Page 37

-

31

-

Il y a une erreur manifeste dans ces lignes de M. de Saint-Quentin : la randonnée des Pères Jésuites s'est arrêtée à la Roche Plate, un point connu sur le Camopi, affluent rive gauche, - - à plus d'un demidegré de latitude au Nord de la source du fleuve Oyapoc. Mais cela n'enlève rien à l'opinion de l'honorable colon Cayennais, ancien Officier supérieur du Génie, qui peut servir de base à un jugement impartial. Cependant, tout le monde n'est pas de l'avis de M. Saint-Quentin, sur l'intérêt que présente ce récit de voyage du Père Grillet. Coudreau, — citons-le toujours, — qui n'est ordinairement pas défavorable aux Jésuites, l'apprécie en en ces termes : L'Approuague fut remonté et l'Oyapock descendu ; mais les observations scientifiques furent nulles et les conversions furent bien rares chez les tribus Indiennes de l'intéterieur, tribus encore anthropophages pour la plupart. Le fait indéniable et qui importe, c'est que ce voyage eut lieu. Mais ce qui prouve que les P è r e s (dont le P . Gridet) ne furent pas les premiers explorateurs de l'intérieur du pays, c'est qu'au cours de leur voyage, on l e u r désigna, dans la région d'Arataye-Approuague, les tombes de 3 Anglais, qui avaient péri là, on ne savait au juste depuis quelle époque. Trois malheureux précurseurs, appartenant à cette nation amie, que nous trouvons à cette époque à côté de nos nationaux, — que ce soit à St-Christophe ou dans d'autres îles, ou encore à Cayenne. Mais eux, toujours en avant 1 Les meilleurs pionniers de la colonisation européenne en Amérique... Cayenne partagea en 1674, dit la vieille notice historique le l'Annuaire Administratif, avec les autres colonies françaises, l'avantage de passer sous la protection immédiate du Roi, qui s u p p r i m a cette année la Compagnie des Indes. En 1676, les H o l l a n d a i s d e S u r i n a m e , d a n s l ' e s p é r a n c e d e d é c o u v r i r d e s m i n e s d'or, v i n r e n t s u r p r e n dre C a y e n n e avec 11 v a i s s e a u x e t , d é b a r q u é s s a n s p r é s q u e c o u p férir, ils s ' é t a b l i r e n t d a n s l'île et forti-

Annuaire de la Guyane Française et du territoire de l'Inini pour l'année 1936  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Annuaire de la Guyane Française et du territoire de l'Inini pour l'année 1936  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement