Page 273

LA

JAMAÏQUE.

257

loyers fictifs imposés comme autant de pénalités, système qui est aujourd'hui le fléau même de la Jamaïque. Une police autorisée à porter des armes qui donnent la mort est toujours, pour ne rien dire de plus, un dangereux expédient; et dans des districts ruraux où l'on avoue que l'on compte à peine un crime par an , on peut ne voir dans cette police qu'une source inutile d'irritation et d'alarmes, et qui ne peut que trop tôt devenir un instrument d'oppression et de cruauté. Enfin, dans un pays où l'on trouve à peine un exemple de vagabondage réel, mais où les travailleurs sont souvent forcés d'abandonner leur domicile pour chercher un refuge ailleurs, moyennant loyer, on ne peut considérer sans inquiétude une loi qui expose tout pauvre diable trouvé endormi à l'ombre d'une haie, ou sous quelque hangar le long d'un chemin, à se voir condamné à une longue détention, et en même temps aux travaux forcés avec des malfaiteurs. Non, non, ce sont là des choses qu'on ne saurait tolérer. A l'heure indiquée, nous fûmes introduits chez le gouverneur, sir Charles E.Metcalfe, avec qui nous eûmes l'honneur de nous entretenir longtemps et en toute liberté. On reconnaît en lui tous les signes d'une vieille expérience ; il connaît les hommes , il fait un noble et généreux

17

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement