Page 101

ANTIGOA.

85

Conduits par notre ami Cunningham , nous allâmes ensuite chez Robert Holberton, vicaire de Saint-Jean, ministre laborieux et dévoué; nous examinâmes son excellente école d'enfants nègres, et nous fûmes étonnés de la promptitude et de la justesse avec lesquelles ces élèves répondirent à nos questions, notamment à celles qui se rattachent à la partie historique des Écritures. Le vicaire nous mena ensuite au local occupé par la société des Repas-Quotidiens, où l'on distribue aux indigents des soupes et autres aliments sains et substantiels, et où l'on donne aux malades et aux infirmes un lit, la nourriture et les soins de la médecine. Cette admirable institution , très-florissante sous l'administration du vicaire, est soutenue tant par des souscriptions volontaires que par les dons de la législature locale. Nous nous rendîmes ensuite à l'hôtel du gouvernement où , après avoir été présentés à plusieurs des principaux fonctionnaires, nous assistâmes à une séance de la législature, alors en session. Nous écoutâmes avec beaucoup d'intérêt un des membres, homme de couleur, qui soutenait avec d'autres honorables députés la justice et la convenance du remboursement de la somme dépensée à la construction d'un chemin. L'allocation néanmoins fut rejetée, et l'on se fonda sur ce que la Chambre ne pouvait faire

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Un hiver aux Antilles en 1839-40  

Auteur : Joseph-John Gurney / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Ant...

Advertisement