Page 85

SAINT-CHRISTOPHE.

69

gistrat dont le zèle égale l'intelligence, il nous fit le rapport le plus favorable sur les travailleurs de Saint-Christophe, et le résuma par ce peu de mots : « Au moyen d'un juste salaire, vous ob« tiendrez de ces hommes des travaux infinis. » Une notable augmentation de bien-être devait être pour les noirs émancipés la conséquence nécessaire de cet état de choses. Notre ami Cadman, ministre méthodiste, qui était sur cette station en 1826, sous le régime de l'esclavage, y est revenu sous le règne de la liberté. « Le change-* « ment qui s'est opéré en mieux, nous a-t-il dit, « dans l'habillement, dans les manières et dans « le bien-être du peuple, est véritablement pro« digieux. » Les importations se sont aussi considérablement accrues. Les droits qui en résultaient surpassaient de 1,000 l. st. le chiffre de 1837; et en 1839, ils se sont élevés, à 150 l. st. près, au double de ceux de 1838. Cette étonnante augmentation a pour cause le nouveau besoin d'articles importés, qui se fait sentir aujourd'hui parmi les travailleurs libres, et il est à remarquer que leurs demandes s'appliquent surtout à des objets de toilette. La bourgeoisie établie dans la ville n'a jamais eu plus de peine à se procurer de la volaille, des œufs, et autres denrées qui leur sont ordinairement fournies par les nègres ; et la raison en est aussi simple

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement