Page 33

17

SAINTE-CROIX.

Nous remarquâmes entre autres de grandes espèces de convolvulus blancs et rose tendre, des fleurs jaunes en cloches, des plantes rampantes de couleur écarlate, des pois d'un bleu vif, d'une singulière beauté, et pour couronner le tout, le long des haies, dont il fait l'ornement, l' Orgueil de la Barbade, tantôt cramoisi, tantôt jaune, avec ses pétales semblables à des ailes de papillon, ses longues étamines pendantes, et ses feuilles d'acacia. La plupart des arbres donnent des fruits bons à manger, et un grand nombre se font remarquer par l'exubérance de leur feuillage. Pour en indiquer quelques-uns des plus remarquables, je nommerai le plantain et le bananier, dont l'apparence est à peu près la même, avec leurs feuilles pendantes, d'une dimension colossale, et une.profusion de fruits de la forme d'un doigt, réunis en grappes; l' oranger sauvage qui se couvre dans le même temps de fleurs et de fruits ; le limonier qui borde les haies, exhale un parfum non moins agréable, et donne en abondance une petite espèce de limon; le guayavier avec ses fleurs rose tendre, ses fruits en forme de poire, et que l'on rencontre aussi fréquemment le long des haies ; le manguier, comme accablé de son pesant feuillage, et qui donne des fruits dans sa saison; le mamei qui pousse à une hauteur considérable, et est cou2

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement