Page 6

—6— des sucres à meilleur m a r c h é — La France ne doitelle pas agir à l'égard des denrées de ses Colonies comme elle le fait relativement aux produits agricoles ou industriels de ses départemens dont elle maintient le cours à certains prix au moyen de prohibitions ou de surtaxes? Si, parce que les sucres des Colonies françaises sont à. des prix plus élevés que ceux des autres pays, il fallait admettre les sucres étrangers à la consommation , pourquoi la France ne recevait-elle pas sans restriction les grains étrangers, les toiles des PaysRas , les tissus de coton et les fers anglais qui sont à bien meilleur marché que les siens? Pourquoi n'abandonnerait - elle pas ses navires pour n'employer que des bâtimens américains, puisque ceux-ci naviguent à bien meilleur compte? U n principe doit être général dans son application. Voyons d'abord pourquoi les Colonies françaises produisent à des prix plus élevés que les autres pays à. sucre ; voyons si elles ne pourraient pas parvenir à donner leurs denrées à un prix moins cher. Examinons ensuite s'il est indispensable de maintenir le système colonial sur les bases actuelles, et, si la France désirait y faire des changemens, à quels moyens elle pourrait avoir recours. S'il n'y a pas nécessité à ce que les Colonies aient une représentation particulière aux chambres, en supposant qu'on s'obstine à la repousser de celle commune à tous nos départemens -, quel est le prix que le sucre doit valoir pour que le planteur puisse produire avec quel-

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

De quelques questions relatives aux colonies françaises  

Auteur : Félix Patron / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement