Page 19

ET

ARRIVÉE SOUS

LES

TROPIQUES.

3

les conditions, dans tous les partis politiques des Indes occidentales, j'ai rencontré l'accueil le plus cordial et les plus affectueuses attentions. Accompagné de M. Malhon-Day, un des plus respectables citoyens de New-York, et d'un jeune ami qui eut la bonté de se charger auprès de nous du titre d'assistant, je mis à la voile de cette ville le 22 du 11e mois (novembre), a bord de la Camilla, capitaine Watlington. Nos compagnons de voyage étaient au nombre d'une vingtaine environ ; la plupart allaient chercher un climat plus doux et plus favorable à leur santé, et avaient pris passage à bord de ce petit bâtiment, aussi joli que bien tenu , pour se rendre à Sainte-Croix. Ce fut par une belle mais froide journée que nous quittâmes vos rivages, et une légère gelée avertissait suffisamment les pauvres malades que la saison approchait où la rigueur d'un hiver de l'Amérique septentrionale allait devenir dangereuse pour eux. Cet état de l'atmosphère, au moment où nous sortions toutes voiles dehors, procurait en même temps à ceux d'entre nous qui jouissaient d'une bonne santé, une occasion délicieuse d'observer, sous leur aspect le plus brillant, la rare beauté du port de New-York, sa magnifique baie, et tout ce qu'ont de pittoresque les îles environnantes. Nous avions à peine navigué trois jours que

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement