Page 274

58

2

LA

JAMAÏQUE.

usage de sa grande fortune, et l'urbanité de ses manières, jointe à un fonds de bonté naturelle, lui concilie l'attachement de tous ceux qui l'entourent. Et pourtant nous craignons que ses efforts bien intentionnés pour plaire à tous les partis qui divisent la Jamaïque, n'aient pas en définitive le succès qu'il s'en promet peut-être. Nous ne pouvons nous empêcher d'espérer qu'un homme d'une bienveillance et d'une intégrité si incontestables ne sente bientôt que son role est d'arrêter par des limites infranchissables les divers empiétements sur les droits et les privilèges de la population ouvrière, empiétements que chaque jour révèle, dont les progrès ne sont que trop visibles, et d'autant plus sûrs et plus dangereux qu'ils s'opèrent sans bruit et sans secousse. Ce n'est pas sans chagrin que nous avons entendu dire que plusieurs inspecteurs avaient été depuis nommés aux fonctions de magistrats locaux ; car, puisque les questions sur lesquelles les juges sont appelés à prononcer sont presque toujours des différends entre travailleurs et inspecteurs, certes c'est là un dangereux expédient que de faire ces derniers juges dans leur propre cause. Entre ces deux maux, absence totale de magistrats, ou magistrats ainsi placés, le dernier est le plus grand à nos yeux.

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement