Page 280

264 LA

JAMAÏQUE.

maïque pour la dernière année de l'apprentissage et pour la première de la liberté absolue ; je le tire d'un rapport imprimé pour la chambre législative : Barriques.

Sucre, pour l'année finissant le 3o du neuvième mois (sept.) 1838. . . — pour l'année finissant le 3o du neuvième mois (sept.) 1839. . .

45,359

Diminution apparente. . .

8,466

53,825

Mais cette différence est beaucoup moins considérable que plusieurs personnes n'ont été portées à le croire; elle est, en réalité, fort audessous de ce chiffre, et provient en partie d'une augmentation qu'a subie depuis peu dans un grand nombre de quartiers de la Jamaïque la jauge de la barrique. En effet, au lieu de l'ancienne mesure égale à 17 quintaux, les nouvelles en contiennent 10 et 22, modification qui, pour plusieurs raisons, offre une économie au planteur. Si l'on évalue à 5 pour cent seulement l'effet de cette innovation, la différence ci-dessus tombe de 8,466 à 5,171 ; et ce chiffre se trouve encore affaibli par une autre considération , c'est que la liberté a prodigieusement augmenté la consommation du sucre parmi le peuple de la Jamaïque,

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement