Page 149

LA MONTAGNE PELEE ET LA CATASTROPHE DU

8

MAI IQ02

103

En 1851, les mêmes phénomènes observés se renouvelèrent, s'accompagnant cette fois de détonations qui provoquèrent quelque inquiétude. Le 5 août de cette même année, on constata au-dessus du sommet un véritable panache de fumée noire qui s'élevait dans le ciel produisant dans toute la région une véritable pluie de cendres grises et chaudes. En même temps, certaines rivières se mirent à déborder subitement, et leurs eaux noirâtres charrièrent des blocs de pierre et des troncs d'arbres. Cette activité volcanique ne dura que quelques jours; la « rivière Blanche » reprit son cours normal et le panache de la montagne se dissipa peu à peu. Ceux qui, à cette époque, firent l'ascension de la Pelée purent constater que sur un espace de 900 à 1.000 mètres avoisinant le sommet de la montagne, il n'y avait plus trace de végétation; tout avait été calciné par l'éruption qui, fort heureusement, était restée localisée. Pendant plus de cinquante ans, la Montagne Pelée ne fit plus parler d'elle et les habitants des plateaux voisins la considéraient comme un volcan « éteint » ne présentant plus aucun danger; d'autres, au contraire, — et parmi eux les touristes qui en avaient fait l'ascension — se méfiaient du monstre endormi, mais leurs propos pessimistes faisaient sourire les incrédules. Au début de l'année 1902, les habitants du Prêcheur, petit bourg situé au nord de Saint-Pierre, se plaignirent d'une forte odeur de soufre. Les charbonniers travaillant dans le voisinage déclarèrent que ces odeurs provenaient de la Montagne, et en particulier d'un ancien cratère appelé la Soufrière; cette affirmation fut reconnue exacte et comme cette odeur désagréable augmentait chaque jour d'intensité, on en conçut quelque inquiétude. Le mercredi 23 avril, à 8 heures du matin, un tremblement de terre assez violent se fit sentir. Le surlendemain 25 avril, à la même heure, le ciel s'assombrit presque subitement; quelques instants après, du Prêcheur, on entendit une formidable détonation comparable à

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement