Page 242

226

LA

JAMAÏQUE.

Aussitôt après le déjeuner, notre ami fit monter deux de nous à cheval, et toute la caravane s'avança pendant plusieurs milles, à travers une riche vallée, jusqu'au pied de la redoutable montagne. Nous fîmes deux haltes dans cette course, l'une à un magnifique enclos appartenant à W. F. qui, avec d'autres membres de sa famille, ne possède pas moins de dix mille acres de bonnes terres dans ce quartier. Il nous donna les renseignements les plus satisfaisants sur les mille nègres attachés à son exploitation. Quelques différends s'étaient élevés il n'y pas longtemps au sujet des loyers; mais tout cela s'est arrangé depuis sur un pied équitable, et tous ses paysans travaillent aujourd'hui à souhait, se contentant de salaires modérés, mais réguliers. Notre seconde halte eut lieu à un établissement morave qui exerce la plus utile influence sur la contrée environnante. Nous y trouvâmes un pasteur allemand, et une assez bonne école; deux vieilles négresses, les deux sœurs, parurent se faire un grand plaisir de pouvoir nous régaler de quelques beaux shaddocks, et refusèrent absolument l'argent que nous voulions leur donner, en nous disant qu'elles attachaient un bien plus grand prix à nos remercîments. Nous atteignîmes enfin ce chemin si escarpé de la montagne, long de plusieurs milles, entre

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement