Page 190

74

1

JAMAÏQUE,

maïque, a gène, entravé d'une manière si fâcheuse le développement des effets naturels de la liberté. Je tâchai ensuite de faire entendre à nos frères noirs jusqu'à quel point ils contribueraient au succès de la cause de l'émancipation, dans les autres parties du monde, en donnant , comme cultivateurs, l'exemple de l'activité et de la patience, et en augmentant la somme des articles d'exportation de la colonie. Je hasardai de leur faire observer que l'Amérique du Nord, en particulier, avait les yeux ouverts sur la Jamaïque, et y suivait avec une grande attention les résultats pécuniaires et moraux de la grande expérience. Vous m'accorderez, je n'en doute pas, qu'en cela je n'ai fait que leur exposer la doctrine que commandaient l'état des choses, le bon sens, une véritable doctrine pratique; et ce que je puis attester, c'est que, de leur côté, ils l'ont entendue et accueillie avec un degré d'intelligence et des dispositions d'esprit et de cœur que je n'ai vus surpassés en nulle autre occasion, il est impossible de rendre l'intérêt et l'enthousiasme avec lesquels ces hommes s'occupent de tout ce qui a rapport à la liberté de leur race ; un grand nombre d'entre eux figurent parmi les plus généreux souscripteurs de la société. La législature n'était pas alors en session, et le gouverneur, sir Charles Metcalf, était parti

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement