Page 31

-

25

fertile: non loin de là, des rivières serpentent dans tous les sens pour ouvrir l'intérieur. Malheureusement, «au pied de la belle montagne vivait un chef Caraïbe, le terrible A r r o u a i c a r y , avec qui les nouveaux venus ne surent pas vivre en bonne intelligence. Le cadet de Gascogne s'avisa de traiter en manant le guerrier sans blason, et un jour — la chronologie ne nous fournit à ce sujet aucun renseignement précis — tous les blancs furent masacrés. C'était à peu prés en 1604.

Les e x p é d i t i o n s de s e i g n e u r s et de m a r c h a n d s se s u c c è d e n t à des i n t e r v a l l e s d i v e r s : en 1626, d e s m a r c h a n d s de R o u e n e n v o y è r e n t u n e colonie d e 26 h o m m e s s'installer s u r les b o r d s d u fleuve S i n n a mary, u n e a u t r e de m ê m e i m p o r t a n c e , sur les b o r d s de la petite rivière de C o u n a m a m a , t o u t e s d e u x sous la c o n d u i t e de d e u x sergents d ' a r m e s . Les annales h i s t o r i q u e s de la colonie signalent s e u l e ment l e u r existence en 1630 et en 1633, au m o m e n t où u n c o n v o i d ' é m i g r a n t s est v e n u les r e n f o r c e r ; mais elles sont m u e t t e s s u r l e u r sort, a p r è s cette d a t e . Fondation de Cayenne. — On r e l a t e e n c o r e e n 1634, l'établissement d'un c a p i t a i n e L e g r a n d d a n s l'île de C a y e n n e . Enfin 1643 m a r q u e r a u n e d a t e i m p o r t a n t e de l'histoire de cette c o l o n i e : la f o n d a tion de la ville chef-lieu p a r le s i e u r Poncet de Brétigny. En 1943, o n p o u r r a d o n c fêter aussi le T r i c e n tenaire de C a y e n n e . C'est u n e n o u v e l l e C o m p a g n i e de R o u e n q u i avait envoyé P o n c e t de Brétigny a v e c u n e colonie de 300 h o m m e s , engagés p o u r 3 ans, et q u ' o n a depuis d é n o m m é s les trente-six mois. « Les a v e n t u r i e r s d'Europe, qui s'engageaient alors à 36 m o i s de travail d a n s les colonies, n e savaient g u è r e ce qui les a t t e n d a i t . U n e fois a r r i v é à destination, rengagé était un esclave blanc, p l u s maltraité q u e ne l'eût été l'esclave n è g r e , c a r le d e r n i e r était esclave à vie, le p r e m i e r p o u r 3 a n s seulement. Le m a î t r e nourrissait et logeait l'engagé, mais il p o u v a i t le céder p e n d a n t le c o u r s de l ' e n g a g e m e n t . Le p r i x c o u r a n t était de t r e n t e é c u s . » Les c o l o n s b l a n c s et les fils d'affranchis et

Annuaire de la Guyane Française et du territoire de l'Inini pour l'année 1936  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Annuaire de la Guyane Française et du territoire de l'Inini pour l'année 1936  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement