Page 62

46

SAINT-THOMAS

Saint-Thomas, nous pilota dans cette partie assez difficile de notre route jusqu'à Roadstown, à Tortola. A mesure que nous approchions de Tortola, cette île se présentait à nous sous l'aspect le plus intéressant, et nous découvrait par degrés ses montagnes à pic, groupées de la manière la plus pittoresque, et les plaines qui s'étendent à leurs pieds, couvertes de cannes verdoyantes. Ce ne fut pas sans quelque difficulté que nous parvînmes à trouver place, pour la nourriture et le logement, dans une auberge située près de la mer et tenue par une femme de couleur, singulière vieille appelée madame Claverty. Ses chambres avaient été occupées jusqu'à ce jour par quelques-uns de ses parents attaqués d'une fièvre dangereuse, et les enfants de cette famille de malades erraient ou plutôt se traînaient autour de la maison dans un état d'affreuse maigreur. Il ne nous restait d'autre parti à prendre que de nous loger dans ces appartements fort suspects, comme on voit; on nous assura que nous ne courions aucun danger, et nous eûmes le bonheur d'échapper à toute espèce de contagion , grâce à une délicieuse brise de l'est, dont le souffle constant parcourait toutes les parties de la maison, et servit probablement à nous en préserver. Restait la crainte de mourir

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement