Page 256

240

LA

13 s. 4 d. st. à

JAMAÏQUE.

l. st. Aujourd'hui les frais de la même opération ne dépassent jamais 5 l. 6 s. 8 d. st., et moi-même je l'ai fait exécuter cette année pour 5 l. st., prix généralement établi dans ce quartier. En 1833, j'étais obligé de payer 16 et même 25 l. st. par an de gages aux domestiques que je prenais à mon service; en 1838, 1839 et postérieurement, je me suis procuré des domestiques de la même classe et ayant à un degré bien supérieur les qualités requises, pour 8 et 10 l. st. par an. » Il n'y a là, au premier coup d'œil, que des comptes de livres, de shellings et de deniers; mais toute cette arithmétique sert à développer et à démontrer de grands principes; elle met à découvert les ressorts qui donnent l'impulsion au bras et au cœur de l'homme; elle prouve l'immense supériorité des motifs moraux sur l'emploi de la force physique, quand il s'agit de le déterminer à d'utiles efforts. C'est ce que décide sans appel la vieille controverse entre les salaires et le fouet. « Je connais, me dit encore le docteur Stewart, une habitation qui employait cent vingt-cinq esclaves , dont la dépense, à raison de 5 liv. st. par an, pour l'entretien de chaque esclave, s'élevait à 625 l. st. Eh bien , l'exploitation de cette même habitation n'a pas coûté, pour la première année, en en défalquant les lovers, plus de 220 12

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement