Page 193

LA

JAMAÏQUE.

177

nous à la réunion abolitioniste, et adoptait complétement les idées et les vues qui y avaient été exposées. Il est intéressé dans cinq habitations de la Jamaïque, toutes régies d'après cette libéralité de principes d'un effet si puissant en luimême , comme source de prospérité. 11 nous parla avec les plus grands éloges de la conduite et de l'activité des travailleurs, nous assura qu'il était on ne peut plus redevable à l'influence des pasteurs chrétiens, et ajouta que les propriétés se débarrassaient par degrés du fardeau des dettes qui pesaient sur elles, et, en même temps, des restrictions mercantiles qui les avaient gênées sous l'esclavage. J'employai le 7 du troisième mois (mars) à une tournée à cheval, tête à tête avec J. M. Philippe, le respectable ministre de la congrégation baptiste de Spanishtown ; et je compte cette journée au nombre des plus intéressantes de mon voyage. Nous étions en selle de grand matin , et après avoir fait treize milles, toujours en montant, nous arrivâmes à Sligoville, où le gouverneur a une délicieuse maison de plaisance, et mon ami le baptiste, sa station et son école missionnaire.La contrée que nous traversâmes est admirable de fertilité et de beauté, et nous eûmes occasion de remarquer, le long de notre route, des terrains et des jardins parfaitement cultivés, qui sont au12

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement