Page 187

SERPENTS ET MANGOUSTES

133

plus mordre et l'on pouvait vider ses glandes à venin sans le tuer. Dans la suite, ce procédé fut jugé tout de même dangereux. Il était en effet beaucoup plus simple de tuer ce redoutable animal en lui tranchant la tête avec un coutelas et de disséquer ensuite avec une pince et un bistouri les deux glandes à venin, après avoir écarté largement les mâchoires garnies de leurs crochets. De cette façon, on obtenait sans danger la totalité du venin liquide contenu dans les glandes; il suffisait ensuite de le dessécher dans le vide pour obtenir des cristaux jaunes qui étaient ensuite expédiés dans un flacon à l'Institut Pasteur de Lille. C'est le Professeur Calmette qui, en utilisant ce venin desséché, a réussi le premier en 1895 à obtenir un sérum antivenimeux qui a rendu et rend encore les plus grands services. Injecté peu de temps après la piqûre du serpent, il annihile complètement les effets nocifs du poison et permet ainsi de sauver d'une mort certaine ceux qui ont été mordus soit par une vipère, soit par un trigonocéphale. On ne saurait donc trop recommander à ceux qui sont exposés journellement aux piqûres de serpents d'avoir toujours dans leur trousse du sérum antivenimeux et une seringue à injection. N'y a-t-il pas d'autres moyens de sauver un individu qui vient d'être mordu par un serpent venimeux? Les rebouteurs martiniquais affirment que le meilleur moyen de combattre les effets du venin, c'est de faire immédiatement une forte ligature au-dessus de la partie mordue, de façon à empêcher le venin de se répandre rapidement dans le torrent circulatoire. La chose est possible lorsqu'il s'agit d'un membre, mais il est impossible d'obtenir ce résultat lorsque la morsure siège sur le tronc ou sur la tête. Cette ligature posée, les rebouteurs recommandent de sucer énergiquement la plaie de façon à en extraire le venin. Pour faciliter cette succion, ils font, au niveau de la morsure, une incision en forme de croix, le sang coule abondamment, la ligature et la succion facili-

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement