Page 146

130

LA

DOMINIQUE.

gardé comme l'expression des progrès du bienêtre parmi les nègres émancipés. Il est, dans l'état actuel de la Dominique, deux autres circonstances sur lesquelles on ne saurait insister avec trop de force, dont on ne saurait exagérer l'importance. La première, c'est que les travaux de la campagne n'étant plus la tâche esclusive des esclaves, on a cessé d'y attacher une idée de dégradation. Les nègres qui, avant leur émancipation , jouissaient déjà de la liberté, avaient coutume de regarder comme au-dessus de leur dignité d'hommes libres de travailler sur les habitations. Il en est tout autrement aujourd'hui, et nous avons eu le plaisir de les voir se confondre avec leurs frères nouvellement émancipés, et s'occuper comme eux à la récolte des cannes et à la fabrication du sucre. La seconde circonstance dont nous voulons parler est d'une nature toute politique : c'est que la majorité de la seconde chambre de la législature se compose d'hommes de couleur, dûment élus , comme de raison , par tout ce qu'il y a de propriétaires dans l'île. Naturellement, on demandera si un corps ainsi constitué ne montrerait pas quelque disposition à la mutinerie et à la désaffection. A cette question , notre réponse est toute faite et ne laisse rien à désirer; c'est que tous ces hommes se font remarquer, au con-

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement