Martinique est divisée en communes; auparavant, elle était partagée en cercles administrés par des commandants et des lieutenants. 1839 (11 janvier). — Tremblement de terre qui détruit Fort-deFrance. Nombreux morts, surtout à l'hôpital où étaient en traitement de nombreux malades atteints de fièvre jaune. 1848 (27 avril). — Émancipation générale des esclaves. C'est sur la proposition de Schoelcher, sous-secrétaire d'Etat aux Colonies, que le ministre Arago signa ce décret qui institua en même temps le suffrage universel. 1851.

Le coup d'État du 2 décembre 1851 et la proclamation

du Second Empire apportent des modifications à ce régime généreux. Le suffrage universel est supprimé; les municipalités sont nommées par le Gouverneur. A cette époque, l'instruction publique était entièrement donnée par des religieux : les Frères de Ploërmel étaient chargés de l'enseignement primaire; le Séminaire collège de Saint-Pierre donnait l'enseignement secondaire. Au cours de cette même année, on signale une petite éruption de la Montagne Pelée. Pas de victimes. Dégâts localisés au sommet de la montagne.

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement