Page 99

ANTIGOA.

83

gham, et nous nous exprimâmes l'un à l'autre, avec toute la chaleur d'une vieille amitié, le plaisir que nous avions de nous revoir ; c'en fut un réel pour moi, que de pouvoir lui dire qu'à Saint-Christophe, pendant son absence, les rapports qui nous avaient été faits par tous les partis sur la sagesse de son gouvernement, avaient été unanimes dans leurs éloges. Il nous présenta à sir William Colebrooke , gouverneur général, qui nous reçut avec bonté, et nous fit les plus aimables instances, pour nous décider à accepter un logement dans la maison. Sir William a successivement occupé différents postes dans le service colonial de l'Angleterre et dans diverses parties du monde. C'est un homme réfléchi, de beaucoup de talent et extrêmement instruit, ferme et patient dans tout ce qu'il croit intéresser le bien public, et d'une parfaite simplicité de manières. Il n'est pas sans rencontrer dans le conseil et dans la législature locale une sorte de résistance inerte, mais il sait supporter cette opposition avec un calme que rien ne peut déconcerter. La réunion des îles Sous-le-Vent, sous une législature générale, réunion qu'il considère comme leur constitution primitive, est un de ses plans favoris; ce système se recommande de lui-même au premier coup d'œil, comme infiniment préférable à celui d'un grand nombre de petits par-

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement