Page 238

222

LA

JAMAÏQUE.

fûmes pas moins satisfaits d'un autre renseignement que nous donna cet homme estimable, qui connaît mieux que personne la population du voisinage, et qui nous assura que, depuis la liberté, elle s'accroissait dans une proportion géométrique. Or, il est notoire que sous le régime de l'esclavage, la population de la Jamaïque était constamment en décroissance; que l'on compare ces deux faits et qu'on en tire la conséquence. L'ancien système était un système de mort; le nouveau, appliqué avec bonne foi et sagesse, est, par sa nature même, un système de vie et de prospérité. Le 19 du troisième mois (mars), nous quittâmes notre ami Mercey, le cœur pénétré d'une respectueuse reconnaissance. Une autre course beaucoup plus longue et assez ennuyeuse nous mena à Lacovia, très-petit village, contenant une église et deux hôtelleries. C'était autrefois le chef-lieu de Sainte-Elisabeth , mais le Courthouse ayant été depuis peu installé à BlackRiver, sur la côte, Lacovia paraissait avoir perdu la majeure partie de sa population. Quoi qu'il en soit, nous nous estimâmes heureux de faire connaissance avec l'estimable curé de ce district, qui nous donna sur la situation des habitants des renseignements généralement favorables; et quoique assez misérablement traités à notre au-

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement