Page 33

— 27

armée de confédérés caraïbes vint mettre le siège devant le village de Cayenne, qui fut détruit. Vingt cinq hommes seulement é c h a p pèrent au d é s a s t r e , en se retranchant fortement au sommet du Cépérou. En 1645, ces m a l h e u r e u x r e ç u r e n t de F r a n c e un renfort de 40 hommes, envoyés par les associés de Rouen. Les nouveaux venus, effrayés de la triste situation de la c o l o nie, reprirent aussitôt la mer. Seize seulement, au cœur doublé de chêne et d'airain, furent assez héroïques de rester. Ils furent m a s sacrés, avec les 25 autres de l'expédition Poncet, par les Galibis, qui commençaient décidément à prendre les blancs en h a i n e .

Ce p r e m i e r échec de la c o l o n i s a t i o n française à C a y e n n e , qui avait c o û t é la vie à p l u s de 400 h o m mes, fut suivi d'un a u t r e , q u e l q u e s a n n é e s a p r è s , plus i m p o r t a n t : 800 c o l o n s , a m e n é s p a r les 12 seigneurs associés, sous le n o m de C o m p a g n i e d e la F r a n c e E q u i n o x i a l e , e n 1654, furent d é c i m é s p a r la p a r e s s e , la famine et p a r les I n d i e n s révoltés de leurs p r o c é d é s à l e u r é g a r d . E n 1655. les H o l l a n d a i s de S u r i n a m e , s o u s la conduite du b o u r g e o i s Sprenger, vint p r e n d r e p o s session de la c o l o n i e et s'y é t a b l i r e n t j u s q u ' e n 1663, d a t e à laquelle M. de la B a r r e , e n v o y é de F r a n c e p a r u n e nouvelle société, vint les c h a s s e r . Un troisième désastre à e n r e g i s t r e r : les 1.000 colons, qui avaient été a m e n é s p a r M. de la B a r r e , e u r e n t le m ê m e sort q u e l e u r s p r é d é c e s s e u r s et p é r i r e n t de la m ê m e façon, à l'exception du chef, q u i p u t sauver sa vie, e n fuyant. Le m ê m e chevalier de la B a r r e e s s u y a un a u t r e échec aussi r e t e n t i s s a n t , peu de t e m p s a p r è s , en 1664, avec u n n o u v e a u convoi de 1000 h o m m e s , qui s'éteignirent, du p r e m i e r j u s q u ' a u d e r n i e r , e n 3 a n n é e s de famine ou sous les d e n t s des c a r n a s siers, tigres et j a g u a r s , d o n t l'ile de C a y e n n e était alors infestée. Les Anglais, s o u s la c o n d u i t e d u chevalier H a r t m a n , v i n r e n t s ' e m p a r e r de la ville naissante et ne l ' é v a c u è r e n t q u ' a p r è s l'avoir totalement ravagée. Ainsi se t e r m i n a la d e u x i è m e p é r i o d e de la colonisation g u y a n a i s e , qui est a p p e l é e a j u s t e titre par C o u d r e a u la période féodale, absolument imp r o d u c t i v e , au p o i n t de vue du c o m m e r c e , de l'in-

Annuaire de la Guyane Française et du territoire de l'Inini pour l'année 1936  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Annuaire de la Guyane Française et du territoire de l'Inini pour l'année 1936  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement