Page 158

142 LA

JAMAÏQUE.

en s'avançant dans les terres, entre l'île et un long banc de sable appelé les Palissades, forme le port de Kingston. A la pointe de ce banc de sable est située la jolie petite ville de Port-Royal, principale station navale des Antilles anglaises, et qui fut, tant que dura l'esclavage, le tombeau de milliers de soldats et de matelots anglais. Aujourd'hui un vaisseau de guerre est une rareté dans cette station, et ne sert qu'à former un agréable contraste avec le grand nombre de bâtiments marchands que nous trouvâmes dans le port de Kingston. Ce parallèle nous offrit une preuve frappante que la liberté est l'alliée inséparable de la sécurité et de l'opulence. Rendez pleine et entière justice au peuple, et vous n'aurez pas besoin de vaisseaux de guerre pour le forcer à l'obéissance; débarrassez la liberté de toutes les entraves qui la gênent, et, tôt ou tard, vous verrez fleurir le commerce. Nous profitâmes d'une embarcation qui nous avait apporté pour déjeuner une abondante provision de poissons aux écailles argentées ou d'un rose éclatant, pour donner avis de notre arrivée à quelques bons amis de Kingston; et en débarquant, nous fûmes accueillis le plus cordialement du monde par John et Maria Candler, membres de notre société, et venus d'Angleterre avec une mission, par N. W. Anderson, juris-

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement