Page 284

68

2

LA

JAMAÏQUE.

cation fait des progrès journaliers ; les mœurs s'améliorent, le crime disparaît dans un grand nombre de quartiers, et le christianisme, plus fort qu'en aucun temps, assure et étend son empire sur la masse de la population. Que l'on renonce à toute tentative pour arrêter ou retarder la marche de la justice et de l'humanité; que l'on écarte tous les obstacles qui s'opposent à l'action franche et entière de la liberté, et bientôt on verra la prospérité de la Jamaïque, bouton naissant encore, mais déjà odorant et vigoureux , s'épanouir en une riche et noble fleur. Dans l'après-midi, nous nous trouvâmes à la table du gouverneur, avec la plupart des premiers fonctionnaires de la colonie : le principal juge, l'évêque, l'avocat général, le procureur général, le secrétaire colonial, plusieurs membres du conseil, etc. Le gouverneur avait eu la bonté de nous inviter à cette réunion, et nous crûmes de notre devoir de ne point nous en excuser. Il est impossible d'être accueillis d'une manière plus amicale que nous le fûmes par toutes les personnes présentes. Le dîner fut servi avec élégance, quoique sans folle prodigalité; tout le monde s'y maintint dans les bornes de la tempérance, et la raison et l'enjouement présidèrent à la conversation. Il était nuit quand

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement