Page 200

144

MADININA, REINE DES ANTILLES

suite d'un Pierrot égaré ou d'une Colombine en goguette, si vous avez asssisté au Carnaval de Nice et à la promenade à travers la ville des chars-réclames et des géants de carton contemplant d'un œil placide les dominos qui se lancent confettis et serpentins, vous ne pouvez pas, avec ces seules données, vous faire une idée de ce que peut être le Carnaval de la Martinique, et encore moins de ce qu'était le Carnaval de Saint-Pierre, avant la catastrophe de 1902. Hélas ! le Mont Pelé, en faisant dans la même journée près de 30.000 victimes, a plongé dans le deuil toute la population martiniquaise; pendant plus de douze ans, il n'a plus été question du Carnaval, et les joyeuses fêtes populaires de jadis restaient à l'état de souvenir. Mais un quart de siècle s'est écoulé depuis l'année terrible, et comme aucun deuil n'est éternel, les générations nouvelles fêtent actuellement à Fort-de-France le Carnaval, comme on le fêtait jadis à Saint-Pierre. Jeunes et vieux y participent, et tout le monde s'amuse franchement; c'est la vraie fête d'un peuple enjoué qui célèbre par des chansons et par des danses sa joie de vivre au milieu d'une nature exubérante, en oubliant pour quelques instants les soucis de la vie quotidienne. Les cortèges de masques se réunissent d'ordinaire sur « La Levée», sorte de boulevard qui traverse la ville du nord au sud. Dès 4 heures, alors que le soleil commence à s'incliner vers l'ouest, ceux-ci commencent à arriver par petits groupes. Voici des jeunes femmes déguisées en « bébés », une grande capeline blanche, rose ou bleue entoure leur visage rendu uniforme par un masque en treillage de fil de fer; les robes sont très courtes et laissent voir des bas bien tirés et des petits souliers qui moulent des pieds parfaitement cambrés. Elles donnent le bras à des jeunes gens qui, eux, ne se sont pas mis en frais pour leur déguisement. Ils ont gardé leur pantalon et leur chemise, mais par-dessus, ils ont passé un peignoir de femme; une ceinture de couleur attachée autour de la taille, un

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement