Page 234

8

21

LA JAMAÏQUE.

tant avec une attention respectueuse, et sentant parfaitement tout ce qu'il y avait d'équité et de bienveillance dans les dispositions du propriétaire absent. Nous emportâmes la consolante espérance que bientôt toute mésintelligence entre eux et leurs chefs aurait disparu, et que cette portion de terre si remarquable pour sa fertilité et sa beauté ne tarderait pas à être également distinguée entre toutes pour les bénéfices qu'en retire le propriétaire, et pour la tranquillité et le bienêtre de tous ses habitants. Ce spectacle d'une satisfaction mutuelle, qui nous manquait ici, nous attendait à Childermas, habitation du même quartier, régie par Matthieu, inspecteur dont la douceur égale l'intelligence. Notre ami emploie cent vingt ouvriers dont il est parfaitement content ; la dernière récolte lui a donné soixante-deux barriques de sucre, et il prend ses mesures pour pouvoir compter sur une augmentation de produits considérable. Il a bâti pour ses gens des chaumières propres et commodes; il n'exige d'eux que des loyers très-modérés; il leur paye de bons salaires, et il n'est pas douteux que bientôt le propriétaire ne soit amplement indemnisé de ses avances. Ici toutefois on peut remarquer que l'avantage d'un capital toujours disponible est évidemment pour beaucoup dans le succès; et un fait qui mérite,

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement