Page 277

RHUM

ET SUCRE.

LEUR FABRICATION

207

cette loi de contingentement; ils ont la . possibilité de fabriquer de l'alcool à 90 et 950 et toute leur production, quelle que soit la quantité offerte, est achetée par l'Etat français. Ces alcools-rhums, obtenus à l'aide de catalyseurs spéciaux, ne sont pas tout à fait neutres et conservent malgré tout un léger parfum caractéristique du rhum de canne. Mais ce parfum ne nuit en rien à leur qualité, et les alcoolsrhums de la Martinique sont utilisés par les industries métropolitaines de la même façon que les alcools obtenus par la distillation des grains. Il faut cependant 'souhaiter que cette facilité qui vient d'être accordée n'incite pas les cultivateurs martiniquais à développer outre mesure la culture de la canne à sucre et à sacrifier complètement, comme ils ont tendance à le faire, les cultures dites secondaires. La « monoculture » intensive peut être, pour le moment, une source passagère de richesses, mais le bon sens français veut que l'on ne mette pas tous ses œufs dans un même panier. Il faut prévoir le jour où les cours du rhum, pour des raisons économiques ou politiques, seront moins rémunérateurs; il faut se souvenir que jadis la Martinique a connu, grâce à la canne à sucre, des périodes de richesse auxquelles ont succédé des périodes de misère. Il serait donc sage de ne pas sacrifier totalement les cultures secondaires, et surtout de ne pas détruire des arbres en plein rapport, qu'il est difficile de remplacer du jour au lendemain. Je conseille donc vivement à mes compatriotes de ne pas abandonner la culture du cacao, du café, de la vanille, du manioc, ni surtout celle des plantes vivrières qui sont indispensables à leur alimentation, et qui leur permettront d'échapper, dans la mesure du possible, aux soucis de la vie chère progressive.

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement