Page 275

LA JAMAÏQUE .

259

La même observation s'applique en grande partie à des agents d'un ordre plus élevé, aux fondés de pouvoirs, et nous pensons que rien ne contribuerait plus puissamment au bon ordre et à la tranquillité de la Jamaïque, que l'institution d'une magistrature absolument indépendante de tous les partis de la colonie, et salariée par le gouvernement de la métropole. Nous avons eu occasion de faire connaissance avec plusieurs des magistrats salariés aujourd'hui en exercice, et il nous a semblé que déjà ils remplissent en grande partie l'objet de l'institution dont nous parlons. Quelques-unes des fonctions spéciales dont ils étaient chargés durant l'apprentissage ont cessé depuis; ils n'agissent plus, en général, que comme magistrats locaux, et nous ne pourrions sans injustice ne pas leur rendre ce témoignage que, à un petit nombre d'exceptions près, ils se montrent, dans toutes les îles que nous avons visitées, défenseurs zélés des droits des paysans, sans que jamais nous ayons remarqué chez aucun d'eux la moindre répugnance à appuyer avec une équitable impartialité les légitimes intérêts du planteur. Ils possèdent maintenant une connaissance approfondie de l'état civil et moral des populations au milieu desquelles ils ont à exercer leur action ; et leur retirer leurs fonctions serait presque, suivant 17.

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement