Page 364

348

RETOUR AUX ETATS-UNIS.

tels que les naturels de l'Amérique septentrionale, si cruellement traités ; les Cherokis de la Géorgie, si impitoyablement chassés du territoire de leurs ancêtres ; et cette expatriation projetée des Senecas de l'Etat de New-York, sous prétexte de l'exécution de je ne sais quels traités frauduleux, et en dépit de tous les principes de justice et d'humanité. Sur tous ces faits, j'en suis sûr, tes sentiments sont dans un accord parfait, avec les nôtres. Nous ne pûmes distinguer les Bahamas que dans un vague lointain, mais cependant cette vue suffit pour nous rappeler les détails pleins d'intérêt que nous devions à sir William Colebroke, sur les résultats favorables de la liberté dans ces îles. Sir William en était gouverneur, avant d'être chargé de l'administration plus importante des îles du Vent; et pendant sa résidence à Antigoa, il avait reçu d'un ami qu'il avait laissé aux Bahamas les informations dont nous parlons. Il paraît qu'un grand nombre d'Africains repris aux négriers sont maintenant établis dans l'île de la Nouvelle - Providence , comme travailleurs libres, et s'y comportent parfaitement. On peut en dire autant des anciens esclaves ou apprentis placés principalement sur les îles les plus extérieures du groupe. Des sociétés de bienfaisance et autres institutions du

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement