Page 83

SAINT-CHRISTOPHE.

67

malice pour échapper à la main ou à la balle du chasseur. Leur tactique invariable est de poster en avant une sentinelle qui pousse un cri terrible à la première approche du danger. On appelle mont de Misère le point le plus élevé de l'île; triste nom qui, nous a assuré le lieutenant gouverneur, doit être remplacé par celui de mont de Liberté. C'est un volcan éteint, de 3,700 pieds d'élévation. Au fond de son cratère, qui a 2,600 pieds de profondeur, se trouve, à ce qu'on dit, un plateau de 50 acres, dont 7 sont occupées par un lac, et le reste couvert de gazon et d'arbres. On voit encore jaillir par les fissures de la montagne des ruisseaux d'une eau chaude imprégnée de soufre. On ne peut faire un pas à Saint-Christophe, non plus qu'à Tortola , sans rencontrer quelque belle fleur sauvage, ou quelque charmant arbuste, et surtout de longues haies d'aloës. Une des plus précieuses productions de l'île est le Tous-lesmois, ainsi appelé d'après l'opinion populaire qu'il fleurit tous les mois. C'est une plante magnifique, assez ressemblante à la Canna Indica, et dont la racine fournit une substance qui approche beaucoup , pour le goût et pour l'apparence, de l'arrow-root ; également nourrissante, elle a l'avantage d'être mieux appropriée à un estomac délicat, et forme un article d'exportation qui 5.

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement