Page 130

4

11

LA

DOMINIQUE.

impossible d'approcher des rivages romantiques de ce point de terre sans éprouver une sorte de fascination. Un écrivain moderne représente la Dominique comme le séjour des brouillards, des torrents et des arcs-en-ciel; et telle est, en effet, la Dominique; ses montagnes s'élèvent à pic, et offrent l'aspect le plus pittoresque; quelquesunes sont très-élevées ; la plus haute a 5,600 pieds au-dessus du niveau de la mer, et toutes sont revêtues jusqu'à la pointe de leurs sommets de la plus magnifique végétation; souvent, à travers les ravins profonds et les riches vallées qui divisent ces montagnes, s'élancent tout à coup des vents impétueux qui viennent assaillir le navigateur; un grand nombre de ruisseaux qui sortent de leurs flancs se frayent un chemin jusqu'à la mer. Comme il était tout à fait nuit avant que nous jetassions l'ancre, nous nous déterminâmes à ne pas descendre à terre avant le lendemain matin; mais à peine étais-je retiré dans ma cabine, que l'on vint m'avertir que Louis Bellot, planteur, et. Charles Fillan, secrétaire de la chambre des représentants, tous les deux hommes de couleur, étaient venus à bord pour nous féliciter de notre arrivée et nous offrir l'hospitalité et tous les services qui pouvaient être en leur pouvoir. Nous les remerciâmes de tant de

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Profile for scduag
Advertisement