Page 295

PARALLÈLE.

279

situation ; mais que l'on fasse entrer ces articles dans le calcul, et l'on verra que l'économie qui résulte du régime de la liberté est incontestable, constante, et, dans beaucoup de cas, très-considérable. III. L'exactitude d'une division se prouve par une opération diamétralement opposée, par une multiplication. C'est par un procédé absolument semblable que nous prouvons la vérité des deux propositions qui précèdent, c'est-à-dire, par un fait qui se développe aujourd'hui graduellement, mais dont les progrès sont infaillibles, savoir, que la valeur des biens-fonds a haussé et hausse encore dans les îles que nous avons visitées. Dans les villes, l'amélioration et l'accroissement de valeur des propriétés sont vraiment extraordinaires. Dans les campagnes, la valeur des esclaves, pour ne rien dire de plus, a déjà passé à la terre. Qu'on se rappelle ici la déclaration de notre ami de Saint-Christophe, qui avait, avant l'émancipation, payé 2,000 livres sterling une habitation qu'il ne donnerait pas aujourd'hui pour 6,000; et celle de notre ami de la Jamaïque qui vendit l'habitation G au prix de 1,500 livres sterling, et affirme qu'elle en vaut maintenant 10,000. Je désire qu'il soit bien entendu toutefois que ce parallèle ne s'applique point à ce vieux temps de l'esclavage où les terres

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement