Page 118

80

MADININA,

REINE DES ANTILLES

A un égoïste : Çà qui mangé zé pas save si quiou poule fé li mal. Ceux qui mangent les œufs ne se demandent pas si la poule a eu mal au derrière. A un avare : Trop profi crevé poche. Profit trop lourd crève la poche. A un ambitieux trop entreprenant : Chien ni quatt pattes, yo pa ka prend quatt chimin. Le chien a quatre pattes, mais il ne prend pas quatre chemins à la fois. A un envieux : Voleu pas aimé oué camarade yo pôté sac. Le voleur n'aime pas voir son camarade porter le sac. A un résigné : Lanmisè ka fé macaque mangé piment, La faim oblige le singe à manger du piment, ou encore : Cé soulier seul qui save si chaussett ni trous. C'est le soulier seul qui sait si la chaussette a des trous. A une mère qui admire un fils laid : Macaque pas janmain trouvé yche li laide. Le singe ne trouve jamais son fils laid.

J'ai dit précédemment que le patois créole se parlait, mais ne s'écrivait pas; je dois à la vérité reconnaître qu'il a donné lieu cepen-

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Madinina "Reine des Antilles"  

Auteur : William Dufougeré / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Anti...

Profile for scduag
Advertisement