Page 255

L'ILE AUX FLEURS. LIANES ET ORCHIDÉES

coup d'entre elles continuent à fleurir, et si je ne protégeais pas mes dahlias et mes œillets avec une bâche, toutes ces plantes seraient saccagées et couchées dans la boue. » — Pourquoi donc, reprit le Parisien, n'utilisez-vous pas des serres vitrées? On se figure à tort que les serres ne sont utiles que dans les pays froids, pour donner aux plantes exotiques la chaleur qui leur est indispensable. C'est une erreur. Il y a aussi des serres dites « serres froides » que l'on ne chauffe jamais et qui permettent d'élever en pots des plantes délicates que l'on ne veut pas exposer aux intempéries. Vos œillets cultivés en serre froide, à l'abri du soleil ardent et de la pluie, seraient beaucoup plus beaux que ceux que vous obtenez en pleine terre. Vous pourriez aussi cultiver des orchidées, car ces fleurs sont très fragiles, principalement les cattleya, et ne résisteraient pas aux averses violentes que vous signalez. — Je prends bonne note de votre conseil, répondit le magistrat, mais je crois que l'on peut, à la Martinique du moins, cultiver des orchidées sans avoir des serres vitrées, qui sont d'un coût très élevé. Je connais un officier d'artillerie qui habite sur ces hauteurs et qui en possède une jolie collection. Si, dans le cours de vos promenades à travers l'île, vous avez l'occasion de passer à Colson, allez donc de ma part rendre visite au capitaine C..., il se fera un plaisir de vous montrer ses orchidées, ses caladiums et ses broméliacées. Sur cette invitation, la conversation prit fin; mon ami et moi, nous prîmes congé du vieux magistrat, emportant avec nous une magnifique gerbe de fleurs et une grappe de mandarines dorées qu'il avait fait cueillir à notre intention. Au mois d'août suivant, j'étais en villégiature au Camp de Balata, situé à dix kilomètres de Fort-de-France, au pied des Pitons du Carbet. Un sous-officier, rentrant de la chasse, m'apporta un jour une superbe orchidée; c'était une oncidium altissimum dont la hampe florale longue de deux mètres supportait plus de deux cents petits

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement