Page 134

8

11

LA

DOMINIQUE.

la vallée; et après les avoir visités, nous continuâmes notre route par un chemin tournant qui nous conduisit au haut de la colline où est sa maison de Copthall. Je remarquai, en y arrivant, un petit bâtiment qui attira ma curiosité; il était en pierres neuves, fortement cimentées, et j'en vis sortir à la file les porcs de l'habitation. En y regardant de plus près, je découvris que le petit édifice que j'avais devant moi n'était autre chose que le cachot, lieu abominable que l'on avait privé autant que possible d'air et de lumière, et dans lequel on plongeait autrefois les malheureux nègres condamnés à une réclusion solitaire. Pendant l'esclavage et l'apprentissage, Copthall avait changé de propriétaire et était tombé en ruine, ces cabanons étant à peu de chose près la seule construction restée entière sur la propriété. Aujourd'hui, sous le régime de la liberté, et sous l'administration de Bellot, l'habitation s'est rapidement améliorée; son produit s'est augmenté de deux cents pour cent, et le cachot s'est métamorphosé en un toit à cochons. Qui pourrait ne pas voir ici une preuve délicieuse des avantages et de la puissance de la liberté? Après un repas dont nous avions grand besoin, nous nous dirigeâmes par le chemin de la montagne vers un point plus élevé, où était située une autre habitation appartenant aussi à un

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement