Page 210

154

MADININA, REINE DES ANTILLES

qui, à la Martinique, réunit le plus d'adeptes, mais il arrive souvent aux chasseurs de se servir de leur fusil pour « tirer un carmeau ». C'est un poisson, le Mugil brasiliensis, disent les naturalistes, dont la chair fine et succulente est fort appréciée. Il abonde dans l'étang des Salines qui se trouve non loin de Sainte-Anne; le « carmeau » de SainteAnne est aussi réputé à la Martinique que le saumon de l'Allier ou les truites de l'Ardèche le sont en France. Il n'est pas facile d'aller jusqu'à l'étang des Salines; aucune route, aucun sentier ne mène directement à cette étendue d'eau saumâtre dont les bords sont entourés de palétuviers qui plongent dans l'eau leurs racines adventives. Il faut marcher pendant un bon quart d'heure à travers des fourrés; le sol est de plus en plus mou, et à certains endroits, on risque l'enlisement. Il faut se tenir tout le temps en équilibre sur les racines de palétuvier et faire très attention pour ne pas glisser dans un trou; enfin, au prix d'une gymnastique plutôt fatigante, on arrive au bord «de l'étang. C'est là qu'il faut s'installer en s'arc-boutant aussi confortablement que possible dans une des niches que forment les racines de palétuviers. Et surtout, chasseurs ne confondez pas le palétuvier, qui est un arbuste de taille moyenne et dont les racines caractéristiques sont très recherchées pour la fabrication du tannin, avec le mancenillier (Hippomane mancenilla) qui est un arbre beaucoup plus élevé comme taille, dont les racines, la tige, les feuilles et les fruits renferment un latex d'une blancheur laiteuse et qui est excessivement vénéneux. Cet arbre si redoutable et si redouté a été l'objet de nombreuses légendes; on a affirmé qu'il suffisait de se coucher à l'ombre du mancenillier pour passer immédiatement de vie à trépas; il n'en est rien. On peut séjourner sous un mancenillier lorsque le temps est sec sans éprouver aucun trouble. Il n'en est pas de même lorsqu'il pleut. L'eau qui a touché les feuilles de la plante renferme en dissolution le poison que secrète le mancenillier et lorsque cette eau arrive au contact de la peau ou des muqueuses, elle occa-

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement