Page 74

58

SAINT-THOMAS

ET

TORTOLA.

vent sous leur direction , ne sont point équivoques ; c'est ce que nous ne pouvons nous empêcher de reconnaître; et, cependant, il nous a été impossible de donner notre approbation à certaines taxes vexatoires établies naguère par la législation des îles de la Vierge, et qui pèsent d'une manière fâcheuse sur les classes ouvrières. Je citerai, entre autres, une taxe annuelle de 10 schellings st. par acre, sur tous les terrains à provisions ou jardins non dépendants d'une sucrerie. Tous les impôts de ce genre sont évidemment injustes et mal entendus, et nous ne doutons pas qu'ils ne soient abolis par le gouvernement de la métropole. Je suis avec respect, etc.

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement