Page 258

194

MADININA,

REINE DES ANTILLES

donnaient de l'ombre à cet enclos réservé aux orchidées. La plupart de celles-ci se trouvaient dans des paniers suspendus aux branches basses des arbres, quelques-unes cependant étaient fixées sur le tronc et leurs racines volumineuses enserraient complètement ces tuteurs occasionnels. Tout au fond du jardin, il y avait une sorte de préau couvert en feuilles de cocotier; ce préau abritait une table sur laquelle étaient rangés de petits paniers d'orchidées. Ce coin-là était réservé aux jeunes plantes. Beaucoup de ces orchidées étaient en fleurs, les unes, les oncidium ressemblaient à des petits papillons jaunes et bruns qui, par centaines, étaient posés tout le long d'une hampe florale gracieusement recourbée; d'autres, beaucoup plus volumineuses, avaient leur corolle enroulée en forme de cornet; c'étaient des cattleya dont la teinte mauve, légèrement nuancée de rose ou de blanc, rappelait celle de certaines étoffes incrustées de velours. Il y avait aussi des fleurs dont le labelle était en forme de sabot, c'étaient des cyprépédium, vulgairement appelés « sabots de Vénus ». Mais certainement le plus bel échantillon de cette collection était une orchidée blanche, dont les grandes fleurs, en forme de cœur, avaient le reflet du satin; il s'agissait d'une vanda, plante de la même famille que la vanille. Pendant plus d'un quart d'heure, le capitaine C... me fit admirer ses fleurs, pour lesquelles il avait une véritable passion, et ce fut l'occasion pour lui de me faire un véritable cours de botanique savante. — L'élevage des orchidées, me dit-il, est une chose passionnante, et je ne conçois pas que dans un pays où cette jolie plante pousse à l'état naturel, il y ait si peu d'amateurs d'orchidées. Que n'obtiendraient-ils pas s'ils faisaient cette culture de façon scientifique, comme on la fait actuellement en France et en Angleterre? « En ce qui me concerne, je me contente pour le moment de rassembler ici tous les échantillons que je trouve dans les bois voisins, et ceux qui me sont apportés de Trinidad par le commissaire du paque-

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement