Page 154

38

1

LA

JAMAÏQUE.

Los Frayles (les Moines); c'est une rangée de piliers verticaux, qu'une imagination féconde a pu sans peine revêtir de frocs, et métamorphoser en moines. Fort contents d'avoir pu, avant le coucher du soleil, passer sans encombre à côté de ces dangereux personnages, notre désir était d'entrer, s'il était possible, le lendemain matin dans le port de Jaquemel, dont nous n'étions éloignés que de soixante milles. Mais nous fûmes déçus dans cette espérance; car, à la pointe du jour, un calme vint nous retenir sur la côte, en face d'un rocher escarpé, blanchâtre et d'une élévation considérable; mais à quelle longitude, c'est ce qu'il nous fut absolument impossible de calculer. Nous nous y amusâmes à observer les mouvements de quelques petits poissons visqueux qu'on appelle galère, velelle , ou gelée de mer. Leur corps , d'un rose pourpre brillant, est d'une transparence extrême, et les tentacules au moyen desquels ils attrapent les petits animaux dont ils font leur pâture, se composent d'un grand nombre de cordons de couleur pourpre, tissus et entrelacés de la manière la plus curieuse. Ces cordons sont venimeux, et font souvent une piqûre douloureuse à la main assez hardie pour manier l'animal. Le soir, à l'approche de la nuit, s'éleva une brise favorable, et comme nous passions à côté d'un enfoncement mystérieux qui

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement