Page 185

LA

JAMAÏQUE.

169

dessus du niveau de la mer. Notre intelligent conducteur nous en montra plusieurs, et, saut quelques exceptions, nous donna sur leur situation, depuis rétablissement du régime de la liberté, les renseignements les plus satisfaisants. Nous eûmes à Halberstadt le logement et la table, et le lendemain matin, après avoir fait aux nègres la lecture de quelques pages de l'Écriture sainte, nous quittâmes Bloxburg, et, continuant notre route par un sentier tracé dans la montagne, nous nous rendîmes à Lucky-Valley, distante de quelques milles; c'est une vallée charmante, renfermant tout à la fois des cafeiries et des sucreries. Le sentier que nous suivions est, sur quelques points, extrêmement étroit, n'ayant de parapet que d'un coté, et de l'autre un précipice profond ; mais nos chevaux avaient le pied sûr, et nous ne courions aucun risque. Pour la première fois j'eus le plaisir de voir en fleur le grand aloès, avec son énorme lige chargée d'une multiplicité de bouquets de fleurs jaunes, et autour de laquelle voltigeaient des essaims de ces petits oiseaux appelés grass-birds, un peu plus gros que l'oiseau-mouche, et vivement occupés à butiner, en se plongeant tout entiers dans chaque calice; spectacle qui, en Angleterre et. aux États-Unis, ne manquerait pas d'attirer une foule de curieux. A Lucky-Valley, nous trou-

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement