Page 263

LA

JAMAÏQUE.

247

douce médiocrité qui est à la portée de la plupart des hommes. Ce nègre est un exemple entre mille des heureux effets de la liberté à la Jamaïque ; malheureusement il serait facile de retourner la médaille, et le revers offrirait le triste spectacle des actes d'oppression et d'exaction auxquels ce peuple est encore en butte aujourd'hui, dans quelques quartiers de l'île. « Eh bien, dis-je à George Wedderley (c'était le nom de mon nègre), comment vont les travaux dans la paroisse de Clarendon? » — «Mais, très-bien, en général ; il y a cependant quelques habitations en souffrance. » — « Et pourquoi cela, George ?» —> « Parce que fort souvent, lorsqu'un homme a fini l'ouvrage qu'il avait pris à l'entreprise et qu'il va demander son argent, il ne peut l'obtenir. Quelquefois il loue des ouvriers pour l'aider, mais, ne pouvant se faire payer ce qui lui est dû, il se trouve à son tour hors d'état de s'acquitter avec eux. On le chicane en lui opposant le loyer; de là de mauvaises paroles; souvent on augmente le loyer; souvent même on le double. » Tout me portait à croire mon jeune nègre, son bon sens et sa véracité connus; et d'ailleurs il était lui-même content de sa position. Dans le cours de la même tournée, j'eus occasion de causer aussi avec plusieurs des paysans qui, la veille, avaient assisté à notre réunion, et qui parurent enchantés de

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement