Page 134

92

MADININA,

REINE DES ANTILLES

qu'elles ont vu naître et grandir, il n'en était pas de même jadis, et l'on pouvait alors voir des jeunes femmes s'en parer par coquetterie. Ce fut sans doute le cas de cette jeune « da » qui fit, il y a quelques années, l'admiration de Lafcadio Hearn. « Il y avait dans toute son allure, disait-il, un je ne sais quoi d'oriental, tout à fait indescriptible, qui vous faisait songer à la Reine de Saba allant rendre hommage à Salomon. Elle avait amené un bébé qui venait d'être baptisé recevoir les caresses de la famille chez qui j'étais en visite. Lorsque ce fut mon tour de l'embrasser, j'avoue que je ne fis guère attention à l'enfant, car je ne voyais que le beau visage sombre coiffé d'orange et de pourpre, qui se penchait vers le poupon dans une illumination d'or antique ». Da Henriette, dont les costumes et les bijoux faisaient sensation à la fin du siècle dernier, n'est plus de ce monde. Elle est morte il y a quelques années, entourée de l'affection de tous les enfants qu'elle avait portés dans ses bras pendant si longtemps et qu'elle appelait encore par leur prénom, alors qu'ils étaient devenus des hommes pour la plupart mariés; elle repose en paix au cimetière de Fort-de-France et sa tombe est toujours garnie de fleurs. Ses bijoux, « les colliers choux », les « zanneaux chenilles », les « zépingles tremblants » sont pieusement conservés, par Mme L..., dans une vitrine en souvenir de celle qui avait été la plus consciencieuse, la plus dévouée et la meilleure des « das » martiniquaises.

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement